Le pardon

th copyMatthieu 18:21-22 « Alors Pierre s’approcha et lui dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il pèchera contre moi ? Jusqu’à sept fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois. »

Introduction :

 Dans cette étude, nous regardons l’enseignement de la Bible sur le pardon. Nous connaissons tous quelqu’un qui a refusé de saluer une autre. Qu’est-ce qu’il faut faire quand quelqu’un est offensé ? Comment apprendre à pardonner ? Qu’est-ce que le pardon ? Est-ce nécessaire à pardonner ?

Commençons avec la fondation : il faut connaître la base de notre pardon devant Dieu avant de considérer comment pardonner aux autres.

Dieu est un juge juste. Il exige la justice et il punit l’injustice. Si nous ne sommes pas juste devant Dieu, nous attendons seulement son jugement. Et, il y a un autre problème : nous ne sommes pas justes :

Romains 3:10 « selon qu’il est écrit : Il n’y a pas de juste, pas même un seul. »

Même nos œuvres de justice sont comme des vêtements souillés devant Dieu.

Ésaïe 64:5 « Nous sommes tous devenus comme (un objet) impur, et tous nos actes de justice sont comme un vêtement pollué. »

Et, encore un problème : « le salaire du péché c’est la mort » (Romains 6.23), c’est-à-dire une séparation éternelle de Dieu. Tous ceux qui ne sont pas pardonnés par Dieu seront jetés dans le lac de feu.

Mais, il y a une bonne nouvelle aussi : le Juste Juge a pourvu une solution pour notre problème du péché. Il nous donne un moyen de pardon qui maintient sa justice et aussi qui démontre son amour. Le juge a décidé de prendre le jugement sur lui-même. Il a pris notre place. Mais Dieu offre le pardon seulement à ceux qui croient en cette provision du pardon.

Comment Dieu a-t-il payé le salaire de notre péché ? Il ne peut pas mourir. Effectivement, mais, Dieu peut prendre la chair humaine et mourir à notre place comme un vrai homme.

  1. La base de notre pardon.
  2. Comment pardonner.
  3. Qui dois-je pardonner ?
  4. La nécessité du pardon.

1. La base de notre pardon : l’œuvre de Jésus-Christ

Voici les mots des prophètes avant la naissance de Jésus :

 Ésaïe 53:5 « Mais il était transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes ; le châtiment qui nous donne la paix est (tombé) sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. 6 Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l’Éternel a fait retomber sur lui la faute de nous tous. »

Écoutez le mot de Jésus lui-même :

Avant sa mort il a dit ceci :

Matthieu 26:28 « car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés. »

Après sa mort il a dit ceci :

Luc 24:44 « Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. 45 Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprennent les Écritures. 46 Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, 47 et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. »

Regardez aussi la conclusion des apôtres :

 Hébreux 9.22 « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. »

Actes 10:43 « Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. »

 Colossiens 1:14 « en qui (Christ) nous avons la rédemption, le pardon des péchés. »

Éphésiens 1:7 « En lui, nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés selon la richesse de sa grâce. »

  •   Nous avons un fardeau ; il faut l’enlever.
  •   Nous avons une souillure ; il faut la laver.
  •   Nous avons une dette ; il faut la payer.
  •   Nous avons une montagne ; il faut l’enlever.

La plus grande marque du christianisme c’est son remède pour le péché. C’est la gloire et l’excellence de l’Évangile. Le christianisme trouve homme là où il est.

  • Oui, votre péché est un fardeau, mais en Christ il est enlevé.
  • Oui, votre péché vous souille, mais Christ vous a lavé par son sang précieux.
  • Oui, votre péché est une grande dette, mais Christ a payé en total le salaire de vos péchés.
  • Oui, votre péché est une montagne entre vous et Dieu, mais Christ a enlevé cette montagne, et maintenant vous avez accès auprès de Dieu.

Si Christ a fait tout cela pour vous, combien ne devraient vous pardonner aussi les autres ?

2. Comment pardonner

Vous ne pouvez pas savoir pardonner les autres si vous n’avez pas compris le pardon de Dieu pour vous.

(1) Connaître le Pardon de Dieu

Éphésiens 4:32 « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. »

Quand nous voyons ce que Dieu a fait pour nous, nous pouvons voir ce qu’il faut faire aux autres. Nous devons pardonner les autres parce que Dieu nous a pardonné. Regardons comment Dieu nous a pardonné.

Quand Dieu nous pardonne, il nous donne une promesse de son pardon. Alors, au fond, le pardon est une promesse, pas un sentiment.

 Ésaïe 43.25 « C’est moi, moi qui efface tes crimes pour l’amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés. (voir aussi Jérémie 31.34). »

Explication : Comment Dieu peut-il oublier nos péchés ? Non, Il n’oublie jamais, mais Il peut ne pas se souvenir, c’est-à-dire, Il peut décider de ne pas soulever nos péchés contre nous à l’avenir. De même, quand nous pardonnons, c’est une promesse de ne pas soulever un péché à quelqu’un à l’avenir. Nous pouvons enterrer leur péché et ne plus parler de cela et ne pas l’utiliser contre lui. C’est, en fin, une décision. Vous pouvez décider de ne pas soulever le péché d’une autre contre lui. C’est ça le pardon : une promesse à celui qui vous a offensé de ne pas soulever encore ce péché pour l’utiliser contre lui.

(2) Allez seul vers celui qui vous a offensé

Matthieu 18.15 « Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. »

Luc 17.3 « Prenez garde à vous-mêmes.  Si ton frère a péché, reprends-le, et, s’il se repent, pardonne-lui. »

En allant, il faut donner à votre frère une occasion d’expliquer ce qui s’est passé. Peut-être c’est simplement quelque chose malentendu. Beaucoup de gens ne se parlent pas parce qu’ils ont mal compris une situation qui leur est arrivée. Si ce n’est pas une mécompréhension ou une erreur, encourage sa repentance, c’est-à-dire la reconnaissance de sa faute. Vous n’êtes pas obligé à pardonner quelqu’un qui ne cherche pas le pardon ou qui n’accepte pas sa faute. S’il ne t’écoute pas, il faut suivre les conseils de Jésus dans Matthieu 18.15-17. Il faut prendre quelqu’un d’autre avec vous et lui confronter encore. Celui qui est avec vous et là aussi pour déterminer le problème et confirmer qu’effectivement l’autre a péché. S’il refuse de les écouter, c’est les leaders de l’église qui viennent aussi cherchant sa repentance.

   (3) Allez vers celui qui était offensé par vous

 Matthieu 5.23 « Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. »

Les deux recommandations sont importantes : vous devez aller et l’autre devrait aller. D’une manière idéale, vous devez vous rencontrer sur le chemin.

Vous êtes obligé d’y aller, parce que votre frère pourrait ne pas comprendre que vous étiez offensé par ses actions ou par ce qu’il a dit. Peut-être on a mal compris.

Est-ce qu’il y a quelqu’un que vous avez refusé à pardonner ?

Est-ce qu’il y a quelqu’un qui vous a offensé, mais vous n’avez pas pris le temps de lui chercher ? Commencez en demandant Dieu de vous pardonner pour votre refus d’aller se réconcilier.

Quand vous dites, « je te pardonne », c’est une promesse de ne pas se souvenir de ses péchés. Le péché est enterré. Dieu ne soulève pas nos péchés qui sont pardonnés, nous ne devons pas non plus. Dès que nous pardonnons, nous donnons la promesse de ne pas utiliser leur péché contre eux.

3.  Qui dois-je pardonner ? Vous devez pardonner ceux qui demandent le pardon.

 Matt 18.22 « Jésus lui dit : “Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.”

Comment faire cela ? Pensez à combien de péchés Christ vous a pardonné.

Lisez l’exemple que Jésus nous donne de deux débiteurs (Matt 18.21-35)

La clé de cet exemple se trouve en verset 32-33 : « Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit : Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié ;  33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi ? »

Il ne faut jamais oublier le pardon de Dieu pour vous. C’est de la base de ce pardon que vous serez capable de pardonner aux autres.

Dieu nous pardonne toutes nos péchés, nous devons aussi pardonner les autres.

 1Jean 1:9 « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. »

4. La nécessité du pardon : Le pardon est une exigence, pas une option.

 Que Dieu dit-il au sujet de ceux qui refusent de pardonner ?

 (1) Si vous refusez de pardonner, Dieu refuse de vous pardonner !

 Matthieu 6:14 « Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi, 15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. »

(2) Si vous refusez de pardonner, vous n’avez pas compris le pardon de Dieu.

Regardez encore l’exemple de deux débiteurs (Matthieu 18.21-35).

(3) Si vous refusez de pardonner, vous êtes désobéissant à Dieu.

 Colossiens 3.12-13 « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous de sentiments de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. »

Est-ce que vous connaissez le pardon de vos péchés ? Pensez à tout ce que Dieu vous a pardonné. Si vous êtes en Christ, tous vos péchés sont pardonnés. Pensez aussi comment Dieu vous a pardonné. Ce n’est pas à travers vos œuvres, ni vos prières, ni votre manière de se repentir. Vous êtes pardonné par la grâce de Dieu à travers le sang précieux de Christ.

Conclusion :

Ne tardez pas, si vous avez offensé quelqu’un, allez envers lui et demande le pardon. Si vous étiez offensé par quelqu’un, allez aussi envers lui pour lui dire ce qui est dans votre cœur. N’allez pas pour les fautes insignifiantes (Proverbes 17.9 ; 1 Pierre 4.8), partez si vous êtes offensé, c’est-à-dire le péché de l’autre vous a troublé au point où vous ne cessez de penser à cela. Que le Seigneur vous donne le cœur de pardonner les autres comme Il vous a pardonné.

Si vos péchés ne sont pas pardonnés par Dieu, cherchez son pardon maintenant. Dieu désire votre repentance et donne la promesse de son pardon à tous ceux qui l’invoquent.

 Ésaïe 1:18 « Venez et plaidons ! dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. »

Psaumes 130:4 « Mais le pardon se trouve auprès de toi, afin qu’on te craigne. »

Matthieu 6:12 « pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés »

Si nous pouvons vous aider dans votre vie spirituelle, n’hésitez pas à nous contacter :

info@e4Christ.org

Retrouvez-nous sur Facebook :https://www.facebook.com/e4Christ1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *