Jésus et les noms de Dieu

Schéma: Les noms de Dieu et les noms de Jésus

Étude biblique: Jésus a été appelé Dieu et il l’a affirmé.

« Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. » (Apoc 21.6).

 1. Jésus est appelé Dieu plusieurs fois dans les Écritures :

  •  Matt. 1.23 « la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. » (voir Ésa 7:14)
  • Jean 1.1 « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. »
  • Jean 20.28 « Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! »
  • Rom 9.5 « et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen ! »
  • 2 Pie 1.1 « … par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus-Christ : »
  • Héb 1.8 « Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité »
  • Tite 2.13 « en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, »
  • 1 Jean 5.20 « Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. (5:21) C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. »

2. Jésus est appelé « Seigneur » dans les Écritures :

« Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. » (Apoc 19.6)

« Seigneur »

a. Utilisé pour un titre de respect, comme « monsieur ».

      • Mt. 21:30 Il s’adressa alors au second et donna le même ordre. Celui-ci répondit : Je veux bien, Seigneur, mais il n’y alla pas.
      • Mt. 27:63 et dirent : Seigneur, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : Après trois jours je ressusciterai.
      • Jn. 4:11 Seigneur, lui dit-elle, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond ; d’où aurais-tu donc cette eau vive ?

b. Utilisé pour traduire le nom du Seigneur (Yahweh) 6814 fois dans l’AT en grec. Alors, toute personne lisons le grec à l’époque du NT qui a eu une connaissance de l’AT en grec devrait reconnaître que dans les contextes où le mot est approprié, le mot « Seigneur » était le nom de celui qui était le Créateur et Celui qui Soutien le ciel et la terre, le Dieu omnipotent.

      • Lc. 2:11 aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.
      • Lc. 1:43 Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne chez moi ?
      • Mt 3:3 C’est lui dont le prophète Ésaïe a dit : C’est la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur rendez droits ses sentiers.
      • 1Co. 8:6 néanmoins pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses, et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.
      • 1Co. 12:3 C’est pourquoi je vous le déclare : nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit : Jésus est anathème ! et nul ne peut dire : Jésus est le Seigneur ! si ce n’est par le Saint-Esprit.
      • Ap. 19:16 Il a sur son manteau et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

« La confession Jésus est Seigneur est l’une des plus anciennes confessions de foi, ou peut-être le plus ancien credo de la chrétienté (cp. Jean 13.13 ; Philippiens 2.11). . . . Les Juifs convertis au christianisme le jour de la Pentecôte ont cru que Dieu avait fait Jésus Seigneur et Christ (Actes 2.36). Les non-juifs convertis oubliaient leur passé païen et se plaçaient sous la suzeraineté de Jésus, leur Seigneur et Sauveur (Actes 16.31 ; cf. Romains 10.9). Les chrétiens d’origine juive et non-juive acceptaient Jésus comme le Souverain du monde, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs (1 Timothée 6.15 ; Apocalypse 1.5 ; 17.14 ; 19.16). » (S.J. Kistemaker, 1 Corinthiens, cité dans Difficultés bibliques du NT, 1Co. 12.3).

3. Jésus a affirmé son identité en utilisant plusieurs fois le nom « je suis. »

« je suis » ( Jn. 6:35, 48, 51 ; 8:12, 58 ; 10:7, 9, 11 ; 11:25 ; 13:19 ; 14:6 ; 15:1, 5 ; Rev 1:8 ; 21:6 ; 22:16)

Dieu est appelé « Je suis » dans l’Ancien Testament. Jehovah ou Yahweh (YHWH) est le nom spécial donné par Dieu pour Lui-même dans l’AT. C’est le nom révélé à Moïse dans Exode 3.14.

« Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle “je suis” m’a envoyé vers vous. » Exode 3.14.

Au moment où les autorités religieuses sont venues pour l’arrêter, « Jésus s’est avancé vers eux et leur dit, Qui cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Jésus de Nazareth. Il leur dit : C’est moi. (ego eimi). . . “Lorsque Jésus leur eut dit : C’est moi, ils reculèrent et tombèrent par terre” (Jean 18.5-6).

Quoique les autres noms pour Dieu ont été utilisés pour les hommes (Adonai, L’Éternel, dans Gén 18.12) ou les faux dieux (Élohim, dieux) dans Deut. 6.14), le nom Jehovah est utilisé exclusivement pour Dieu.

“Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu,” Exode 20.5.

Dans la Bible en français, le nom hébreu “Adonai” est traduit par le mot “Seigneur” et le nom “Jéhovah,” ou “Yahweh” par le mot “Éternel.”

En regardant le schéma, vous allez constater que les auteurs dans la Bible donnent à Jésus-Christ les noms réservés pour Dieu. On ne peut pas éviter le fait que Jésus lui-même a utilisé les noms de Dieu en référent à lui-même.

Pour une étude en profondeur, regardez le lien suivant:  http://www.e4christ.org/?p=578

Ce message est également disponible en : Anglais

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *