Post tenebras lux

« Après les ténèbres, la lumière »

 Introduction :

Quelles sont les différences entre les protestants et les catholiques ?

Les protestants et les catholiques sont appelés dans des termes les plus larges, les chrétiens. Les deux affirment quatre fondamentaux de la foi chrétienne :

  1. la divinité de Jésus-Christ,
  2. la Trinité, (c. à d qu’il y a un seul Dieu, qui existe en trois personnes, Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit)
  3. la naissance virginale de Jésus Christ et
  4. la mort, la résurrection et le retour de Jésus Christ.

Mais, au temps de la Réformation dans le 16e siècle, certains leaders ont levé leur voix contre certaines doctrines enseignait par l’Église catholique. Les hommes comme Martin Luther (1483-1546) et Jean Calvin (1509-1564) ont protesté parce qu’ils ne pouvaient pas trouver ces doctrines dans la Bible. Pour eux, leur seul guide autoritaire c’était la Bible. En résumé, les différences de doctrine et de pratique se trouvent dans trois domaines : la Parole de Dieu, les prêtres, le plan du salut.

  • La Parole de Dieu : la clarté et la suffisance des Écritures

La clarté des écritures : Selon les catholiques, un homme laïc n’est pas capable de lui-même de comprendre et d’interpréter la parole de Dieu. C’est trop difficile pour lui. Il faut laisser le travail de l’interprétation à l’église. C’est eux qui ont le pouvoir et la capacité de comprendre et enseigner ce que la Bible dit. Mais les protestants ont protesté et ils ont dit, non ! La parole de Dieu suffit pour nous et la parole de Dieu est claire dans les essentiels de la foi.

Psaume 119.105 « Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. »

À qui la Bible est-elle destinée ? Seulement aux responsables des églises ? Non ! Paul s’adressait « à tous ceux qui, à Rome, sont bien aimés de Dieu, appelé à être saints » (Romains 1.7).

Regardez aussi le commencement des lettres aux Philippiens et aux Colossiens :

Philippiens 1.1 « Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres »

Colossiens 1.1-2 « Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et le frère Timothée, aux saints et fidèles frères en Christ qui sont à Colosses ; que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père ! »

Est-ce qu’il est interdit d’examiner et d’interpréter les Écritures ?

Actes 17.11 « Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. »

Devons-nous laisser à l’Église la responsabilité d’interpréter les Écritures ? La Bible est-elle utile pour notre salut et édification ?

2 Timothée 3.14-17 « Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ; dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ. Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. »

Jean 20.30-31 « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. 31, Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. »

Deutéronome 6.6-7 « Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. »

Jésus a reconnu l’habitude des gens de sonder les Écritures (Jean 5:39), et il a dit plusieurs fois : « N’avez-vous pas lu ? » (Matt. 12.3, 5 ; 19.14 ; 22.31 ; 21.42).

La Bible est notre seul guide dans la foi et la pratique. Dieu veut que chaque personne, même jusqu’à chaque enfant, qu’ils lisent, interprètent, et cherchent sa parole. Notre prière devrait être celle de Psaume 119.18 « Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta loi ! »

Les protestants insistent sur la clarté des Écritures et nous protestons contre l’idée que nous ne sommes pas capables d’interpréter et d’appliquer la parole de Dieu nous-mêmes.

La suffisance de la parole de Dieu.

Il faut aussi insister sur la suffisance de la Parole de Dieu. L’Église Catholique pense que les Écritures ne sont pas suffisantes, mais que nous avons besoin des traditions orales, les décisions des conseils, et les décisions des papes. Les catholiques ont mis sur le même rang les traditions de l’église et la parole de Dieu.

Mais l’Église catholique a avancé plusieurs traditions qui ne se trouvent nulle part dans la Bible. Regardez les suivants :

  1. La doctrine du purgatoire: « lieu où,… les âmes de ceux qui meurent en état de grâce vont expier les péchés dont ils n’ont pas fait une pénitence suffisante en ce monde. » (Dictionnaire de l’Académie Française,)
  2. Les indulgences: « la rémission des peines que les péchés méritent, accordée par l’église sous de certaines conditions. » (DAF)
  3. L’office du prêtre et du pape
    • le fait qu’il faut confesser les pêches au prêtre ;
    • le fait que les discours du pape sont infaillibles ;
    • le fait que les prêtres soient célibataires ; (mais Pierre était marié ; Matt 8.14 ; 1 Cor 9.5)
  4. Les sacrements de la Confirmation, de Pénitence, de l’Onction des malades, et le Baptême comme moyen du salut
  5. Marie:
    • l’assomption et résurrection corporelle de Marie,
    • les prières à Marie, co-rédemptrice ; médiatrice (mais regarde 1 Timothée 2.5)
    • le chapelet ou le rosaire ; (mais regarde Matt 6.7)
    • l’idée qu’elle n’a pas eu d’autres enfants après Jésus (mais regarde Marc 6.3)
  6. La cérémonie de la messe: « dans le langage de l’église, le Sacrifice du corps et du sang de Jésus-Christ, qui se fait par le ministère du prêtre à l’autel, suivant le rite prescrit » (DAF). Pour l’Église Catholique leur messe c’est le temps pour le prêtre d’offrir la sacrifice de Christ. C’est par leur cérémonie que le pain et le vin sont changés dans le corps et le sang de Christ. ??Mais tout cela est une invention des hommes pour lier les âmes à l’Église et ne pas à Jésus Christ. Notre foi n’est pas dans une église. Ce n’est pas l’église qui sauve, c’est Jésus Christ lui-même.

Pensez à ce que Jésus a dit dans Marc 7.9, « Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Il leur dit encore : Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition. »

« Selon les lois qui gouvernent l’Église catholique romaine, les catholiques sont exigés à soumettre leur pensée et leur volonté à toute déclaration venant du pape ou des conciles catholiques. Ils sont exigés à éviter tout contact avec ce qui n’est pas en accord avec ses déclarations. Enfin, l’Église a mis leurs décisions au même niveau avec la parole de Dieu. » (Loescher, Renouvellement de l’intelligence).

  • Les prêtres

Bien que l’office du sacrificateur se trouve dans l’Ancien Testament, l’office ne se trouve pas dans le Nouveau Testament. Les leaders dans les églises aujourd’hui sont les pasteurs ou les anciens. Nous n’avons pas besoin d’un prêtre ou sacrificateur parce que Christ est notre sacrificateur et nous sommes nous même un saint sacerdoce. Nous ne devons pas confesser nos pêches au prêtre, mais nous les confessons directement à Dieu.

La voie de Dieu ne nécessite pas un médiateur autre que Jésus Christ. La voie dans la présence de Dieu était ouverte pour nous par la mort de Christ.

Matthieu 27.51 « Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent »

Nous sommes un saint sacerdoce :

1 Pierre 2.5 « et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ…. 9 un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière »

Apocalypse 1.6 « et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! »

La clé se trouve dans une lettre de Paul :

1 Timothée 2:5 « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme »

UN SEUL MÉDIATEUR ! Ce sera un blasphème pour un prêtre d’écouter les confessions et de sacrifier encore Jésus-Christ dans le messe.

Hébreux 7.24-27 « Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparée des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n’a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, — car ceci, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même. »

Hébreux 9:12 « et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il (nous) a obtenu une rédemption éternelle. »

Hébreux 10.14 « Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. »

« En recevant les sacrements, surtout l’eucharistie, comment cela peut-il contribuer à votre salut ? Nulle part dans la Bible ne trouvons-nous une liturgie à suivre pour être sauvés. . . Jésus a parlé plutôt d’un mémorial » (James G. McCarthy, Livret de poche et cartes pour l’évangélisation). »

Luc 22.19 « Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. »

  • Le plan du salut : la doctrine de la justification par la foi

Le salut se trouve chez le catholique dans l’église. C’est elle qui est la distributrice de la grâce. Pour eux, l’œuvre de Jésus-Christ ne suffit pas. Pour eux, il faut que l’homme complète son salut par les bonnes œuvres. Mais qu’est-ce que Jésus a dit en mourant sur la croix ?

Jean 19.30 « Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. »

Est-ce que nous pouvons par nos bonnes œuvres mériter la faveur de Dieu ?

Esaie 64:5 « Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé ; Nous sommes tous flétris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent. »

Galates 2.16 « Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons crus en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. »

Galates 3:10 « Tous ceux en effet qui dépendent des œuvres de la loi sont sous la malédiction, car il est écrit : Maudit soit quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, pour le mettre en pratique. 11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident puisque : Le juste vivra par la foi. 12 Or, la loi ne provient pas de la foi ; mais (elle dit) : Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. »

Nous sommes sauvés par la foi en Christ et ne pas par les bonnes œuvres.

Éphésiens 2:8 « C’est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. 10 Car nous sommes son ouvrage, nous avons été créés en Christ-Jésus pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. »

Romains 3:20 « Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché. »

Romains 3:28 « Car nous comptons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. »

Romains 6:23 « Car le salaire du péché c’est la mort, mais la donne gratuite de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus christ notre Seigneur. »

Conclusion :

Les mots latins « post tenebras lux » va dire, « après les ténèbres, la lumière. » C’est un devis qui exprime le sentiment de ceux qui sont sortis des ténèbres associées avec la fausse doctrine et qui sont entrés dans la lumière de la vérité. Je ne peux jamais oublier le temps où je suis sorti des ténèbres de ma religion. J’étais perdu et aveuglé à la vérité de l’Évangile de Jésus-Christ. Un jour, j’ai compris ce que Christ a fait pour moi et j’ai reçu Christ comme mon Seigneur et Sauveur. C’était comme je suis passé de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière. Maintenant, je veux que vous aussi, que vous soyez illuminé par la vérité de l’Évangile de Jésus Christ. Soyez réconcilié à Dieu à travers Jésus Christ. (2Cor 5.20)

« Il est très important de souligner aussi que les prêtres et la laïque qui enseignent la doctrine catholique ne font ça parce qu’il veut tromper les gens. Ils sont seulement en train de partager ce que quelqu’un d’autre lui a enseigné. Ils croient sincèrement qu’ils ont la vérité. Pour aider les catholiques, il faut prier pour eux, avoir la compassion pour eux et il faut utiliser la puissance de la parole de Dieu. » (Roman Catholicism : Scripture vs Tradition).

POST TENEBRAS LUX n’était pas le seul devis latin qui a exprimé les pensées des protestants. Il y avait aussi les cinq « solis » des réformateurs.

  • SOLA SCRIPTURAL — Écriture seule
  • SOLUS CHRISTUSChrist seul
  • SOLA GRATIA — Grâce seule
  • SOLA FIDE — Foi seule
  • SOLI DEO GLORIA — À Dieu seul la gloire

Que le Seigneur Jésus vous aide à voir la splendeur de l’Évangile de Jésus Christ.

« Car Dieu qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » (2 Corinthiens 4:6)

Galates 1:8   « Mais si nous-mêmes, ou si un ange du ciel vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème! »

Voyant que l’Église Catholique ne voulait pas changer, les protestants se sont séparés d’eux et ils ont commencé les églises en suivant leur interprétation de la Bible.

Les Églises Luthériennes, Baptistes, Presbytériennes, et Évangéliques, sont toutes les églises protestantes. Mais beaucoup d’entre eux ont oublié carrément la Réformation et aujourd’hui ils avancent les doctrines qui ne sont pas bibliques, tel que le salut par les bonnes oeuvres et le salut par le baptême.

Que le Seigneur aide les églises protestantes à rentrer dans la Bible et à Jésus-Christ leur seul médiateur et Sauveur.