Le Fils de Dieu

Jesus-Christ

Étude biblique: Jésus, était-il le Fils de Dieu?

Veux-tu savoir la vérité au sujet de Jésus ?  Était-il le Fils de Dieu ?  Qu’est-ce que cela veut dire ?  Est-ce qu’il a dit qu’il était le Fils de Dieu ?

La nuit avant son exécution, les leaders juifs ont conduit Jésus devant les anciens du peuple pour trouver une raison pour le condamner à la mort.  Pendant ce procès, le souverain sacrificateur a demandé à Jésus : « Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? »

Le texte suivant nous raconte cette vraie histoire et la réponse de Jésus à cette question :

Marc 14 :60-64 « Alors le souverain sacrificateur, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, et dit : Ne réponds-tu rien ?  Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ?  Jésus garda le silence, et ne répondit rien.  Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ?  Jésus répondit : Je le suis.  Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.  Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ?  Vous avez entendu le blasphème.  Que vous en semble ?  Tous le condamnèrent comme méritant la mort. »

La demande des accusateurs de Jésus : « Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? »

1.     Pourquoi ont-ils demandé cela ?

Selon la Bible, ils voulaient trouver une raison pour mettre Jésus à mort. Cette question n’était pas posée pour découvrir la vérité.

Marc 14 :55 « Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus, pour le faire mourir… »

2.     Quand ont-ils demandé cela ?

Ils l’ont demandé après avoir en vain cherché une cause de culpabilité en Jésus.

Marc 14 :55-56 « Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus, pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point ; car plusieurs rendaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages ne s’accordaient pas. »

3.    Que voulait dire cette demande ?

« Es-tu le Christ… ? » – Le titre « Christ » se réfère au Sauveur que Dieu a promis par les prophètes de l’Ancien Testament.  Le souverain sacrificateur demandait si Jésus était celui qui a accompli toutes ces prophéties.

« Es-tu…le Fils du Dieu béni ? » – Pour comprendre la signification de « Fils de Dieu », il est important de poser la question : « À quoi se référait ce titre devant le souverain sacrificateur et le peuple de cette époque là ? »  En regardant deux passages primordiaux, tu peux comprendre le sens du titre « Fils de Dieu » pendant la vie de Jésus.

Jean 5 : 17-18 : « Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis. À cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu. »

Jean 10 : 30-33 : « Jésus leur dit : Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père : pour laquelle me lapidez-vous ? Les Juifs lui répondirent : Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu. »

Quand Jésus s’est-il fait Dieu ?  Dans le même contexte Jésus a dit que lui et le Père sont un. Mais en plus, peu de temps après cela, Jésus a dit :

Jean 10 : 36 « celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu. »

Encore, il est important de souligner que le sens de ce titre doit être compris selon l’emploi qui lui était donné durant la vie de Jésus. Le sens n’était jamais que Dieu a eu des relations physiques avec une femme.

Selon ces deux passages, le titre « Fils de Dieu » porte l’idée d’égalité avec Dieu et de se faire Dieu.  Si quelqu’un disait qu’il était le Fils de Dieu c’était une affirmation qu’il était égal à Dieu, ou, qu’il était Dieu.  C’est exactement ce que le souverain sacrificateur a compris par cette expression lorsqu’il a posé cette question à Jésus.

La réponse de Jésus : « Jésus répondit : Je le suis.  Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. »

1.     Comment Jésus a-t-il répondu à cette question ?

Dans ce passage, la réponse de la part de Jésus est indisputable.  Jésus répondit : « Je le suis. »  Cela veut dire que Jésus de Nazareth a catégoriquement accepté et déclaré qu’il était le Fils de Dieu.

Le matin suivant, ils ont posé cette question  à Jésus : Luc 22 :70 « Tous dirent : Tu es donc le Fils de Dieu ?  Et il leur répondit : Vous le dites, je le suis. »

Il y plusieurs autres textes, mais, considérez le texte suivant où Jésus a clairement dit qu’il était le Fils de Dieu : Jean 9 :35-37 « Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé ; et, l’ayant rencontré, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu ?  Il répondit : Et qui est-il Seigneur, afin que je croie en lui ?  Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui. » (Aussi voir Jean 5 :25, 11 :4)

Lors du baptême de Jésus, quelque chose d’extraordinaire s’est passé : Matthieu 3 :17 « Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. »

Un jour Jésus a posé une question à ses propres disciples dans l’Évangile selon Matthieu, le chapitre 16, le verset 15 : « Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? »  Suivez soigneusement ce qu’il s’est passé :  Matthieu 16 :16-17 « Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.  Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. »

Aussi, considérez bien le témoignage des ennemis de Jésus.  Ils se sont moqués de lui lorsqu’il était crucifié en lui disant : Matthieu 27 :43 « Il s’est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime.  Car il a dit : Je suis Fils de Dieu. »

Les démons même ont proclamé que Jésus était le Fils de Dieu : Marc 3 :11 « Les esprits impurs, quand ils le voyaient, se prosternaient devant lui, et s’écriaient : Tu es le Fils de Dieu. »

Il est sans doute que Jésus de Nazareth s’est présenté comme le Fils de Dieu, qu’il a absolument accepté d’être le Fils de Dieu, et que les autres de son jour ont compris cela, surtout ceux qui étaient à ce procès la nuit avant sa crucifixion.

2.     Qu’est-ce que Jésus voulait dire par la phrase suivante ?

Marc 14 :62 « Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. »

Jésus se référait à Daniel 7 : 13, qui décrit le Christ comme le Seigneur souverain et absolu de tous, régnant pour l’éternité.

« Fils de l’homme » est un titre se référant au Christ dans l’Ancien Testament. C’est le nom le plus commun utilisé par Jésus pour se décrire dans les Évangiles.

En autres termes, Jésus ne niait pas qui il était, pas plus qu’il ne changeait la signification du titre « Christ » ou « Fils de Dieu»,  mais il confirmait simplement qu’il était le Christ, le Fils de Dieu.

Après lui avoir demandé s’il était le Christ, le Fils de Dieu, Jésus a répondu qu’il l’était. Dans ces passages et selon la signification de ce titre, Jésus s’est clairement présenté comme Dieu.

Le verdict de la condamnation : « Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ?  Vous avez entendu le blasphème.  Que vous en semble ?  Tous le condamnèrent comme méritant la mort. »

1.    Pourquoi est-ce que Jésus a été condamné à mourir ?

Selon le contexte, Jésus a été condamné à mourir pour le péché du blasphème. Dans ce passage, le blasphème est le péché de prétendre être Dieu, le Créateur.  Tous les hommes qui étaient avec Jésus cette nuit-là l’ont clairement entendu affirmer, selon le sens du titre « Fils de Dieu, » qu’il était Dieu. Ils n’ont eu aucun doute que c’était exactement ce qu’il disait et ils étaient d’accord qu’il devrait être puni par la mort.

2.     Pourquoi la mort était-elle la punition pour le blasphème ?

Selon la loi de l’Ancien Testament, le péché du blasphème devait être puni par la mort :

Lévitique 24 : 16 « Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu. »

Plus tard, le jour suivant, les juifs ont expliqué à l’officier Romain, Pilate, pourquoi Jésus devait mourir : Jean 19 : 7 : « Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi ; et, selon notre loi, il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu. »

Jésus a été condamné à mourir parce qu’il a dit qu’il était « le Fils de Dieu ».  Cela signifie que Jésus s’est présenté comme Dieu, le Créateur. Selon la loi de l’Ancien Testament, si ce n’était pas vrai, une telle déclaration était un blasphème et devait être punie de mort.

Combien importante est cette vérité ?

Il est indisputable que Jésus-Christ s’est présenté comme Fils de Dieu.  À la fin, Jésus-Christ a été mis à mort à cause de cette déclaration.  Selon les prophéties de Dieu, c’était obligatoire pour Jésus d’être Dieu pour lui d’être le Christ.

Considérez le texte suivant :

Ésaïe 9 :5 « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

Pourquoi est-ce que l’Éternel a planifié de devenir être-humain ?  Encore, selon les prophéties, c’était pour donner sa vie comme sacrifice pour nos péchés :

Ésaïe 53 :5, 10, 12 « Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités…Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché…Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes. »

L’Éternel Dieu est devenu être-humain pour mourir à cause de nos péchés, pour nous sauver, pour nous pardonner, et pour nous donner la vie éternelle.  Mais, ce don de Dieu n’est pas automatiquement accordé, il y a une condition selon ses promesses :

Jean 3 : 16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Pour recevoir ce salut, il faut croire en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, comme ton Sauveur personnel.  Que feras-tu avec Jésus ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *