La Pâque juive et la Pâques chrétienne

La Pâque juive et l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde

 « l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » (Jn 1.29, 36)

Jésus, l'agneau de Dieu

 Introduction :

Est-ce que vous avez de temps en temps la difficulté à comprendre la Bible ? Vous lisez et vous voyez les événements qui ont eu lieu il y a 2000 ans. Exode 12, où se trouve l’histoire de la Pâque, a été écrit 1450 années avant Christ. Ça fait 3500 ans ! Vous voyez aussi les personnages et les événements qui se passe dans une autre culture en Israël ou en Asie Mineur ou en Égypte ou même Babylone, et vous dites, quel rapport a-t-il entre eux et moi qui suis ici dans l’année 2014 ?

 Avant de regarder la Pâque, j’aimerais vous donner 3 encouragements qui vont vous aider dans la compréhension de la Bible.

 (1) Les circonstances et les endroits changent, mais Dieu ne change pas. Le même Dieu qui a fait sortir les enfants d’Israël dehors d’Égypte est le même Dieu que nous connaissons aujourd’hui. Il est le même, exactement le même, il ne change pas.

 (2) Paul, en écrivant à son protégé Timothée, a souligné l’utilité de « toute Écriture. » « Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice » (2Timothée 3:16)

 (3) Dieu a un but pour chaque portion de l’Écriture pour vous aujourd’hui. Il est essentiel pour le lecteur de chercher ce but de Dieu.

 La Pâque était un des plus grands jours dans la vie de ceux qui vivaient dans le temps de la Bible. Pour le peuple de Dieu, les Israélites, Dieu a désigné ce jour pour se souvenir de leur sortie d’Égypte. Le jour en français est appelé « la Pâque ». Chaque année Dieu a exigé que son peuple à célébrer la Pâque. Même les parents de Jésus « allaient chaque année à Jérusalem, pour la fête de la Pâque » Luc 2:41.

 Mais pourquoi les chrétiens célèbrent-ils aussi « Pâques. »[1] Quel sens donnent-ils à cette fête juive ? Voilà ce que nous allons faire :

 (1) nous allons regarder sans beaucoup de commentaires l’histoire de la Pâque dans une partie d’Exode 12. Après cela

(2) nous allons regarder la célébration de la Pâque dans le temps de Jésus. Ensuite,

(3) nous allons regarder le lien entre la Sainte Cène et la célébration de la Pâque.

L’Histoire de la Pâque : Exode 12

12.1-3 Le temps de la Pâque

1    L’Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte :
2    Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois;
il sera pour vous le premier des mois de l’année.
3     Parlez à toute la communauté d’Israël et dites :
Le 10 de ce mois, on prendra un agneau

12.4-6 La sélection de l’animal

  1. pour chaque famille, un agneau par maison.
  2. Si la famille est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son voisin le plus proche de la maison, selon le nombre des personnes;  vous répartirez cet agneau d’après ce que chacun peut manger.
  3. Ce sera un agneau sans défaut,
  4. mâle,
  5. âgé d’un an;
  6. vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.
  7. Vous l’aurez en garde jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée de la communauté d’Israël
  8.  l’immolera entre les deux soirs.

 12.7-11 Le sacrifice de l’animal

  1. On prendra de son sang et l’on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau (de la porte) des maisons où on le mangera.  Cette même nuit,
  2. on en mangera la chair,
  3. on la mangera rôtie au feu
  4. avec des pains sans levain et des herbes amères.  Vous ne le mangerez pas à demi cuit, ni bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, la tête avec les pattes et les entrailles. 
  5. Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin; et, s’il en reste quelque chose le matin,
  6. vous le brûlerez au feu. 
  7. Voici comment vous le mangerez :
    1. une ceinture à vos reins,
    2. vos sandales aux pieds et votre bâton à la main;
    3. et vous le mangerez à la hâte.

 C’est la Pâque de l’Éternel.

 12.12-14 l’Explication du sacrifice

Cette nuit-là, je parcourrai le pays d’Égypte et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel.  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, je passerai au-dessus de vous, et il n’y aura pas sur vous de fléau destructeur,  quand je frapperai le pays d’Égypte.

 Ce jour sera pour vous un souvenir, et vous le célébrerez comme une prescription perpétuelle dans chaque génération.

12.21-28 Les instructions de Moïse
pour la célébration de la Pâque 

 Moïse appela tous les anciens d’Israël et leur dit :  Allez prendre du petit bétail pour vos familles, et immolez la Pâque.  Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux (de la porte) avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin. 23  Quand l’Éternel traversera l’Égypte pour frapper et qu’il verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Éternel passera par-dessus la porte et ne laissera pas le destructeur entrer dans vos maisons pour (vous) frapper. 24   Vous observerez cela comme une prescription pour vous et pour vos fils à perpétuité. 25 Quand vous serez entrés dans le pays que l’Éternel vous donnera, selon sa parole, vous observerez ce rite. 26 Et lorsque vos fils vous diront : Que signifie pour vous ce rite ? 27 vous répondrez : C’est le sacrifice de la Pâque en l’honneur de l’Éternel,qui a passé par-dessus les maisons des Israélites en Égypte, lorsqu’il frappa les Égyptiens et qu’il préserva nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna.  28 Et les Israélites s’en allèrent; ils firent exactement ce que l’Éternel avait ordonné à Moïse et Aaron.

 Qu’est-ce qu’on peut apprendre au sujet de Dieu ?

1. Dieu est le juge.  L’arrière-plan c’était la menace de la dernière plaie. La seule manière d’échapper c’était par Dieu lui-même.

  2. Dieu est le sauveur. Dieu a les deux rôles, il est le Juge, mais aussi le Sauveur. Dieu a pourvu un substitut. Le sang devrait être versé. Les individus devraient approprier ce que Dieu a ordonné. Chaque famille sauvée par Dieu était rachetée pour Dieu. Leur vie appartient à Dieu. En fin, c’était Dieu qui a passé par-dessus.

  « je passerai au-dessus de vous » (12.13)

  « l’Éternel passera par-dessus » (12.23)

   « en l’honneur de l’Éternel, qui a passé par-dessus (12.27)

 Qu’est-ce qu’on peut apprendre au sujet de la réponse de l’homme ?

1. La foi

Hébreux 11:28 « C’est par la foi qu’il fit la Pâque et l’aspersion du sang, afin que l’exterminateur ne touche pas aux premiers-nés des Israélites. »

 2. L’obéissance

Il ne faut pas simplement croire à l’importance de ce jour, il faut aussi être obéissant. Chaque maison a eu le devoir de faire ce qu’ils ont cru.

 La Pâque dans le NT :

 1. Christ est mort le jour de la Pâque

Matthieu 26:2   Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié.

 Jean 19:14 C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Il dit aux Juifs : Voici votre roi !

 Selon la chronologie donnée par Jean, Jésus était crucifié au même moment où le juif était en train d’immoler les agneaux pour la Pâque.

 2. Christ est identifié comme l’agneau de Dieu

 Jean Baptiste a parlé de Jésus comme « l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ». (Jn 1.29, 36)

 Aussi l’Apocalypse nous montre Jésus comme l’agneau :

 Apocalypse 5:6   Et je vis au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des anciens, un Agneau debout, qui semblait immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

Apocalypse 5:8   Quand il eut reçu le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints.

Apocalypse 5:12 Ils disaient d’une voix forte: L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange.

Apocalypse 5:13   Et toutes les créatures dans le ciel, sur la terre, sous la terre et sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles!

Apocalypse 6:1   Je regardai, quand l’Agneau ouvrit un des sept sceaux, et j’entendis l’un des quatre êtres vivants dire comme d’une voix de tonnerre: Viens.

Apocalypse 6:16 Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous loin de la face de celui qui est assis sur le trône, et de la colère de l’Agneau,

Apocalypse 7:9   Après cela je regardai, et voici une grande foule que nul ne pouvait compter, de toute nation, de toutes tribus, de tous peuples et de toutes langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, et des palmes à la main.  10 Et ils criaient d’une voix forte: Le salut (est) à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau.

Apocalypse 7:14 Je lui répondis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau.

Apocalypse 7:17 Car l’Agneau qui est au milieu du trône les fera paître et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

Apocalypse 12:11 Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à (craindre) la mort.

Apocalypse 13:8 Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, ceux dont le nom n’a pas été inscrit sur le livre de vie de l’Agneau immolé dès la fondation du monde.

Apocalypse 14:1   Je regardai, et voici l’Agneau debout sur la montagne de Sion, et avec lui 144 000 (personnes), qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front.

Apocalypse 14:4 Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges. Ils suivent l’Agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’Agneau,

Apocalypse 14:10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau.

Apocalypse 15:3 Ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau: Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu Tout-Puissant! Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations!

Apocalypse 17:14 Ils combattront l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, parce qu’il est Seigneur des seigneurs, et Roi des roi. Et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui, (les vaincront aussi).

Apocalypse 19:7 Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et donnons-lui gloire, car les noces de l’Agneau sont venues, et son épouse s’est préparée.

Apocalypse 19:9   L’ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’Agneau! Puis il me dit: Ce sont les paroles véritables de Dieu.

Apocalypse 21:9   Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept dernières plaies vint et me parla, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau.

Apocalypse 21:14 La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’Agneau.

Apocalypse 21:22   Je n’y vis pas de temple, car le Seigneur Dieu Tout-Puissant est son temple, ainsi que l’Agneau23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour y briller, car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau.

Apocalypse 21:27 Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge, mais ceux-là seuls qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Apocalypse 22:1   Il me montra le fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau.

Apocalypse 22:3 Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville. Ses serviteurs le serviront

 3. Christ est appelé notre Pâque

1Corinthiens 5:7 Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

4. Jésus a célébré la Pâque avec ses disciples avant de mourir

 Matthieu 26:18 Il répondit : Allez à la ville chez un tel, et dites-lui : Le Maître dit : Mon temps est proche, c’est chez toi que je célébrerai la Pâque avec mes disciples.

Marc 14:12   Le premier jour des pains sans levain où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer le repas de la Pâque ?

Marc 14:14 et là où il entrera, dites au maître de la maison : Le Maître dit : Où est la salle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?

Luc 22:7   Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva, 8 et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.

1Corinthiens 5:7 Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

5. Comment les juifs ont célébré cette fête[2] :

a. Pour commencer la tête de la famille a dit un mot de consécration sur le premier verre de vin. Lui et toutes les membres de sa maison après lui partagent ce verre ensemble. Ensuite ils mangent le premier plat (plusieurs herbes avec une sauce de fruit purée). Après le repas principal (l’agneau de Pâque, pain sans levain, les herbes amertume et purée, ensemble avec le vin) est apporté avec un deuxième verre du vin. Mais personne ne les touche, parce que le prochain événement devrait se passer.

b.  La liturgie de la Pâque. La plus importante partie était le haggadâh. Le chef de la famille raconte l’histoire de l’exode de l’Égypte selon Deut. 26.5-11, et il explique le sens du repas (l’agneau, le pain sans levain, et les herbes amertume). (« Ceci est le pain d’affliction nos pères ont du manger en sortant d’Égypte. ») Après ils ont chanté ensemble Psaume 113 ou Psaume 113 et 114 (la première partie de Halleœl de Pâque). Après la liturgie,

c.  Le repas été mangé. Pour commencer le chef de la famille prie sur le pain sans levain et le troisième verre du vin,

d.  La fin de la fête qui ne pouvait pas dépasser minuit, était le chant des Psaumes 114-117 ou 115-118 (la deuxième partie du Halleœl de Pâque), et la bénédiction prononcée par le chef de la famille sur un quatrième verre du vin.

 (3) Le Lien entre la Pâque et la Sainte-Cène : Jésus a donné un nouveau sens pour la Pâque pour les chrétiens.

 Marc 14:22   Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le leur donna en disant : Prenez, ceci est mon corps. 23 Il prit ensuite une coupe, et après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang (le sang) de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup.

 Matthieu 26:26   Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le donna aux disciples en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. 27 Il prit ensuite une coupe; et après avoir rendu grâces, il la leur donna en disant : Buvez-en tous, 28 car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

 1Corinthiens 11:23   Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain 24 et, après avoir rendu grâces, le rompit et dit : Ceci est mon corps, qui est pour vous; faites ceci en mémoire de moi. 25 De même, après avoir soupé (il prit) la coupe et dit : cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. 26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 Jésus Christ a souligné trois choses dans ce repas :

 (1) La centralité de sa mort :

• Pas un seul culte, mais un culte répété – « faites ceci. . . »

• Qu’est-ce qu’ils devraient faire ? Ils devraient copier ce qu’il a fait… prendre, remercier, rompre, partager le pain et la coupe.

• Il a expliqué le sens du pain et de la coupe : « ceci est mon corps » et « ceci est mon sang. » Toutes les deux ont parlé de sa mort.

• Le pain n’a pas représenté son corps vivant, qui est devant eux, mais son corps que sera donnée et son sang qui sera bientôt répandu.

 (2) Le but de sa mort:

  « le sang d’alliance »

  « le pardon des péchés »

 À travers le sang de Christ, une nouvelle alliance est établie. Une des grandes bénédictions de cette nouvelle alliance sera le pardon des péchés. Cette nouvelle alliance était prophétisée par Jérémie (31.31-34) six cents années avant la venue de Christ. Quand Christ est venu, il a prédit que sa mort sera l’inauguration d’une nouvelle alliance.

 « mon corps qui est pour vous » — le mot « pour » indique « à notre place ». Christ était notre substitut, il a pris notre place. Romains 6:23 Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur.

 (3) Notre réponse à la mort de Christ.

     Lui, il a pris, remercier, rompre, et partager le pain et la coupe. Il a fait tout ce qu’il faut pour notre salut en versant son sang sur la croix, en donnant sa vie à notre place pour nos péchés. C’est à nous de recevoir cela et de nous souvenir de cela. « Faites ceci en mémoire de moi » (1Cor. 11.24,25). En mangeant le pain et en buvant la coupe, nous approprions pour nous-mêmes ce que Christ a déjà fait. Les chrétiens appellent la Sainte Cène, la « communion » (1Cor. 10.16) et aussi « eucharistie » venant du mot grec pour « rendre grâce» (Luc 22.19).

 Conclusion :

 Dieu est juge. Il doit punir le péché. Mais il est aussi Sauveur. Dieu a passé partout l’Égypte pour tuer les premiers-nés. Il a aussi passé par-dessus les maisons des Israélites en Égypte quand il a vu le sang de l’agneau. La vie de l’agneau était donnée à la place de la vie du premier-né. Christ a donné sa vie à notre place, il est notre substitut. N’oubliez pas ce que Jean Baptiste a dit, « Voici, l’agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde » (Jean 1.29). Par la foi les Israélites ont fait ce que Dieu leur a demandé et ils étaient sauvés. Par la foi, nous aussi, nous recevons Christ comme notre Sauveur. Si vous avez Christ, vous avez la vie, et au jugement Dieu va aussi passer par-dessus vous. Mais, il faut la foi et il faut aussi obéir et prendre personnellement Jésus Christ comme votre Sauveur :

 « Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a pas connue. 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçue ; 12 mais à tous ceux qui l’ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom 13 et qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » (Jean 1:10–13)

 La mort de Christ n’a pas de puissance pour vous sauver si Christ est resté mort. Il est ressuscité montrant que Dieu a accepté le sacrifice de Son Fils pour vous et moi. Les preuves de la mort de Christ et de sa résurrection sont nombreuses. Acceptez par la foi ce que Dieu a fait pour vous, et vous serez sauvé de la mort éternelle par la rédemption éternelle de Christ.

 Hébreux 9:12 « et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il (nous) a obtenu une rédemption éternelle. »


[1] Notez bien comment on fait la distinction entre la fête juive, Pâque, et la fête Chrétien, Pâques. Les anglophones utilise un autre mot, « Easter » pour designé la célébration du jour où Jésus est réssucité et « Good Friday » pour désigné le jour ou Jésus était crucifié.

[2] NIDNTT, « FEAST, PASSOVER, » 1:631.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *