La grandeur de Dieu

142648-050-DD2D538C

O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles ! En effet, qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller ? Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour ? Tout est de lui, par lui et pour lui ! À lui la gloire dans tous les siècles. Amen ! (Romains 11:33-36)

Comment décrire la grandeur de Dieu ? Comment comprendre Celui qui est éternel, tout puissant, omniscient, et omniprésent ? Le fait que Dieu connaît tout, qu’Il est partout, qu’Il est plus puissant que tout, qu’Il reste souverain sur tout ce qui se passe nous encourage grandement tout les jours. Nous qui connaissons Dieu, nous pouvons dire avec tout notre cœur « Allahu Akbar » c’est à dire, « Dieu est plus grand. »

Nous savons que Dieu est le plus grand. Il n’y a personne ni chose plus grande que Lui. Les exemples de la grandeur de Dieu sont nombreux dans ce monde. Nous pouvons voir la grandeur de sa puissance dans sa création et la grandeur de sa miséricorde dans la vie que Dieu nous accorde. La grandeur de sa justice se voit dans ses jugements dans ce monde et dans la réalité de l’enfer. L’homme ne peut pas éviter la justice de Dieu. Soit ici, soit plus tard, ce que nous avons fait sera jugé selon sa justice parfaite.

Mais où pouvons-nous découvrir la manifestation de son grand amour ? Dieu est celui qui est le plus grand. Les autres perfections de Dieu sont démontrées dans ce monde, alors, comment Dieu a-t-il dévoilé son amour ? Où pouvons nous voir un amour qui ne contredire ni sa justice, ni sa sainteté, ni sa miséricorde?

« L’être le plus grand être possible [Dieu], a exprimé la plus grande éthique possible [amour], dans la manière la plus grande possible [sacrifice] » (Abdu Murray).

Que pensez-vous de l’idée de l’incarnation de Dieu ? J’entends souvent que Dieu est trop grand pour devenir un homme. Mais il ne faut pas oublier ce que l’ange Gabriel disait à Marie : « Car, rien n’est impossible à Dieu » (Luc 1.37). Nous, les êtres humains, nous sommes limités. Mais nous ne pouvons pas limiter Dieu, surtout quand Dieu lui-même révèle cela dans les Écritures.

« La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père » (Jean 1 : 14). C’est clair que la Parole dans ce verset est Dieu. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu » (Jean 1.1-2).

En pensant à l’incarnation, il faut comprendre que Dieu est un seul Dieu. Mais au même moment il existe en trois personnes. Je ne parle pas de trois Dieux. Il y a un seul Dieu, mais il existe depuis éternité dans sa nature comme Père, Fils, et Saint-Esprit. C’est Dieu le Père qui a envoyé son Fils.

 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » (Jean 3.16-17).

Que pensez-vous de la crucifixion de Jésus ? Si Jésus était simplement un homme, sa crucifixion est une histoire triste et terrible. Mais si Jésus est l’incarnation de Dieu, la crucifixion est l’événement le plus important qui n’a jamais eu lieu dans ce monde. Rien ne peut se passer dans ce monde sans la permission de Dieu. La crucifixion de Christ n’était pas seulement permise, elle était même ordonnée par Dieu.

 « Vous savez en effet que ce n’est point par des choses périssables — argent ou or — que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre, héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache ; il a été désigné d’avance, avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous » (1 Pierre 1.18-20).

Jésus Christ, pouvait-il satisfaire les exigences de la justice de Dieu et au même moment nous montre sa miséricorde et grand amour ? Oui, c’est à la croix où nous pouvons voir la justice parfaite de Dieu ensemble avec son grand amour. Voici l’explication de Jean, un disciple de Jésus Christ :

 « Et cet amour consiste non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et qu’il a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés » (1 Jean 4:10).

Que veut dire « victime expiatoire » ? C’est les mots associés avec les sacrifices exigés par Dieu dans l’Ancien Testament. Jean Baptiste a compris le sens de ce mot quand il a indexé Jésus en disant, « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1.29). Comme les sacrifices servaient comme moyen de couvrir le péché, ainsi le sacrifice de Jésus Christ sur la croix a servi comme moyen de payer le salaire de nos péchés. Son sacrifice n’a pas seulement couvert nos péchés, son sacrifice les a ôtés. Voyez-vous l’amour de Dieu ? Nous sommes des pécheurs qui ne méritent rien. Dieu est le tout-puissant qui n’a besoin de rien. Mais, à cause de son grand amour, Dieu a pourvu un moyen de nous sauver en payant Lui-même le salaire de notre péché.

Regardez l’explication de l’apôtre Paul :

 « Car il n’y a pas de distinction : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ-Jésus. C’est lui que Dieu a destiné comme moyen d’expiation pour ceux qui auraient la foi en son sang, afin de montrer sa justice. Parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant au temps de sa patience, il a voulu montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être (reconnu) juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus » (Romains 3.23-26).

Le mot « rédemption » indique le payement nécessaire pour racheter quelqu’un qui avait une dette. Ce que Christ a donné pour nous sauveur, c’est sa vie, son propre sang. Imaginez, Jésus Christ, en tant que l’homme donnant son sang comme un agneau parfait, et en tant que Dieu, donnant sa vie parfaite pour nous. Dieu lui-même payant notre dette en devenant un homme, en mourant sur la croix, en donnant sa vie pour nos péchés. Nous savons que son sacrifice a été accepté par sa résurrection. Voilà l’assurance de l’amour de Dieu pour nous.

 « Mais en ceci, Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. À bien plus forte raison, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère » (Romains 5.8-9).

Pensant à cet amour, nous pouvons tirer une conclusion : rien ne peut nous séparer de son amour :

 « Que dirons-nous donc à ce sujet ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?  Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui, par grâce ? Qui accusera les élus de Dieu ? Dieu est celui qui justifie ! Qui les condamnera ? Le Christ-Jésus est celui qui est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! Qui nous séparera de l’amour de Christ ? La tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou le dénuement, ou le péril, ou l’épée ? Selon qu’il est écrit : À cause de toi, l’on nous met à mort tout le jour. On nous considère comme des brebis qu’on égorge. Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, ni les puissances, ni les êtres d’en-haut, ni ceux d’en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur » (Romains 8.31-39).

« Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur » (Romains 6.23).

Ne limitez pas la grandeur Dieu. Ce qu’il a fait pour nous dépasse notre compréhension. Mais c’est vrai. Ce que Dieu demande c’est la repentance et la foi. Repentez-vous de vos péchés et recevez par la foi Jésus Christ comme votre Seigneur et Sauveur personnel.

 « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Car en croyant du cœur on parvient à la justice, et en confessant de la bouche on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture : Quiconque croit en lui ne sera pas confus. Il n’y a pas de différence, en effet, entre le Juif et le Grec : ils ont tous le même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Romains 10.9-13).

Doutez-vous que Dieu vous aime ? Ne doutez plus. La preuve de son amour c’est son sacrifice pour vous.

 « Mais en ceci, Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Romains 5.8)

4 thoughts on “La grandeur de Dieu

  1. En verite person ne peut pas echapper a la justice de Dieu…2 Corithiens 5: 11 – 13; freres et soeurs …vous projettaient ce document riche en enseignement et vous glisez un serpent?
    En forcant les chretiens de croire que Jesus est Dieu…qu’est ce vous voulez?…Jean qui a ecrit ce que vous insistez a dit”
    Jean 20: 31…que nous croyons que Jesus est le Fils de Dieu et en croyant nous aurons comme benefice ” LA VIE ETERNELLE” mainant en croyant que Jesus est Dieu qu’est nous nous gagnons??…Il est le Dieu ” Alluha Akbar? …” laissez – moi vous poser cette question , qui parle ici dans le livre du Prophete Esaie? ” Esaie 48: 12 – 16″…Apotre Jean nous a ecrit ” 1Jean5:16….” Romains 1 : 21 – 23″ 1 Corinthiens 8: 6 ;
    1 Tim 2:5,…Exode 20 :7.

    Pastor Timothy….”1 Timothy 5: 24/ 1 Timothy 5 : 20 -21.”

    1. Dans Esaie 48.12-16 c’est YHWH qui parle. Notez bien le lien entre le nom YHWH et Exode 3.14 et les passages où Jésus a dit “je suis.”

      Jehovah ou Yahweh (YHWH) est le nom spécial donné par Dieu pour Lui-même dans l’AT. C’est le nom révélé à Moïse dans Exode 3.14

      « Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle “je suis” m’a envoyé vers vous. » Exode 3.14.

      Jésus a affirmé son identité en utilisant plusieurs fois le nom « je suis. »

      « je suis » (Jn. 6:35, 48, 51; 8:12, 58; 10:7, 9, 11; 11:25; 13:19; 14:6; 15:1, 5; 18.5-6)

      Qui parle dans les versets suivants?

      Apocalypse 1:8 Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant.

      Apocalypse 21:6 Il me dit: C’est fait! Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.

  2. Apotre Jean nous a ecrit que si tu vois un homme peche un peche’ qui n’amene pas a la mort, prie pour lui , mais si c’est un peche’ qui amene a la mort…ne prie pas pour lui! 1 Jean 5 : 16.

    Les vrais Chretiens savent que Jesus n’est pas Dieu, Alluha Akbar
    mais le Fils de Dieu ” 1 Jean 5 : 1- 11″

    C’est cela la Doctrine de Jesus…2 Jean 8 – 10.

    Jesus, Notre Seigneur avait dit ” Dieu est Esprit” Jean 4: 24.
    Jesus is the Lamb of God….Jean 1 : 35.

    Stop to drive the Christians into the wrong way!!

    L’Apotre dit a Timothy…”2 Timothy 2 : 24 – 26″…Nous esperons que Dieu vous donnera de la repentance pour arriver a la connaissance de la verite’…..

    Pastor Timothy,

    1. C’est clair que le nom “fils de Dieu” est une référence à sa divinité:

      1Jean 5:20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître (celui qui est) le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C’est lui le Dieu véritable et la vie éternelle.

      Regardez aussi ce que Jésus lui-même a dit dans son interrogation devant le sacrificateur:

      Marc 14.61 “Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau et lui dit: Es-tu le Christ, le Fils du (Dieu) Béni? 62 Jésus répondit: Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant avec les nuées du ciel. 63 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements et dit: Qu’avons-nous encore besoin de témoins? 64 Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble? Tous le condamnèrent comme passible de mort.”

      Écouter le commentaire de Jean quand Jésus a parlé de Dieu comme son Père:

      Jean 5:17   Mais Jésus leur répondit: Mon Père travaille jusqu’à présent. Moi aussi, je travaille. 18 A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant ainsi lui-même égal à Dieu.

      Savez-vous pourquoi Jésus est appelé “l’agneau de Dieu?” Il n’était pas un agneau des hommes. Il était l’agneau de Dieu parce qu’il est venu de Dieu. L’incarnation était nécessaire pour une sacrifice parfaite. Pensez au système des sacrifices dans l’Ancien Testament. Tous les sacrifices sont une image du sacrifice parfait de Jésus Christ.

      Esaié 53: 5 Mais il était transpercé à cause de nos crimes, Écrasé à cause de nos fautes; Le châtiment qui nous donne la paix est (tombé) sur lui, Et c’est pas ses meurtrissures que nous sommes guéris. 6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel a fait retomber sur lui la faute de nous tous.

      En tant qu’un homme parfait, Jésus pouvait donner sa vie parfaite comme une sacrifice à notre place. Mais si Jésus était seulement un homme et il n’était pas incarnation de Dieu, alors sa sacrifice ne pouvait pas nous sauver. Mais, En tant que Dieu, Jesus pouvait offrir sa vie pour tout l’humanité:

      Hebreux 9.12 et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il (nous) a obtenu une rédemption éternelle. 13 Car si le sang des boucs et des taureaux, et la cendre d’une génisse qu’on répand sur ceux qui sont souillés, les sanctifient de manière à purifier la chair, 14 combien plus le sang du Christ — qui par l’Esprit éternel s’est offert lui-même sans tache à Dieu — purifiera-t-il notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *