Inspiration de la Bible

Schéma de la chemin des pensées de Dieu aux hommes
Schéma de la chemin des pensées de Dieu aux hommes

Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. (Ps 119.105).

Introduction :

La Bible est-elle inspirée par Dieu, ou est-ce simplement un livre remarquable des êtres humains?? La réponse à cette question est très important pour le croyant et le non-croyant. Pour les croyants il y a un lien entre la vie de l’Église et sa vue la Bible. Dans son histoire cette connexion est évidente. Quand l’Église était éloignée de la Bible, l’Église était faible, et inclinée vers l’erreur. Mais quand le peuple de Dieu a prêché la parole et a été dirigé par les Écritures, l’Église était forte, en santé, et diriger par Dieu. Pour le non-croyant aussi, il ne peut pas être à l’aise si les Écritures sont inspirées par Dieu. Il doit rendre compte à Dieu pour tout ce qu’il a rejeté.

Satan, dès le commencement, a essayé d’émettre des doutes sur ce que Dieu a dit. « Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?… Vous ne mourrez point » (Gen 3.1,4).

Quelle devrait être la réponse d’Adam et Ève ? « Non, Dieu nous a dit, tu mourras certainement. » Quand Jésus était tenté par le diable, sa réponse aux tentations était trois fois, « il est écrit… » (Matthieu 4.4,7,10).

Il faut que l’Église de Dieu se lève encore contre les attaques du Satan avec une nouvelle confiance en la parole de Dieu. Mais comment est-ce qu’on peut avoir cette confiance face aux questions concernant l’inspiration, l’inerrance et l’autorité de la Bible ?

 (1) Inspiration : la Bible est-elle la parole de Dieu ou seulement « un remarquable livre humain » ? (Pache, 52) ou seulement inspirée partiellement ?

 (2) Inerrance : Y-a-t-il dans la Bible des erreurs historiques ou scientifiques ou les contradictions ? Est-ce que la Bible contient la Parole de Dieu ou la Bible est-elle la Parole de Dieu ?

 (3) Autorité : La parole de Dieu est-elle suffisante pour l’Église ou est-ce que nous avons besoin des suppléments qui viennent des hommes comme les traditions ou les autres écritures qui se présentent comme la parole de Dieu.

Regardons 3 raisons démontrant que la Bible est la parole de Dieu.

(1) La première raison vient de la logique; (2) La deuxième raison vient de la Bible elle-même; (3) La troisième raison vient de la foi.

I. La PREMIÈRE raison vient simplement de logique.

A. Dieu ne peut pas mentir. Dieu exige la vérité :

1. « Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. » (Deutéronome 5.20).

2. « Un témoin fidèle ne ment pas, mais un faux témoin dit des mensonges. » (Proverbes 14.5).

3. « Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ? » (Nombres 23.19).

5. « Il est impossible que Dieu mente » (Hébreux 6.18).

6. « le Dieu qui ne ment pas » (Tite 1:2).

 Logiquement, si Dieu se révèle, cela devrait être dans une forme où il n’y a pas des erreurs, pas des contradictions. Chaque écriture disant qu’elle vient de Dieu devrait donner des preuves de sa fiabilité.

B. Prophétiquement – Les Écritures ont été accomplies

(Luc 24.27) Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il (Jésus) leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait.

(Luc 24.44) Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes.

(Jean 5.39-40) Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie!

Les tableaux des prophéties messianiques sont par Ken Palmer ; traduction la mienne.

Prophéties messianiques venant d’Ésaïe

Prophéties messianiques venant de Psaume 22

C. Indestructibilité

1. Les grands nombres des manuscrits de la Bible.

2. Ésa 40.8 « L’herbe sèche, la fleur se fane; mais la parole de notre Dieu subsistera éternellement. »

3. Matthieu 24:35 « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point »

4. Psaume 119:89 « A toujours, ô Eternel! ta parole subsiste dans les cieux. »

D. La confirmation archéologique

Ce que nous voyons dans la Bible ce n’est pas les événements imaginaires ou inventés. On peut vérifier l’historicité de la Bible à travers les découvertes archéologiques.

E. L’unité

1. environ 45 auteurs humains; (« des bergers, des rois, des hommes d’État, des scribes, des prêtres, des sages, des poètes, des historiens, des hommes de loi, un douanier, un médecin, des pêcheurs sans instruction, des anonymes » Pache, 103). « Dieu a choisi le peuple juif, appelé alors les Hébreux, et plus tard les Israélites, pour écrire et léguer au monde ces remarquables compositions qu’on appelle aujourd’hui les Saintes Écritures. » Mais, il faut noter que les Écritures ont une attraction mondiale, pas seulement pour Israël.

2. 66 livres différents

3. Les livres étaient écrits au cours de 1600 ans, mais un seul thème et programme de la rédemption

 F.  Son Influence – sur les vies des personnes

G. Toutes les raisons ensemble. Où est-ce qu’on peut trouver dans le monde entier un autre livre qui a toutes ces preuves de son inspiration comme la Bible?? Ensemble les preuves sont convaincantes: les prophéties accomplies, son indestructibilité, sa confirmation archéologique, son unité et son influence dans le monde entière.  Ajoute aussi les faits remarquables concernant l’étendue de sa diffusion et sa traduction et nous restons avec une oeuvre qui a les empreintes de la main de Dieu.

II. La DEUXIÈME raison vient de la Bible elle-même.

A. Jésus Christ, Lui-même a cru dans l’inspiration et l’autorité de la Bible

1. Il a regardé les événements et les personnages dans l’AT comme faits avec aucune question (Sodome, Salomon, Abel, Noé, Abraham, Jonas, Élie).

2. Il a utilisé les Écritures contre les tentations du diable (Matt. 4.1-11).

3. Il a cru que le Saint-Esprit a inspiré David : « David lui-même, animé par l’Esprit-Saint, a dit : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. » (Marc 12.36).

4. Jésus Christ a cru que les lettres individus et pas seulement les pensés sont inspiré de Dieu. « je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. » (Matt 5.18).

Exemple : La différence entre deux mots est seulement une lettre: Heth, He. La différence change le sens complètement.

          • Lev 18.21 « tu ne profaneras pas le nom de ton Dieu. Je suis l’Éternel»
          • Psaumes 105:3 « Glorifiez-vous de son saint nom!»

5.  Jésus a cru que les prophéties de l’AT seront toutes accomplies.

« Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. » (Luc 4.21).

« Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. » (Luc 24.27).

« Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. 45 Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures. 46 Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, 47 et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. 48 Vous êtes témoins de ces choses. » (Luc 24.44-48).

« Mais il faut que l’Écriture s’accomplisse»(Jean 13.18). « afin que l’Écriture fût accomplie. » (Jean 17.12).

6. Jésus a déclaré que ses enseignements sont autoritaires. Il a parlé sans hésitation, avec hardiesse :

          • « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. » (Matt 24.35).
          • « Mais je vous le dit » et « ainsi parle l’Éternel »
          • « En vérité, en vérité »
          • « l’Écriture ne peut être anéantie, » (Jean 10.35).
          • « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. » (Jean 17.17).

La parole ne contient pas la vérité, mais elle est la vérité.

B. Pierre :

1.  « Hommes frères, il fallait que s’accomplît ce que le Saint-Esprit, dans l’Écriture, a annoncé d’avance, par la bouche de David, au sujet de Judas, qui a été le guide de ceux qui ont saisi Jésus. » (Actes 1.16).

L’agent de l’inspiration : Saint-Esprit; le moyen : David

2. « car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2 Pie 1.21).

 Une affirmation emphatique : la prophétie vient de Dieu

Une dénégation emphatique : l’origine des Écritures n’est pas les êtres humains

 3. « C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. » (2 Pie 3.16).

 Les écritures de Paul sont égales avec les autres Écritures

C. Paul : Il a fait 45 citations de l’AT dans l’Épître aux Romains

1.  « Si quelqu’un croit être prophète ou inspiré, qu’il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. » (1 Cor 14.37).

2.  « C’est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu’en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez. » (1 Th 2.13).

3.  « Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n’est pas dit : et aux postérités, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule : et à ta postérité, c’est-à-dire, à Christ. » (Gal 3.16)

L’argument de Paul est fondé sur un seul mot dans le texte. Les pensées sont inspirées, mais aussi les mots même.

4.  « Car l’Écriture dit : Tu n’emmuselleras point le boeuf quand il foule le grain. Et l’ouvrier mérite son salaire. » (1 Tim 5.18)

La première phrase vient de Deutéronome et la deuxième de Luc.

5. « Toute Écriture est inspirée (soufflée hors) de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, 17 afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. » (2 Tim 3.16-17).

        • enseigner = pour montrer ce qui est juste
        • convaincre = pour montrer ce qui est en erreur
        • corriger = « ramener sur le droit chemin un enfant de Dieu égaré » (Pache, 43)
        • instruire = pour montrer comment maintenir cette justice

L’essence des Écritures : ils sont inspirés de Dieu, tous les problèmes de cette vie sont inclus.

Le but des Écritures : mûrir et préparer chaque croyant

D. Jean (278 de 404 mots dans l’Apocalypse ont des allusions à l’AT)

 « Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre » (Apoc 22.18).

 E. Les Apôtres : (Greg Bahnsen, The Concept and Importance of Canonicity.)

Les Apôtres sont les hommes commissionnés par Christ pour agir comme son représentatif autoritaire. Les Apôtres sont la fondation de l’Église (Eph 2.20). Jésus a promis de leur enseigner à travers le Saint-Esprit et de se souvenir de tout ce qu’Il a dit (Jn 14.26). Leur enseignement, appelé « la tradition » (ce qui était délivré) ou « le dépôt » était reçu comme un enseignement venant de Dieu et elle était passé à travers l’Église aux autres dans l’Église. Ils ont fait une distinction entre les traditions des hommes et la tradition venant d’eux même (Col 2.8 ; Matt 15.3). Ce que les apôtres ont écrit était considéré comme la parole de Dieu (1Cor 14.37) comme les autres Écritures saintes (2Pie 3.16).

    • Colossiens 2:8    « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie selon la tradition des hommes, selon les principes élémentaires du monde, et non selon Christ.»
    • Matthieu 15:3  « Il répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition
    • 2Timothée 1:13    « Retiens dans la foi et dans l’amour qui est en Christ-Jésus, le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi. 14 Garde le bon dépôt par le Saint-Esprit qui habite en nous.»
    • 1Timothée 6:20   « O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science. 21 Quelques-uns pour en avoir fait profession ont, en ce qui concerne la foi, manqué le but. Que la grâce soit avec vous!
    • 2Thessaloniciens 2:15    « Ainsi donc, frères, demeurez fermes et retenez les instructions que nous vous avons transmises, soit de vive voix, soit par lettre
    • 2Thessaloniciens 3:6    « Nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre et non selon la tradition que vous avez reçue de nous
    • 2Pierre 2:21  « Car mieux valait, pour eux, n’avoir pas connu la voie de la justice, que de l’avoir connue et de se détourner du saint commandement qui leur avait été donné.»
    • 2Tim 2:2 Et  « ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

« Une œuvre clé des Apôtres était précisément celle de la révélation : leur confessant Christ, rendant lui témoignage ; interprétant et appliquant Sa personne et Son œuvre pour l’Église. (Matt. 16:18; Jean 15:27; 16:13; Actes 1:8, 22; 4:33; 10:39-41; 13:31). Ils n’ont pas parlé selon la chair et le sang ou l’instruction humaine, mais plutôt par révélation du Père et Fils (Matt. 16:17; Gal. 1:11-12. »

« Dans la nature du cas, la révélation apostolique ne s’étend pas au-delà la génération apostolique, les jours de fondation de l’Église. Ainsi, Jude à son jour pourrait parler de « la foi » — c’est à dire le contenu de l’enseignement de la foi Chrétien—« la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. »

Le but des Écritures : Les écrivains du Nouveau Testament ont cru dans l’Ancien Testament. Plus de 300 fois, le Nouveau Testament cite directement l’Ancien. Et, il y en a plus de 1000 références de l’Ancien Testament dans le Nouveau.  (Walter Kaiser, The Uses of the Old Testament in the New [Chicago: Moody, 1985], pp. 2- 3) cité par MacArthur dans son message Is the Bible Reliable? The Defense of Inspiration; traduction la mienne). 

III. La TROISIÈME raison vient de la foi.

Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles (1 Cor 2.13).

• Il faut que le Saint-Esprit nous montre l’inspiration de la Bible.

Confession de foi de Westminster : « Nous pouvons être amenés et incités par le témoignage de l’Église à accorder à l’Écriture Sainte une considération profonde et pleine de respect (1 Tm 3.15). De plus, la nature divine du contenu, la portée pratique de la doctrine, la majesté du style, la cohérence de toutes les parties, l’objectif de l’ensemble (qui est de donner à Dieu toute gloire), la pleine révélation de l’unique chemin conduisant au salut, de nombreuses autres qualités incomparables – bref : sa perfection pleine et entière – sont autant d’éléments par lesquels la Parole de Dieu s’authentifie elle-même. Néanmoins, notre conviction et notre certitude quant à l’infaillible vérité et à la divine autorité du texte ne proviennent que de l’oeuvre intérieure du Saint-Esprit portant témoignage, par et avec la Parole, dans nos coeurs (1 Jn 2.20,27; Jn 16.13,14; 1 Co 2.10-12; Es 59.21) ».

IV. APPLICATION

A.  La Bible contient tout ce que nous avons besoin de savoir pour notre vie.

B. Nous pouvons appliquer la Bible dans nos vies quotidiennes (2 Tim 3:16; Rom 15:14)

C. Nous devons lire, étudier et mémoriser la parole de Dieu

D. Nous devons confier, croire, obéir et suivre la parole de Dieu. Nos convictions ne sont pas basées sur la sagesse des hommes. « La foi chrétienne est basée sur la révélation de Dieu plutôt que les opinions contradictoires des hommes ou les spéculations infiable des hommes. » (Bahsen, Is Sola Scriptura a Protestant Concoction? A Biblical Defense of Sola Scriptura).

 1Corinthiens 2:4 « ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance,  5 afin que votre foi ne soit pas (fondée) sur la sagesse des hommes mais sur la puissance de Dieu. . . . 12   Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin de savoir ce que Dieu nous a donné par grâce. 13 Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, en expliquant les réalités spirituelles à des hommes spirituels. »

E. La parole de Dieu est puissante. Elle est le moyen de donner les réponses, d’exposer la vérité, et de convaincre les coeurs.

F. Est-ce que vous avez lu la Bible ? Est-ce que vous avez un temps de dévotion chaque jour ?

G. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom. (Jean 20.31).

V. DÉFINITIONS :

Révélation : « l’action par laquelle Dieu se fait connaître à sa créature » (L’inspiration et l’autorité de la Bible, Pache, 41).

Inspiration : « l’influence déterminante exercée par le Saint-Esprit sur les auteurs de l’AT et du NT pour qu’ils annoncent et rédigent de façon exacte et autorisée le message reçu de Dieu » (Pache, 41).

(1) Le Saint-Esprit : l’Auteur

Acts 1:16 Frères, il fallait que s’accomplisse l’Écriture dans laquelle le Saint-Esprit, par la bouche de David, a parlé d’avance de Judas, devenu le guide de ceux qui se sont saisis de Jésus.

1Pet. 1:11 Ils se sont appliqués à découvrir à quelle époque et à quelles circonstances se rapportaient les indications de l’Esprit de Christ qui était en eux et qui, d’avance, attestait les souffrances de Christ et la gloire qui s’ensuivrait. 12 Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient ministres de ces choses. Maintenant, elles vous ont été annoncées par ceux qui vous ont prêché l’Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et les anges désirent y plonger leurs regards.

Acts 15:28 Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est indispensable :

1Cor. 2:13 Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, en expliquant les réalités spirituelles à des hommes spirituels.

(2) « verbal » grammata = 2 Ti 3.15 ; lettres.

L’objet de l’inspiration était les écritures et ne pas les écrivains. Les écrivains étaient faibles, mais les écritures sont sans erreur. On ne peut pas dire que tout ce que les hommes ont dit était inspiré. Si oui, on doit avoir une succession apostolique. Paul a écrit d’autres lettres.

(a) Matt 5.18.

(b) Hébreux 2.8

(c) Gal 3.16

(d) Ézéchiel 26. Une prophétie par rapport à la destruction de Tyr par Neboukadnetsar, roi de Babylone. L’accomplissement de cette prophétie a commence 585 et a duré 13 ans. Il a détruit la ville, mais pas le total de la population. Certaines sont allées dans une île et comme Neboukadnetsar n’a pas eu les navires, il n’a pas peu conquière tout le Tyr. Le passage dit « jettera au milieu des eaux tes pierres, ton bois et ta poussière. » Mais il n’a pas fait cela. Il n’a pas mis les pierres de Tyr dans l’eau. Pendant 200 ans il semble que cette prophétie n’était pas accomplie. Mais Alexandre la grande est venu, il n’a pas eu les navires non plus, mais il a décidé de faire un pont. Sur le pont il a pu arriver à la ville. Le pont était construit avec les décombres de Tyr. Même aujourd’hui vous pouvez y aller et voir toujours dans l’eau les piliers de la ville environne 20 mètres dans l’eau. Est-ce qu’il y a quelque chose dans le passage qui nous indique une destruction de la ville dans deux étapes ? Regardez v. 12 et le mot « on ».

(3) « plénier » plein, toutes les Écritures (graphe) 2 Ti 3.16. Dans 2 Pie 1.20-21 regardez le mot grec « feromenoi » “poussé” (cf. Actes 27.15,17). Les hommes étaient les agents du Saint-Esprit. Ils étaient poussés par l’Esprit. Dieu est Celui qui parle. C’est comme un grand musicien qui est capable de jouer beaucoup des instruments, soit une trompette ou les tambourins ou un piano. Moïse : le tambour, Matthieu, Marc Luc et Jean les trompettes. Tous en train de donner la musique, mais une musique avec un son différent et avec un élément humain. Toute la symphonie est surveillée et présidée par le Saint-Esprit. C’est un mystère comment l’inspiration se passe. Dieu et homme comme le Seigneur Jésus Christ.

(4) L’agent : les hommes, mais dans quelles manières ? Est-ce qu’ils étaient des machines ? des dactylographes ? Dans quels sens est-ce qu’ils étaient poussés par le Saint-Esprit ? Est-ce que leurs individualités sont perdues ? Le Saint-Esprit a utilisé leurs personnalités, leurs vocabulaires, leurs mots, les pensées, la recherche, l’individualité des auteurs humains.

 • Les différences entre le contenu de deux passages qui sont pareils: les omissions, les additions, les transpositions. Le Saint-Esprit a utilisé les agents, mais il leur a donné une liberté par rapport à leur manière de raconter.

 Matt. 19:24 Je vous dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

Luke 18:25 Car il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille, qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

        • Matt 10 mots pour l’argent, les autres utilise 4.
        • Luc a plus de 200 mots qu’on ne peut pas trouver dans les autres évangiles.
        • L’Apôtre Paul quand il a écrit, il était inspiré par Dieu dans tout ce qu’il a écrit — même dans les passages où il nous donne son avis.  (1Th 2.13 ; 4 :15 ; 1 Cor 14.37 ; 1 Cor 2.13 ; Gal 1.8-12; 1 Cor 7.10,12,25).

 VI. Les THÉORIES de l’Inspiration (Voir H.L. Willmington, Le Grand Guide de la Bible : Un exposé encyclopédique de la Bible et de son histoire, 892-893)

 A. La théorie naturelleLes auteurs de la Bible ont pu écrire d’une manière inspirée comme Williman Shakespeare. Mais regardez 2Pi 1.20 : « Avant tout, sachez qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être l’objet d’interprétation particulière ».

B. La théorie mécanique « Dieu aurait dicté à ses auteurs de façon impersonnelle, comme un PDG dicte une lettre à sa secrétaire. . . . Charles Hodge écrit à ce sujet : ‘L’église n’a jamais retenu la thèse de l’inspiration mécanique. Les auteurs sacrés n’étaient pas des machines. Leur conscience et leur intelligence n’étaient pas mises hors circuit. C’est poussé par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé, c’était des hommes et non des machines. » (Willmington, 892-893).

C. La théorie du contenu, « selon laquelle la pensée principale d’un paragraphe ou d’un chapitre est inspirée. » (Ibid, 893.) Mais regardez Matt 5.18 et 2 Sam 23.1-2.

D. La théorie partielle, « selon laquelle certaines parties seulement de la Bible sont inspirées. » (Ibid.) Mais regardez 2 Tim 3.15-16

E. La théorie de l’inspiration sélective – « Pour les défenseurs de ce point de vue, la Bible serait inspirée lorsqu’elle traite des sujets religieux, moraux et spirituels, et dans ces domaines, elles peuvent être considérées comme notre suprême règle de foi et de pratique. Mais elle ne serait pas inspirée lorsqu’elle aborde des sujets historiques ou scientifiques. »  (Ibid.).

F. La théorie de l’inspiration plénière et verbale« L’inspiration est plénière parce que toute la Bible est inspirée ; elle est verbale parce que les mots eux-mêmes le sont. C’est la seule théorie qui soit correcte. » (Ibid.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *