Category Archives: Christ

Noms, prophéties, divinité, mort, et résurrection du Messie, Jésus Christ le Seigneur

La mort de Jésus-Christ

La croix, crucifixion

Étude biblique par rapport à la mort de Jésus-Christ.

Pour bien comprendre la raison et la certitude de la crucifixion et la mort de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, considérez les cinq vérités suivantes :

1.  La Bible déclare clairement que Jésus-Christ a été crucifié.

En étudiant la Bible, on arrive à une seule conclusion par rapport à la mort de Jésus de Nazareth – il a été crucifié à mort sur une croix. Le mot qui est traduit « crucifier » dans le Nouveau Testament, stauroo, veut dire « l’acte de crucifier, exécuter en clouant à une croix. » La croix était un instrument de l’exécution utilisé par le gouvernement romain.

Matthieu 27:33-35 Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne, ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel ; mais, quand il l’eut goûté, il ne voulut pas boire. Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique.

Marc 15:22-24 …et ils conduisirent Jésus au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne. Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de myrrhe, mais il ne le prit pas. Ils le crucifièrent, et se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort pour savoir ce que chacun aurait.

Luc 23:33 Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche.

Jean 19:17-18 Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. C’est là qu’il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu.

2.  Les témoignages que Jésus-Christ est mort par crucifixion.

Le témoignage des Évangiles Luc 23 :46 Jésus s’écria d’une voix forte : Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.  (Matthieu 27:50, Marc 15:37, Jean 19 :30)

Le témoignage oculaire du centenier romain Marc 15 :39 Le centenier, qui était en face de Jésus, voyant qu’il avait expiré de la sorte, dit : Assurément, cet homme était Fils de Dieu.

Le témoignage oculaire des femmes disciples  Marc 15 :40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient de loin. Parmi elles étaient Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques le mineur et de Joses, et Salomé.

Le témoignage des exécuteurs Jean 19:33-34 S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ; mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.

N.B. Si on considère les deux possibilités, d’avoir les jambes cassées ou d’avoir le côté percé, laquelle était plus sévère ? La réponse à cette question est claire : d’avoir le côté percé est plus sévère et plus assurant que la victime était morte.

Pourquoi est-ce que les soldats ont rompit les jambes des autres ? Parce qu’ils étaient toujours vivants et parce que de casser les jambes ne tue pas directement. C’était une manière de les faire souffrir pour leurs crimes. En comprenant que Jésus était déjà mort, il n’était pas nécessaire de le faire souffrir en cassant les jambes. C’était seulement nécessaire d’assurer qu’il était mort.

Le témoignage oculaire de l’Apôtre Jean Jean 19 :35 Celui qui l’a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez aussi.

Le témoignage officiel du gouvernement romain :  Marc 15 :44-45 Pilate s’étonna qu’il fût mort si tôt ; fit venir le centenier et lui demanda s’il était mort depuis longtemps. S’en étant assuré par le centenier, il donna le corps à Joseph.

Le témoignage physique de Joseph d’Arimathée Matthieu 27 :59-60 Joseph prit le corps, l’enveloppa d’un linceul blanc, et le déposa dans un sépulcre neuf, qu’il s’était fait tailler dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du sépulcre, et il s’en alla.

Le témoignage angélique Matthieu 28 :7 …et allez promptement dire à ses disciples qu’il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez. Voici, je vous l’ai dit.

3.  Les prophéties des prophètes de l’Ancien Testament.

Moise / La Torah Genèse 3 :15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

David / Les Psaumes Psaume 22 :2a, 15, 16, 17, 19 Mon Dieu ! mon Dieu ! pourquoi m’as-tu abandonné…Je suis comme de l’eau qui s’écoule, Et tous mes os se séparent…Ma force se dessèche comme l’argile, Et ma langue s’attache à mon palais…Ils ont percé mes mains et mes pieds…Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique.

Les Prophètes :

Ésaïe 53 :8-10 Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ? On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’eût point commis de violence Et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche. Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance …  Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; Et l’œuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains.

Daniel 9 :26a Après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, et il n’aura pas de successeur.

4.  Les prophéties de Jésus-Christ.

Matthieu 16:21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (Marc 8 :31 ; Luc 9 :22)

Matthieu 17 :9 Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts.

Matthieu 17:22-23 Pendant qu’ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés. (Marc 9 :31)

Jean 10 :11, 15, 17 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis…comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis…Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre.

Matthieu 20:17-20 Pendant que Jésus montait à Jérusalem, il prit à part les douze disciples, et il leur dit en chemin: Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient ; et le troisième jour il ressuscitera. Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande. » (Marc 10 :34 ; Luc 18 :33)

Matthieu 20 :28 C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. (Marc 10 :45)

Matthieu 26 :1-2 Lorsque Jésus eut achevé tous ces discours, il dit à ses disciples: Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié.

5.  L’histoire séculaire atteste la mort de Jésus-Christ par crucifixion.

Cornelius Tacitus (55 à 120 après J.C.), un historien romain, a écrit dans son livre, Annals, « …Christus le fondateur des chrétiens a été mis à mort par Pontus Pilate, procurateur de Judée pendant le règne de Tibère. »

Josephus (38 à 100 après J.C.) « Il y avait un homme sage, Jésus…Pilate, à cause du conseil des hommes renommés parmi nous, l’a condamné à être crucifié et à mourir… »

Lucian de Samosata (le 2e siècle) « Les chrétiens, vous connaissez, adorent un homme jusqu’à nos jours – le personnage distingué qui a introduit leurs rites nouveaux, et qui a été crucifié… »

Qu’est-ce qu’il est arrivé après sa mort ?

Par les cinq preuves que cette étude présente, il est clair que Jésus-Christ a été crucifié à la mort il y a environ 2,000 ans. Mais, l’histoire ne s’arrête pas à cet événement. Par les mêmes cinq preuves (les déclarations de la Parole de Dieu, les témoins oculaires, les prophéties de l’Ancien Testament, les prophéties de Jésus-Christ, et l’histoire), on a la certitude que Jésus-Christ a été ressuscité le troisième jour après sa mort.

Matthieu 28 :6-7 « Il n’est point ici ; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché, et allez promptement dire à ses disciples qu’il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez. Voici, je vous l’ai dit. »

Pourquoi mourir ?

Comme on a déjà vu dans cette étude, Jésus-Christ a été crucifié à mort pour payer la dette de nos péchés.

1 Pierre 2 :24 « …lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois… »

1 Jean 2 :2 « Il est lui-même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. »

1 Corinthiens 15 :3 « …Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures… »

Romains 5 :8 « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

Hébreux 9 :26, 28 « …mais maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour effacer le péché par son sacrifice…Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d’hommes… »

Mais, pour que sa mort puisse être agissante pour vous personnellement, il faut se confier en lui comme votre Sauveur personnel.

Jean 11 :25-26 « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie.  Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.  Crois-tu cela ? »

Actes 16 :30-31 « …il les fit sortir, et dit : Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé ?  Paul et Silas répondirent : Croit au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

Êtes-vous prêt de vous confier en Jésus-Christ comme votre Sauveur ?  Par la foi, vous pouvez lui prier maintenant lui demandant de vous sauver, de vous pardonner de tous vos péchés, et de vous accorder la vie éternelle.

Romains 10 :9,13 « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé…Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

La Pâque juive et la Pâques chrétienne

La Pâque juive et l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde

 « l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » (Jn 1.29, 36)

Jésus, l'agneau de Dieu

 Introduction :

Est-ce que vous avez de temps en temps la difficulté à comprendre la Bible ? Vous lisez et vous voyez les événements qui ont eu lieu il y a 2000 ans. Exode 12, où se trouve l’histoire de la Pâque, a été écrit 1450 années avant Christ. Ça fait 3500 ans ! Vous voyez aussi les personnages et les événements qui se passe dans une autre culture en Israël ou en Asie Mineur ou en Égypte ou même Babylone, et vous dites, quel rapport a-t-il entre eux et moi qui suis ici dans l’année 2014 ?

 Avant de regarder la Pâque, j’aimerais vous donner 3 encouragements qui vont vous aider dans la compréhension de la Bible.

 (1) Les circonstances et les endroits changent, mais Dieu ne change pas. Le même Dieu qui a fait sortir les enfants d’Israël dehors d’Égypte est le même Dieu que nous connaissons aujourd’hui. Il est le même, exactement le même, il ne change pas.

 (2) Paul, en écrivant à son protégé Timothée, a souligné l’utilité de « toute Écriture. » « Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice » (2Timothée 3:16)

 (3) Dieu a un but pour chaque portion de l’Écriture pour vous aujourd’hui. Il est essentiel pour le lecteur de chercher ce but de Dieu.

 La Pâque était un des plus grands jours dans la vie de ceux qui vivaient dans le temps de la Bible. Pour le peuple de Dieu, les Israélites, Dieu a désigné ce jour pour se souvenir de leur sortie d’Égypte. Le jour en français est appelé « la Pâque ». Chaque année Dieu a exigé que son peuple à célébrer la Pâque. Même les parents de Jésus « allaient chaque année à Jérusalem, pour la fête de la Pâque » Luc 2:41.

 Mais pourquoi les chrétiens célèbrent-ils aussi « Pâques. »[1] Quel sens donnent-ils à cette fête juive ? Voilà ce que nous allons faire :

 (1) nous allons regarder sans beaucoup de commentaires l’histoire de la Pâque dans une partie d’Exode 12. Après cela

(2) nous allons regarder la célébration de la Pâque dans le temps de Jésus. Ensuite,

(3) nous allons regarder le lien entre la Sainte Cène et la célébration de la Pâque.

L’Histoire de la Pâque : Exode 12

12.1-3 Le temps de la Pâque

1    L’Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte :
2    Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois;
il sera pour vous le premier des mois de l’année.
3     Parlez à toute la communauté d’Israël et dites :
Le 10 de ce mois, on prendra un agneau

12.4-6 La sélection de l’animal

  1. pour chaque famille, un agneau par maison.
  2. Si la famille est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son voisin le plus proche de la maison, selon le nombre des personnes;  vous répartirez cet agneau d’après ce que chacun peut manger.
  3. Ce sera un agneau sans défaut,
  4. mâle,
  5. âgé d’un an;
  6. vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.
  7. Vous l’aurez en garde jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée de la communauté d’Israël
  8.  l’immolera entre les deux soirs.

 12.7-11 Le sacrifice de l’animal

  1. On prendra de son sang et l’on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau (de la porte) des maisons où on le mangera.  Cette même nuit,
  2. on en mangera la chair,
  3. on la mangera rôtie au feu
  4. avec des pains sans levain et des herbes amères.  Vous ne le mangerez pas à demi cuit, ni bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, la tête avec les pattes et les entrailles. 
  5. Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin; et, s’il en reste quelque chose le matin,
  6. vous le brûlerez au feu. 
  7. Voici comment vous le mangerez :
    1. une ceinture à vos reins,
    2. vos sandales aux pieds et votre bâton à la main;
    3. et vous le mangerez à la hâte.

 C’est la Pâque de l’Éternel.

 12.12-14 l’Explication du sacrifice

Cette nuit-là, je parcourrai le pays d’Égypte et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel.  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, je passerai au-dessus de vous, et il n’y aura pas sur vous de fléau destructeur,  quand je frapperai le pays d’Égypte.

 Ce jour sera pour vous un souvenir, et vous le célébrerez comme une prescription perpétuelle dans chaque génération.

12.21-28 Les instructions de Moïse
pour la célébration de la Pâque 

 Moïse appela tous les anciens d’Israël et leur dit :  Allez prendre du petit bétail pour vos familles, et immolez la Pâque.  Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux (de la porte) avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin. 23  Quand l’Éternel traversera l’Égypte pour frapper et qu’il verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Éternel passera par-dessus la porte et ne laissera pas le destructeur entrer dans vos maisons pour (vous) frapper. 24   Vous observerez cela comme une prescription pour vous et pour vos fils à perpétuité. 25 Quand vous serez entrés dans le pays que l’Éternel vous donnera, selon sa parole, vous observerez ce rite. 26 Et lorsque vos fils vous diront : Que signifie pour vous ce rite ? 27 vous répondrez : C’est le sacrifice de la Pâque en l’honneur de l’Éternel,qui a passé par-dessus les maisons des Israélites en Égypte, lorsqu’il frappa les Égyptiens et qu’il préserva nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna.  28 Et les Israélites s’en allèrent; ils firent exactement ce que l’Éternel avait ordonné à Moïse et Aaron.

 Qu’est-ce qu’on peut apprendre au sujet de Dieu ?

1. Dieu est le juge.  L’arrière-plan c’était la menace de la dernière plaie. La seule manière d’échapper c’était par Dieu lui-même.

  2. Dieu est le sauveur. Dieu a les deux rôles, il est le Juge, mais aussi le Sauveur. Dieu a pourvu un substitut. Le sang devrait être versé. Les individus devraient approprier ce que Dieu a ordonné. Chaque famille sauvée par Dieu était rachetée pour Dieu. Leur vie appartient à Dieu. En fin, c’était Dieu qui a passé par-dessus.

  « je passerai au-dessus de vous » (12.13)

  « l’Éternel passera par-dessus » (12.23)

   « en l’honneur de l’Éternel, qui a passé par-dessus (12.27)

 Qu’est-ce qu’on peut apprendre au sujet de la réponse de l’homme ?

1. La foi

Hébreux 11:28 « C’est par la foi qu’il fit la Pâque et l’aspersion du sang, afin que l’exterminateur ne touche pas aux premiers-nés des Israélites. »

 2. L’obéissance

Il ne faut pas simplement croire à l’importance de ce jour, il faut aussi être obéissant. Chaque maison a eu le devoir de faire ce qu’ils ont cru.

 La Pâque dans le NT :

 1. Christ est mort le jour de la Pâque

Matthieu 26:2   Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié.

 Jean 19:14 C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Il dit aux Juifs : Voici votre roi !

 Selon la chronologie donnée par Jean, Jésus était crucifié au même moment où le juif était en train d’immoler les agneaux pour la Pâque.

 2. Christ est identifié comme l’agneau de Dieu

 Jean Baptiste a parlé de Jésus comme « l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ». (Jn 1.29, 36)

 Aussi l’Apocalypse nous montre Jésus comme l’agneau :

 Apocalypse 5:6   Et je vis au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des anciens, un Agneau debout, qui semblait immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

Apocalypse 5:8   Quand il eut reçu le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints.

Apocalypse 5:12 Ils disaient d’une voix forte: L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange.

Apocalypse 5:13   Et toutes les créatures dans le ciel, sur la terre, sous la terre et sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles!

Apocalypse 6:1   Je regardai, quand l’Agneau ouvrit un des sept sceaux, et j’entendis l’un des quatre êtres vivants dire comme d’une voix de tonnerre: Viens.

Apocalypse 6:16 Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous loin de la face de celui qui est assis sur le trône, et de la colère de l’Agneau,

Apocalypse 7:9   Après cela je regardai, et voici une grande foule que nul ne pouvait compter, de toute nation, de toutes tribus, de tous peuples et de toutes langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, et des palmes à la main.  10 Et ils criaient d’une voix forte: Le salut (est) à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau.

Apocalypse 7:14 Je lui répondis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau.

Apocalypse 7:17 Car l’Agneau qui est au milieu du trône les fera paître et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

Apocalypse 12:11 Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à (craindre) la mort.

Apocalypse 13:8 Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, ceux dont le nom n’a pas été inscrit sur le livre de vie de l’Agneau immolé dès la fondation du monde.

Apocalypse 14:1   Je regardai, et voici l’Agneau debout sur la montagne de Sion, et avec lui 144 000 (personnes), qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front.

Apocalypse 14:4 Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges. Ils suivent l’Agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’Agneau,

Apocalypse 14:10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau.

Apocalypse 15:3 Ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau: Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu Tout-Puissant! Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations!

Apocalypse 17:14 Ils combattront l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, parce qu’il est Seigneur des seigneurs, et Roi des roi. Et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui, (les vaincront aussi).

Apocalypse 19:7 Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et donnons-lui gloire, car les noces de l’Agneau sont venues, et son épouse s’est préparée.

Apocalypse 19:9   L’ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’Agneau! Puis il me dit: Ce sont les paroles véritables de Dieu.

Apocalypse 21:9   Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept dernières plaies vint et me parla, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau.

Apocalypse 21:14 La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’Agneau.

Apocalypse 21:22   Je n’y vis pas de temple, car le Seigneur Dieu Tout-Puissant est son temple, ainsi que l’Agneau23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour y briller, car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau.

Apocalypse 21:27 Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge, mais ceux-là seuls qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Apocalypse 22:1   Il me montra le fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau.

Apocalypse 22:3 Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville. Ses serviteurs le serviront

 3. Christ est appelé notre Pâque

1Corinthiens 5:7 Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

4. Jésus a célébré la Pâque avec ses disciples avant de mourir

 Matthieu 26:18 Il répondit : Allez à la ville chez un tel, et dites-lui : Le Maître dit : Mon temps est proche, c’est chez toi que je célébrerai la Pâque avec mes disciples.

Marc 14:12   Le premier jour des pains sans levain où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer le repas de la Pâque ?

Marc 14:14 et là où il entrera, dites au maître de la maison : Le Maître dit : Où est la salle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?

Luc 22:7   Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva, 8 et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.

1Corinthiens 5:7 Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

5. Comment les juifs ont célébré cette fête[2] :

a. Pour commencer la tête de la famille a dit un mot de consécration sur le premier verre de vin. Lui et toutes les membres de sa maison après lui partagent ce verre ensemble. Ensuite ils mangent le premier plat (plusieurs herbes avec une sauce de fruit purée). Après le repas principal (l’agneau de Pâque, pain sans levain, les herbes amertume et purée, ensemble avec le vin) est apporté avec un deuxième verre du vin. Mais personne ne les touche, parce que le prochain événement devrait se passer.

b.  La liturgie de la Pâque. La plus importante partie était le haggadâh. Le chef de la famille raconte l’histoire de l’exode de l’Égypte selon Deut. 26.5-11, et il explique le sens du repas (l’agneau, le pain sans levain, et les herbes amertume). (« Ceci est le pain d’affliction nos pères ont du manger en sortant d’Égypte. ») Après ils ont chanté ensemble Psaume 113 ou Psaume 113 et 114 (la première partie de Halleœl de Pâque). Après la liturgie,

c.  Le repas été mangé. Pour commencer le chef de la famille prie sur le pain sans levain et le troisième verre du vin,

d.  La fin de la fête qui ne pouvait pas dépasser minuit, était le chant des Psaumes 114-117 ou 115-118 (la deuxième partie du Halleœl de Pâque), et la bénédiction prononcée par le chef de la famille sur un quatrième verre du vin.

 (3) Le Lien entre la Pâque et la Sainte-Cène : Jésus a donné un nouveau sens pour la Pâque pour les chrétiens.

 Marc 14:22   Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le leur donna en disant : Prenez, ceci est mon corps. 23 Il prit ensuite une coupe, et après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang (le sang) de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup.

 Matthieu 26:26   Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le donna aux disciples en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. 27 Il prit ensuite une coupe; et après avoir rendu grâces, il la leur donna en disant : Buvez-en tous, 28 car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

 1Corinthiens 11:23   Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain 24 et, après avoir rendu grâces, le rompit et dit : Ceci est mon corps, qui est pour vous; faites ceci en mémoire de moi. 25 De même, après avoir soupé (il prit) la coupe et dit : cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. 26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 Jésus Christ a souligné trois choses dans ce repas :

 (1) La centralité de sa mort :

• Pas un seul culte, mais un culte répété – « faites ceci. . . »

• Qu’est-ce qu’ils devraient faire ? Ils devraient copier ce qu’il a fait… prendre, remercier, rompre, partager le pain et la coupe.

• Il a expliqué le sens du pain et de la coupe : « ceci est mon corps » et « ceci est mon sang. » Toutes les deux ont parlé de sa mort.

• Le pain n’a pas représenté son corps vivant, qui est devant eux, mais son corps que sera donnée et son sang qui sera bientôt répandu.

 (2) Le but de sa mort:

  « le sang d’alliance »

  « le pardon des péchés »

 À travers le sang de Christ, une nouvelle alliance est établie. Une des grandes bénédictions de cette nouvelle alliance sera le pardon des péchés. Cette nouvelle alliance était prophétisée par Jérémie (31.31-34) six cents années avant la venue de Christ. Quand Christ est venu, il a prédit que sa mort sera l’inauguration d’une nouvelle alliance.

 « mon corps qui est pour vous » — le mot « pour » indique « à notre place ». Christ était notre substitut, il a pris notre place. Romains 6:23 Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur.

 (3) Notre réponse à la mort de Christ.

     Lui, il a pris, remercier, rompre, et partager le pain et la coupe. Il a fait tout ce qu’il faut pour notre salut en versant son sang sur la croix, en donnant sa vie à notre place pour nos péchés. C’est à nous de recevoir cela et de nous souvenir de cela. « Faites ceci en mémoire de moi » (1Cor. 11.24,25). En mangeant le pain et en buvant la coupe, nous approprions pour nous-mêmes ce que Christ a déjà fait. Les chrétiens appellent la Sainte Cène, la « communion » (1Cor. 10.16) et aussi « eucharistie » venant du mot grec pour « rendre grâce» (Luc 22.19).

 Conclusion :

 Dieu est juge. Il doit punir le péché. Mais il est aussi Sauveur. Dieu a passé partout l’Égypte pour tuer les premiers-nés. Il a aussi passé par-dessus les maisons des Israélites en Égypte quand il a vu le sang de l’agneau. La vie de l’agneau était donnée à la place de la vie du premier-né. Christ a donné sa vie à notre place, il est notre substitut. N’oubliez pas ce que Jean Baptiste a dit, « Voici, l’agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde » (Jean 1.29). Par la foi les Israélites ont fait ce que Dieu leur a demandé et ils étaient sauvés. Par la foi, nous aussi, nous recevons Christ comme notre Sauveur. Si vous avez Christ, vous avez la vie, et au jugement Dieu va aussi passer par-dessus vous. Mais, il faut la foi et il faut aussi obéir et prendre personnellement Jésus Christ comme votre Sauveur :

 « Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a pas connue. 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçue ; 12 mais à tous ceux qui l’ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom 13 et qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » (Jean 1:10–13)

 La mort de Christ n’a pas de puissance pour vous sauver si Christ est resté mort. Il est ressuscité montrant que Dieu a accepté le sacrifice de Son Fils pour vous et moi. Les preuves de la mort de Christ et de sa résurrection sont nombreuses. Acceptez par la foi ce que Dieu a fait pour vous, et vous serez sauvé de la mort éternelle par la rédemption éternelle de Christ.

 Hébreux 9:12 « et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il (nous) a obtenu une rédemption éternelle. »


[1] Notez bien comment on fait la distinction entre la fête juive, Pâque, et la fête Chrétien, Pâques. Les anglophones utilise un autre mot, « Easter » pour designé la célébration du jour où Jésus est réssucité et « Good Friday » pour désigné le jour ou Jésus était crucifié.

[2] NIDNTT, « FEAST, PASSOVER, » 1:631.

Psaume 2 : “Le Décret”

220px-Décret_n°_2262_Convention_nationale_Abolition_esclavage_AD_Bordeaux

Je publierai le décret; L’Éternel m’a dit: Tu es mon fils! (Psaume 2 : 7) 

Psaume 2

1 Pourquoi les nations s’agitent-elles et les peuples ont-ils de vaines pensées? 2 Les rois de la terre se dressent et les princes se liguent ensemble Contre l’Éternel et contre son messie:

3 Brisons leurs liens, et rejetons loin de nous leurs chaines!

4 Il rit, celui qui siège dans les cieux, Le Seigneur se moque d’eux. 5 Il leur parle dans sa colère, Et dans sa fureur il les épouvante: 6 C’est moi qui ai sacré mon roi Sur Sion, ma montagne sainte!

7 Je publierai le décret de l’Éternel; Il m’a dit: Tu es mon fils! C’est moi qui t’ai engendré aujourd’hui.

8 Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, et pour possession les extrémités de la terre;
9 Tu les briseras avec un sceptre de fer. Comme le vase d’un potier, tu les mettras en pièces.

10 Et maintenant, rois, ayez du discernement! Recevez instruction, juges de la terre! 11 Servez l’Éternel avec crainte, Soyez dans l’allégresse, en tremblant.

12 Embrassez le fils, de peur qu’il ne se mette en colère, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer.

Heureux tous ceux qui se réfugient en lui! 

Introduction :

Cette étude biblique explique l’importance énorme du décret de Dieu trouvé dans le Psaume 2. Le prophète David, inspiré par Dieu, a écrit ce Psaume mille ans avant le temps de Jésus-Christ. Ce qu’il a rédigé au sujet de Dieu et son Fils nous concerne dans notre siècle.

Un décret : une décision émanant d’une autorité supérieure ; c’est son mot final. Mais, réfléchissez, Dieu a-t-il besoin de promulguer un décret ? Ce que Dieu dit est toujours son mot final, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi un décret de Dieu ? Les décrets de Dieu nous montrent un mot de Dieu exceptionnel. On ne doit pas mettre en doute ce que Dieu dit ; combien plus ce qu’il publie comme décret! Ceux qui ne veulent pas être soumis aux décrets de Dieu seront l’objet de sa colère. Nous voyons à travers l’histoire que la rébellion contre Dieu est toujours punie. Pensez à la rébellion de Satan, d’Adam, et les gens de Babel. Les Israélites, aussi, à cause de leur rébellion contre le seul vrai Dieu, étaient emmenés en captivité à Babylone. Et, environ 600 années après, à cause de leur rejet du Messie, Jésus Christ, ils ont encore subi la destruction de leur ville sainte, Jérusalem.

Le deuxième Psaume est un avertissement pour ceux qui veulent lutter avec Dieu et surtout pour ceux qui ne veulent pas être soumis à son Fils. Il faut souligner que Dieu fait référence à « Son Fils » qu’il a engendré « aujourd’hui ». Il serait très important de comprendre le sens des mots « engendré » et « aujourd’hui. » Pour mieux saisir le sens, regardons les divisions du Psaume 2 en notant les sujets qui parlent et ce qu’ils disent :

Les Divisions du Psaume 2

  1. David présente les nations et les rois (v.1-2)
  2. Les nations parlent dans leur arrogance (v.3)
  3. Le Seigneur (v.4-5) fait une déclaration au sujet de son roi choisi (v.6)
  4. Le Roi, dans son tour, déclare une proclamation divine (v.7-9)
  5. David conseille les nations et leurs leaders (v.10-12)

Comme ce Psaume traite le problème de la rébellion, nous pouvons organiser ce thème comme la suite.

  1. Questions sur leur rébellion (v.1-2)
  2. Expression de leur rébellion (v.3)
  3. Réponse de Dieu à leur rébellion (v.4-6)
  4. La Réponse du Fils à leur rébellion (v.7-9)
  5. Les Conseils pour ceux qui sont dans la rébellion (v.10-12)
  1. QUESTIONS SUR LEUR RÉBELLION (vv. 1-2)

Le thème de la rébellion est trouvé dans les premiers deux versets : les rois qui ne veulent pas le règne de Dieu ni de Son Oint.

Le mot « Oint » est une traduction du mot hébreu mashiach et d’où vient le mot « Messie ». La traduction du même mot en grecque est « Christ ». Celui qui est « oint » est celui qui a eu l’huile appliquée sur sa tête dans une cérémonie de consécration. Dans l’Ancien Testament (AT) de la Bible, certains prophètes, rois, et sacrificateurs ont été oints au commencement de leur ministère. Le peuple juif cherchait pour « l’Oint », celui établi par Dieu pour régner sur son peuple. Le Nouveau Testament (NT) désigne Jésus comme celui qui a accompli les prophéties, Jésus est l’Oint (le Messie), c’est-à-dire le Christ.

Dans le NT, après la résurrection de Jésus-Christ, l’apôtre Pierre a cité Psaume 2 dans une prédication et il a affirmé que « les rois de la terre » dans Psaume 2:2 sont les personnages d’Hérode et Ponce Pilate. Regardons Actes 4.25-28 :

« C’est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David : Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples ? 26 Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son Oint. 27 En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’Israél, 28 pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d’avance. »

Bien que les rois, les nations, et les peuples d’Israél se sont ligués contre Jésus-Christ, la main et le conseil de Dieu ont arrêté d’avance tout ce qu’ils ont fait. On ne peut pas lutter avec Dieu et gagner. Est-ce qu’un œuf peut écraser une pierre ? pensez-vous à réussir dans votre rébellion contre Dieu et son Oint?

2. EXPRESSION DE LEUR RÉBELLION (vv. 3)

La rébellion de l’homme se manifeste dans son désir de ne pas faire ce que Dieu demande. Les « liens de Dieu » sont les liens de ses commandements et les chaînes de sa volonté. Mais l’homme dans son orgueil ne permet pas un autre à régner sur lui, même Dieu.

Notez le mot « leurs » dans verset 3. C’est une référence à l’Éternel et Son Oint. Jésus, qui est le Messie, a dit « si vous rejetez le Fils vous rejetez le Pére » (Jean 5.19-23).

3. RÉPONSE DE DIEU À LEUR RÉBELLION (vv. 4-6)

Dieu rit à cause de la futilité des actions de ses ennemis. C’est un rire mêlé de colère à l’idée que des hommes veulent conspirer contre lui et le renverser de son trône.

« Colère » – ils ont refusé Son Fils. Dieu lui a établi comme son roi. Dieu n’est pas content avec ceux qui ont rejeté son roi parce que Dieu lui-même a oint son roi. Il l’a installé sur Sion, sa montagne sainte.

« Sion » – la colline située prés de Jérusalem. Sion alors est un autre nom pour la ville sainte, Jérusalem.

Quand est-ce que Dieu a oint Son Roi sur Sion ? Les apôtres ont compris l’accomplissement des prophéties concernant Sion.

Jean 12:15 Sois sans crainte, fille de Sion ; voici, ton roi vient, assis sur le petit d’une ânesse.

Alors, avant sa crucifixion Jésus est venu à Jérusalem comme le Roi des Juifs. L’Évangile selon Matthieu souligné Jésus comme le Roi :

Matthieu 2:2 (Les Mages de l’Orient) dirent : Ou? est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l’adorer. Matthieu 27:11 Jésus comparut devant le gouverneur.

Le gouverneur l’interrogea en ces termes : Es-tu le roi des Juifs ? Jésus lui répondit : Tu le dis.

Matthieu 27:29 Ils tressèrent une couronne d’épines, qu’ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite ; puis ils s’agenouillèrent devant lui en se moquant de lui et en disant : Salut, roi des Juifs !

Matthieu 27:37 On plaça au-dessus de sa téte une ins- cription indiquant le motif de sa condamnation : Celui- ci est Jésus, le roi des Juifs.

Pour comprendre comment un roi peut souffrir et être méprisé, il faut aussi savoir que son rôle en tant que roi devrait être précédé par son rôle en tant que sacrificateur. Cela est souligné dans Psaume 110 et préfiguré aussi dans Ésaîe 53.

4. LA RÉPONSE DU FILS A LEUR RÉBELLION (vv. 7-9)

Ps 2. 6 : A quand se rapporte ce verset ? Les auteurs inspirés par Dieu dans le NT applique ce décret de couronnement à la résurrection du Christ (Actes 13.33) et à sa nomination comme grand sacrificateur (Hébreux 5.6).

Dieu le Pére a reconnu Jésus comme Son Fils plusieurs fois dans la Bible :

(1) Prophéties de l’AT (Ésaîe 9:5)
« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la souveraineté (reposera) sur son épaule ; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.»

(2) Signes à son baptême (Matt 3.17)

« Et voici qu’une voix fit entendre des cieux ces paroles : celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. »

(3) Signes à sa transfiguration (Marc 9.7).

« Une nuée vint les envelopper, et de la nuée sortit une voix : Celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le. »

(4) Profession des disciples et affirmation par Christ (Matt 16.15-16)

« Mais vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? 16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. 17 Jésus reprit la parole et lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. »

(5) L’Affirmation de Jésus Lui-même (Marc 14 :61-64)

« Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du (Dieu) Béni ? 62 Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant avec les nuées du ciel. 63 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements et dit : Qu’avons-nous en- core besoin de témoins ? 64 Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme passible de mort »

(6) La résurrection et ascension : Dieu l’a accomplie pour nous leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le Psaume deuxième : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui. (Actes 13.33).

Il est très important à souligner que Dieu lui-même a utilisé le mot « engendre » 1000 ans avant la naissance de Jésus. Il a aussi utilisé le mot « aujourd’hui. » En plus, Dieu a dit « tu es mon fils ». Regardez encore la progression dans verset 7 :

(a) Le Fils a écouté un décret divin dans le passé (« l’Éternel m’a dit »)

(b) L’Éternel a affirmé dans le passé « tu es mon fils »

(c) L’Éternel a décrété « Je t’ai engendrai aujourd’hui »

« Engendré » — quel est le sens de ce mot ? Bien sûr le mot est utilisé normalement pour décrire quelqu’un produit par voie de génération: Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob. Mais le mot peut avoir aussi un sens figuratif, c’est-à-dire « engendrer quel- qu’un » peut avoir l’idée « de donner la vie a quelqu’un. » Dieu le Père a donné la vie à l’humanité de Jésus au moment de sa résurrection. Pour nous aider, les apôtres expliquent que l’accomplissement de ces versets a eu lieu au moment de la résurrection de Jésus Christ. « Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle que la promesse faite à nos pères, Dieu l’a accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit au Psaume 2 : Tu es mon Fils, C’est moi qui t’ai engendré aujourd’hui » (Actes 13.32-33).

À ce moment, Dieu a voulu que tout le monde sache avec certitude que celui que les leaders religieux ont crucifié est son Fils. La résurrection est une preuve irréfutable. Dieu ne peut pas ressusciter un menteur. Jésus est véritablement le Fils de Dieu!

5. LES CONSEILS POUR CEUX QUI SONT DANS LA RÉBELLION (V.10-12) 

Ps 2.12 : Que signifie « baisez le Fils » ? « On baise en Orient la main des monarques ou le bord de leur vêtement. Le baiser était un signe de soumission, parfois même d’adoration » (Kuen, l’Encyclopédie des difficultés bibliques, Psaume 2, Édition du logiciel Biblia Universalis 2).

Que faut-il faire alors ?

(1) Le croyant devrait commencer chaque jour avec une priére de soumission à Dieu. C’est une sou- mission qui est motivée par la foi. Voir Romains 12.1-2 ; Jacques 4.7.

« Que ton règne vient. Que ta volonté soit faite. »

(2) Pour le non-croyant, fléchissez le genou devant Christ. « Heureux tous ceux qui se confient en Lui. »

« Parce qu’il est impossible de frustrer le but éternel de Dieu en Christ, la meilleure chose à faire c’est d’être soumis à cela. » (Barret, Beginning at Moses, 303)

— Conduissez vous avec sagesse — mettre à côté la folie de rejeter Christ.

— Recevez instruction – mettre à côté l’arrogance, soyez quelqu’un qui peut être enseigner.

— Servez avec crainte – soyez soumis à son autorité avec humilité, reconnaissant qu’Il est Le Seigneur, Le Souverain.

— Réjouissez-vous avec tremblement –trouver le contentement et le vrai bonheur dans la connaissance et la crainte de l’Éternel.

— Baisez le Fils –embrassez Christ avec hommage et adoration

La soumission à Jésus est exigée:

“afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Pére.” (Philippiens 2:7–11)

Si non, attendez sa colère

“Le Père aime le Fils et a tout remis dans sa main. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.” (Jean 3.35-36)

Ésaîe 45:22 Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, vous, tous les confins de la terre ! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. 23 Je le jure par moi-même, de ma bouche sort ce qui est juste, une parole qui ne sera pas révoquée : Tout genou fléchira devant moi, toute langue prêtera serment par moi.

Apocalypse 5:11 Je regardai et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône, des êtres vivants et des anciens, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. 12 Ils disaient d’une voix forte : L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange. 13 Et toutes les créatures dans le ciel, sur la terre, sous la terre et sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles ! 14 Et les quatre êtres vivants disaient : Amen! Et les anciens se prosternèrent et adorèrent.

Soumettez-vous au décret de Dieu et reconnaissez Jésus comme Christ et comme votre Roi.

La naissance de Jésus-Christ

Noël

 Étude biblique :  Pourquoi se souvenir de la naissance de Jésus?

Noël est le jour où les chrétiens se souviennent de la naissance de Jésus Christ.

Toutes les religions dans le monde acceptent que Jésus Christ fût un grand prophète. Mais on ne célèbre pas Noël seulement pour se souvenir d’un grand prophète. Beaucoup des prophètes importants ont été nés depuis la fondation du monde, mais on ne fête pas leur anniversaire.

Pourquoi fêter la naissance de Jésus ? Pour trouver une réponse à cette question, il faut regarder les évènements au tour de sa naissance. Il y avait des choses très spéciales qui signalent une naissance extraordinaire: les anges, l’étoile, les Mages.

 I. Une naissance glorieuse à cause des circonstances extraordinaires

1. Les Anges:

 Quand un ange vient au monde, ce qu’il déclare et ce qu’il fait sont très importants. Mais il faut noter qu’un ange ne peut pas dire quelque chose qui est contraire aux Écritures. Tous les anges qui parlent au sujet de la naissance de Jésus parlent en conformité avec les Écritures qui ont été déjà révélées.

    • Gabriel :

« Voici : tu deviendras enceinte, tu enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement et son règne n’aura pas de fin. . . 35 L’ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi, le saint (enfant) qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. » (Luc 1:31-33, 35)

    •  Un ange de Seigneur

« Comme il y pensait, voici qu’un ange du Seigneur lui apparut en songe et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit, 21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » (Matt 1.20-21)

« Mais l’ange leur dit : Soyez sans crainte, car je vous annonce la bonne nouvelle d’une grande joie qui sera pour tout le peuple : aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. » (Luc 2:10-11)

    • Une multitude de l’armée céleste

« Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, qui louait Dieu et disait : Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée ! » (Luc 2:13-14)

Où est-ce qu’on peut voir dans l’histoire de l’humanité une armée céleste en train de louer de Dieu à cause de la naissance d’un enfant ? Ces événements devraient faire réfléchir les hommes. Cette naissance n’est pas comme les autres. Regardons aussi cette fameuse étoile.

2. L’Étoile et les Mages

« Des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l’adorer. » (Matthew 2:1-2)

« Et voici : l’étoile qu’ils avaient vue en Orient les précédait ; arrivée au-dessus (du lieu) où était le petit enfant, elle s’arrêta. A la vue de l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. » (Matthew 2:9-10)

« Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » (Matthew 2:11)

3. L’endroit de sa naissance

 Mais pensez aussi là où Il est né. Quelle humilité, lui qui devrait être placé dans l’endroit le plus beau, le plus propre, le plus saint que ce monde pouvait arranger, Il a choisi d’être né à Bethléem, le moindre de villes. Il est né dans une famille pauvre. Oui, il était couché dans une crèche parce qu’il n’y avait pas de place pour ses parents dans l’hôtellerie. Quelle humilité, quel amour, quel salut que Dieu a pourvoir pour les hommes pécheurs.

Ayez en vous la pensée qui était en Christ-Jésus, 6 lui dont la condition était celle de Dieu, il n’a pas estimé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, 7 mais il s’est dépouillé lui-même, en prenant la condition d’esclave, en devenant semblable aux hommes ; après s’être trouvé dans la situation d’un homme, 8 il s’est humilié lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix. 9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Philippiens 2.5-11)

 II. Une naissance glorieuse à cause de sa personne extraordinaire

La Noël, la fête de la naissance du Fils de Dieu.

Peut-être a ce moment vous êtes en train de poser la question suivante. Oui Pasteur c’est bon pour vous et pour tous les autres gens qui croient facilement à tout ce qu’ils entendent. Mais moi, je veux les preuves de ce que vous venez de dire. Pour croire que Jésus est véritablement le Fils de Dieu, j’ai besoin des preuves. Quelle est même la différence entre le fait de croire en père de Noël et de croire que Jésus Christ est le Fils de Dieu ?

D’accord, comme tu poses la question, j’aimerais te donner une réponse. Mais avant de donner la réponse, je vais te poser une question. Si Dieu te montre la vérité, est-ce que tu vas croire ? Souvent le problème avec l’incrédulité ce n’est pas les preuves, mais la volonté. Pour certaines d’entre vous, même si Dieu vient vous montrer la vérité, vous n’allez pas vous soumettre à la vérité. C’est-à-dire de se soumettre à Dieu et à sa volonté. Ton problème c’est que tu es un prisonnier de vos péchés et vous avez besoin d’être libéré. Mais vous ne voulez pas être libéré. Même si Dieu vient ici et il devient un homme, tu vas lui rejeter. Certaines vont même cracher sur lui. D’autres vont éviter tout contact avec lui. Il y a une solution pour cela aussi que nous allons regarder bientôt. Mais avant de regarder cela, il fallait revenir à la première question. Où sont les preuves pour la divinité de Jésus Christ ?

1. Les Prophéties :

700 ans avant la naissance de Jésus, Ésaïe a écrit :

 Ésaïe 9:5 Car un enfant nous est né, Un fils nous est donné, Et la souveraineté (reposera) sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Aussi 700 années avant la venue de Christ, Michée le prophète a écrit :

Michée 5:1 Et toi, Bethléhem Éphrata Toi qui es petite parmi les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël Et dont l’origine remonte au lointain passé, Aux jours d’éternité.

Les autres prophéties de sa naissance indiquent qu’il sera né de la postérité d’Abraham, Isaac, Jacob, et de David. Il y a plusieurs prophéties qui parlent de sa vie, de sa mort, de sa résurrection, de son règne, de son retour. Aucun autre homme né dans l’histoire du monde n’a eu tant de prophéties accomplies en lui-même.

Regardez aussi : Selon les Prophètes

2. Il était né d’une vierge.

Ésaïe 7:14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la vierge deviendra enceitnte, Elle enfantera un fils Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.

Aucun autre humain n’était pas né dans les mêmes circonstances. Marie était enceinte par la puissance de Dieu. Je vous pose une question. Qui était le père de Jésus ? Ce n’était pas Joseph ni un autre homme. Marie était vierge. Qui est-ce qu’on peut appeler son père ? C’est Dieu seulement qui est son père, c’est lui qui a créé le corps humain de Jésus dans le ventre de Marie. Alors, Dieu est son père et Jésus est son fils.

« L’ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi, le saint (enfant) qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. »  (Luc 1:35)

3. Les affirmations de Jésus lui-même. Écoutez ce que Jésus Lui-même a dit et la réponse de ceux qui l’écouter

« Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, moi, je suis. Là-dessus, il prirent des pierres pour les lui jeter ; mais Jésus se cacha, et sortit du temple. » (Jean 8.58-59)

« Moi et le Père, nous sommes un. Les Juifs ramassèrent de nouveau des pierres pour le lapider. » (Jean 10.30-31)

« Mais Jésus leur répondit : Mon Père travaille jusqu’à présent. Moi aussi, je travaille. À cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant ainsi lui-même égal à Dieu. » (Jean 5.17-18)

Voici le choix devant vous :

Soit il est menteur, soit il est un fou,

Soit il est ce qu’il a dit : le Fils de Dieu.

Dans son livre « Mere Christianity », C.S. Lewis écrit ce qui suit :

« J’essaie ici d’empêcher quiconque de dire la chose la plus stupide qu’une personne puisse dire sur Lui (Jésus-Christ) : “Je suis prêt à accepter que Jésus soit un grand enseignant moral, mais je ne reconnais pas qu’il se dise Dieu.” Ceci est la seule chose à ne pas dire. Un homme ordinaire qui aurait dit le genre de choses que Jésus a dites ne serait pas reconnu comme un grand enseignant moral. Il serait plutôt un lunatique – similaire à un homme qui prétendrait être un œuf poché – ou bien il serait le Satan de l’enfer. À vous de choisir. Soit que cet homme était, et est, le Fils de Dieu, ou bien qu’Il était un homme fou ou bien pire encore… Vous pouvez le traiter de fou, vous pouvez lui cracher dessus et le tuer en tant que démon ; ou vous pouvez tomber à ses pieds et le reconnaître comme Seigneur et Dieu. Mais n’en venons pas à un non-sens protecteur en le définissant comme un grand enseignant humain. Il ne nous a pas laissé cette option. Et Il n’en avait pas l’intention. »

Pour d’autre preuves montrant que Jésus est le Fils de Dieu regardez :

4. Les Miracles :

 Les miracles affirment la puissance de Dieu dans la vie de Jésus. Mais les miracles aussi déclarent qu’il faut écouter la message de Jésus. Les miracles sont là pour confirmer ce qu’il a dit.

5. La résurrection.

Comment savoir que Dieu a accepté le sacrifice de Christ et comment savoir si Dieu a approuvé la vie et les enseignements de Jésus ? La preuve c’est la résurrection. Voir aussi une autre étude ici : La résurrection de Christ

Conclusion :

La chose spéciale de Noël c’est la naissance d’un prophète qui est aussi Dieu. Imaginez, le Dieu qui a créé toutes choses, qui a placé les étoiles dans les cieux ; Lui qui a créé l’univers A ÉTÉ FAIT CHAIR. Voici ce qu’un disciple nommé Jean a dit dans son Évangile :

Jean 1:1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

Jean 1:14 La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.

Aucun événement qui a eu lieu depuis la création de monde ne pouvait être comparé avec la venue du Fils de Dieu. C’était une naissance glorieuse à cause des circonstances extraordinaires et surtout à cause de sa personne extraordinaire.

Voici les preuves. Maintenant c’est votre tour de répondre à ce que Dieu a révélé. En fin, votre incrédulité a son fond dans votre volonté et pas avec votre intellect. Que votre prière soit, « Que ta volonté soit faite dans ma vie. » Vous êtes convaincu de la vérité, mais il y a un problème avec votre volonté. Je vous donne une promesse venant de Jésus lui-même. Ce qui est impossible aux hommes est possible pour Dieu. Dieu a fait tout pour votre salut. La dernière chose que Jésus a dite sur la croix, c’était « Tout est accompli. » Les Écritures nous disent :

Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.

1Timothée 1:15 C’est une parole certaine et digne d’être entièrement reçue, que le Christ-Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis, moi, le premier.

Que le Seigneur vous aide à prier ainsi :

Pardonne-moi, Seigneur, pour mes péchés. Je sais que tu es venu dans ce monde pour sauver des pécheurs. Sauve-moi de mes péchés, soit mon Seigneur et mon Sauveur.

Si nous pouvons vous aider dans votre vie spirituelle, n’hésitez pas à nous contacter :

info@e4Christ.org

Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/e4Christ1

 

Mort et ressuscité

background - originalPour voir ce document en pdf: Mort et ressuscité

« Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; il a été enseveli,
il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures » (1 Corinthians 15:3–4 ).

Introduction :
Le Coran nous dit dans Surat 4.157-158 :

« Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié?; mais ce n’était qu’un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude?; ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué »

C’est étonnant que le Coran, qui vient 400 années après la Bible, nous propose que la crucifixion de Jésus Christ n’ait pas eu lieu. Pour le chrétien c’est l’erreur le plus surprenant dans le Coran. Au cœur du Christianisme est la mort et la résurrection de Christ. C’est même la preuve centrale de son affirmation qu’Il est le Fils de Dieu venu dans la chair humaine. Pour le chrétien, si Christ n’est pas réellement mort, ceux qui ont mis leur confiance en lui sont toujours dans leurs péchés. Si Christ n’est pas mort, il n’est pas ressuscité et alors notre foi est en vain (1Corinthiens 15.17). Comme les disciples de Christ ont prêché la mort et la résurrection de Christ, eux aussi sont les faux témoins si Christ n’est pas mort.

Les Évangiles nous ont été donnés pour que nous puissions savoir la certitude des événements au tour de la vie et la mort de Christ (Luc 1.1-4). Même un exemple de la prédication de Pierre après sa crucifixion nous suffit à montrer sa confiance dans la réalité de la mort de Christ :

« Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. » Actes 2:36

Les preuves sont remarquables qu’il est mort et ressuscité au troisième jour. La Bible parle beaucoup de fois de sa mort.

1. Les Prophéties de l’Ancien Testament disent qu’il devrait mourir :
Un oint sera retranché :
« Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation?; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre. » Dan. 9.26.

L’Éternel lui-même sera percé :
« Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. » Zach 12.10.

Le Messie souffrira une mort expiatoire :
« Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, et qu’il a été compté parmi les coupables, parce qu’il a porté le péché de beaucoup et qu’il a intercédé pour les coupables. » (Isaiah 53:12)

Regardez aussi les autres prophéties importantes concernant le Messie qui a été accompli en Jésus-Christ :

• Genèse 3.15 (voir Galates 4:4) Le Messie sera né d’une femme.
• Genèse 3.15 (voir Hébreux 2.14) Le Messie va détruire l’œuvre du diable.
• Genèse 12:3?; 22.18 (voir Matt 1:1) Le Messie sera un descendant d’Abraham.
• Genèse 17:19 (voir Luc 3:34) Le Messie sera un descendant d’Isaac.
• Nombres 24:17 (voir Matt 1:2) Le Messie sera un descendant de Jacob.
• Genèse 49:10 (voir Luc 3:33) Le Messie sera de la tribu de Juda.
• És 9:7?; Ps 89.35-37 (voir Luc 1:32,33?; Jn 7.42) Le Messie sera héritier au trône de David.
• Michée 5:2 (voir Luc 2:4,5,7) Le Messie sera né en Bethléem.
• Daniel 9:25 (voir Luc 2:1,2) Le Messie sera né après 490 ans.
• Ésaïe 7:14 (voir Luc 1:26-31) Le Messie sera né d’une vierge.
• Jér 31:15 (voir Matt 2:16-18) Le Messie sera né pendant un temps de tristesse
• Osée 11:1 (voir Matthieu 2:14ff) Le Messie fuira à l’Égypte
• Malachie 3:1 (voir Luc 7:24,27) Le Messie sera annoncé par un messager
• Psaume 2 (voir Matthieu 3:17) Le Messie sera honoré comme Fils de Dieu.
• Ésaïe 9:1,2 (voir Matthieu 4:13ff) Le Messie fera son ministère en Galilée.
• Deutéronome 18:15 (voir Actes 3:20,22) Le Messie sera le Prophète.
• Ésaïe 61:1,2 (voir Luc 4:18,19) Le Messie fera son ministère aux pauvres.
• Ésaïe 53:3 (Jean 1:11?; Lu 23.18) Le Messie sera rejeté chez les siens
• Psaume 110:4 (voir Héb 5:5,6) Le Messie sera un Sacrificateur éternel
• Zach 9:9 (voir Marc 11:7,9,11) Le Messie viendra dans la gloire à Jérusalem
• Psaume 41:9 (voir Luc 22:47,48) Le Messie sera livré par un ami.
• Zach11:12 (voir Matt 26:15) Le Messie sera vendu par 30 pièces d’argent
• Psaume 35:11 (voir Marc 14:57,58) Le Messie sera accusé faussement.
• Ésaïe 53:7 (voir Marc 15:4,5) Le Messie ne défendra pas lui-même
• Ésaïe 50:6 (voir Matthieu 26:6) Le Messie sera humilié publiquement
• Psaume 35:19 (voir Jean 15 : 24, 25) Le Messie sera haie sans cause
• Ésaïe 53:5 (voir Romans 5:6,8) Le Messie souffrira une mort expiatoire
• Ésaïe 53:12 (voir Marc 15:27,28) Le Messie sera crucifié avec les bandits
• Zacharie 12:10 (voir Jean 20:27) Le Messie sera blessé dans son corps
• Psaume 22:7,8 (voir Luc 23:35) Le Messie sera méprisé
• Psaume 69:21 (voir Matt 27:34) Le Messie sera donné vinaigre à boire
• Psaume 109:4 (voir Luc 23:34) Le Messie priera pour ceux qui lui blessent.
• Psaume 22:17,18 (voir Matt 27:35ff) Les soldats vont tirer le sort pour les vêtements du Messie
• Psaume 34:20 (voir Jean 19:32,33ff) Aucun os du Messie ne sera brisé
• Zacharie 12:10 (voir Jean 19:34) Le Messie sera percé
• Ésaïe 53:9 (voir Matthieu 27:57) Le Messie sera enterré avec le riche
• Psaume 16:10?; 59:15 (voir Marc 16,7) Le Messie ressuscitera après la mort.
• Psaume 68:18 (voir Marc 16:19) Le Messie montera au ciel (1 Cor. 15:4?; Eph. 4:8)

Le nom « Christ » est la traduction grecque pour « Messie ».
Jésus a dit qu’il est le Messie : « La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ?; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26 Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle. » Jn 4.25-26.

« Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. » Jean 5.39.

Regardez aussi les prophéties qui se trouvent dans Psaume 22. Ce Psaume commence avec la phrase fameuse « Mon Dieu?! mon Dieu?! pourquoi m’as-tu abandonné?? » Jésus lui-même a cité ce verset en mourant sur la croix. Jésus était et continue d’être le Dieu-homme. Comme Dieu ne peut pas mourir, Jésus a pris la chair humaine pour mourir à notre place. En tant que l’homme il a prié cette prière pour tirer l’attention de tout le monde à Psaume 22. Sa mort sacrificielle était efficace pour nous tous parce qu’il était et continue d’être le Dieu-homme.

Pensons aussi à ce que Paul a écrit dans Philippiens 2.6-11 « lui dont la condition était celle de Dieu. . . il s’est dépouillé lui-même,. . . en devenant semblable aux hommes?; . . . il s’est humilié lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé. . . que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Promesse Prophétie Accomplissement
Abandonné    Psaume 22:1  Matthieu 27:46, Marc 15:34
Méprisé    Psaume 22:6-7  Matthieu 26:67-68, 27:27-31
Se moquer    Ps 22:8  Matthieu 27:39-44, Marc 15:29-32, Luc 23:35, 39
Entouré par les ennemies    Ps 22:12  Matt. 27:27-31, Marc 15:16-20
Affaibli    Ps 22:14-15  Matthieu 27:32, Marc 15:21, Luc 23:26
Il a eu soif    Ps 22:15  Jean 19:28
Entouré par les ennemies    Ps 22:16  Matthieu 27:39-44
Mains et pieds percés    Ps 22:16  Jean 20:20, 25
Les os n’ont pas était brisé    Ps 22:17  Jean 19:31-36
Observé par les gens    Ps 22:17 Matt 27:55-56, Luc 23:35, 48-49, Jean 19:20
Les tires au sort    Ps 22:18 Matt 27:35, Mark 15:24, Luc 23:34, Jean 19:23-24
Dieu lui a écouté   Ps 22:21, 24  Hébreux 5:7-8

2. Jésus annonçait plusieurs fois qu’il devrait mourir bientôt :
Marc 8:31  Il commença alors à leur apprendre qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il soit mis à mort et qu’il ressuscite trois jours après.

Marc 9:9  Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.

Marc 9:30  Ils partirent de là et traversèrent la Galilée. Jésus ne voulait pas qu’on le sache. 31 Car il enseignait ses disciples et leur disait : Le Fils de l’homme sera livré entre les mains des hommes?; ils le feront mourir, et, trois jours après sa mort, il ressuscitera.

Marc 10:33 Voici : nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, le livreront aux païens, 34 se moqueront de lui, cracheront sur lui, le flagelleront et le feront mourir?; et trois jours après, il ressuscitera.

Marc 10:45 Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.

Marc 14:22  Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le leur donna en disant : Prenez, ceci est mon corps. 23 Il prit ensuite une coupe, et après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang (le sang) de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup. 25 En vérité, je vous le dis, je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau, dans le royaume de Dieu. 26   Après avoir chanté (les psaumes), ils se rendirent au mont des Oliviers. 27 Jésus leur dit : Vous trouverez tous une occasion de chute, car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. 28 Mais, après ma résurrection, je vous précéderai en Galilée.

Jean 2.19-21 “Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 20 Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras?! 21 Mais il parlait du temple de son corps.”

Jean 10.10-11 “Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire?; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. 11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.”

Le Signe de Jonas : Matthieu 12:38   Alors quelques-uns des scribes et des Pharisiens prirent la parole et dirent : Maître, nous voudrions voir un signe de ta part. 39 Il leur répondit : Une génération mauvaise et adultère recherche un signe, il ne lui sera donné d’autre signe que celui du prophète Jonas. 40 Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. (Voir aussi Matthieu 16:4?; Luc 11:29).
Les musulmans ont un problème : “Si Jésus a actuellement prédit sa morte violente et imminente et Dieu lui a sauvé d’une telle mort, Jésus était un faux prophète, parce que ce qu’il a prédit n’a pas eu lieu. Mais cela va contredire le Coran qui nous dit que Jésus était un vrai prophète (2.87,136,253?; 4.171?; 5.75?; 57.27?; 61.6). L’autre option c’est le fait que Jésus était un homme qui est mort d’une mort violente et imminente comme il a prédit. Mais cela aussi devrait contredire le Coran qui affirme qu’il était sauvé de la mort dans le premier siècle (4.157-158). Soit l’un ou l’autre, le Coran est erroné” (Mike Licona, The Death of Jesus and the Defeat of Islam).

3. Les Évangiles montrent clairement que Jésus est mort.

Matthieu 27:45-54?; Mar 15.21-39?; Luc 23.32-47?; Jean 19.23-30

4 Les Apôtres et les leaders dans les premiers 50 années de l’Église ont annoncé et prêché avec certitude que Jésus est mort sur la croix.

Rom. 1:4?; 4:24?; 5:6, 8?; 10?; 6:3, 4, 5, 8,9, 10?; 7:4?; 8:11 [bis], 34?; 10:9?; 11:26?; 14:9, 15?; 1 Cor. 8:11?; 15:3, 12, 13, 15, 16, 20?; 2 Cor. 5:14,15?; Gal. 1:1?; 2:21?; Phil. 2:8?; 3:10, 18?; Col. 1:18, 20?; 2:12, 14, 20?; 1 Thess. 1:10?; 4:14?; 5:10?; 2Tim. 2:8, 11. [crucifixion, croix] : 1 Cor. 1:17, 18, 23?; 2:2, 8?; 2 Cor. 13:4?; Gal. 2:20?; 3:1?; 6:12, 14?; Eph. 1:20?; 2:16?; Heb. 2:9, 14?; 9:15-10:14?; 12:2?; 13:20?; 1Pierre 1:3, 21?; 2:24?; 3:18.

Certaines gens affirment que Jésus n’a pas dit que sa mort sera le moyen du salut, c’est Paul qui est venu après lui. Mais regarde les versets suivants :

Matthieu 20:28 C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.

Matthieu 26:28 car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 6:51 Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement, et le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde.

Jean 10:11   Moi, je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

Jean 10:15 comme le Père me connaît, et comme je connais le Père?; et je donne ma vie pour mes brebis. 16 J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie?; celles-là, il faut aussi que je les amène?; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. 17 Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. 18 Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même?; j’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre?; tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.

Les noms de Dieu

En regardant l’image, vous allez constater que les auteurs dans la Bible donnent à Jésus-Christ les noms réservés pour Dieu. On ne peut pas éviter le fait que Jésus lui-même a utilisé les noms de Dieu en référent à lui-même. Regardez par exemple le titre de Dieu « Je suis » et aussi le titre « Seigneur. » Pour une étude en profondeur, regardez le lien suivant.

http://www.e4christ.org/?p=578

 

Noms de Dieu

 

 

La résurrection de Christ

 

Il y a environ deux mille ans, un homme nommé Jésus a proclamé quelque chose d’extraordinaire.  Dans l’Évangile selon Matthieu, le chapitre 20, aux versets 17 à 20, nous trouvons les paroles de cet homme.  Il a dit ceci :

« …Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient ; et le troisième jour il ressuscitera… »

Lorsque Jésus parlait, il se présentait comme « le Fils de l’homme » et il disait qu’il allait mourir et ressusciter le troisième jour.

Aujourd’hui, plusieurs professent que Jésus était prophète de Dieu.  C’est la vérité !  En étant prophète de Dieu, il a clairement prophétisé sa mort et sa résurrection.  En étant prophète de Dieu, il devait ressusciter des morts !

Cette étude traite ce sujet : la résurrection de Jésus-Christ.  À travers cette étude, tu seras confronté par la Parole de Dieu, soient les écrits des prophètes de l’Ancien Testament, soient les paroles de Jésus-Christ lui-même, ou soient les enseignements de ceux qui ont suivi Jésus.  Que Dieu vous bénisse à travers cette étude profonde de la résurrection de Jésus-Christ.

Les prophéties de l’Ancien Testament

La résurrection de Jésus-Christ est un événement historique, mais elle est aussi un événement prophétisé.  Ces prophéties se trouvent dans l’Ancien Testament et elles ont été proclamées des centaines années avant la naissance de Jésus.

Jésus-Christ a expressément dit que les prophètes ont parlé par rapport a lui. Luc 18:31-33 « Jésus prit les douze auprès de lui, et leur dit : Voici, nous montons à Jérusalem, et tout ce qui a été écrit par les prophètes au sujet du Fils de l’homme s’accomplira. Car il sera livré aux païens ; on se moquera de lui, on l’outragera, on crachera sur lui, et, après l’avoir battu de verges, on le fera mourir ; et le troisième jour il ressuscitera. »

N’avez-vous jamais étudié ce que les prophètes ont écrit au sujet du Christ ?  Quelqu’un a estimé qu’il y a environ trois cents prophéties au sujet du Christ dans l’Ancien Testament.  Dans cette étude, nous allons fixer notre attention sur deux prophéties qui concernent spécifiquement la résurrection.

Selon le roi David :
D’abord, l’un des textes très clairs se trouve dans les écrits du Roi David.  Cette prophétie a été proclamée environ mille ans avant la naissance de Jésus de Nazareth.  Considérez ce que nous trouvons dans Psaumes 16 –

Psaume 16 :9-10 « Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse, Et mon corps repose en sécurité.  Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption. »

Une explication de ce texte est présentée dans le livre des Actes des Apôtres.  Actes 2:29-32 « Hommes frères, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu’il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. »

Selon cette explication, David a clairement prophétisé la résurrection du Christ, pas sa propre résurrection.  Cette prophétie a été accomplie par la résurrection de Jésus-Christ.

Selon le prophète Esaïe :

Une autre prophétie très claire se trouve dans les écrits du prophète Esaïe.  Esaïe a vécu environ sept cents ans avant la naissance de Jésus de Nazareth.  Suivez bien ce qu’il a dit –

Ésaïe 53 :10 « Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance …  Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; Et l’œuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains. »

Selon ce texte, il est clair que le Christ allait mourir.  Mais, il est aussi bien clair que quelque chose va se passer après sa mort : sa vie sera prolongée.  Comment cela se passera-t-il ?  Il y a une seule possibilité : une résurrection !

Si on considère toutes autres écritures prophétiques de l’Ancien Testament qui parlent par rapport à la mort du Messie et ceux qui prophétisent son règne éternel, il y a une seule conclusion.  Il faut une résurrection.  (Quelques exemples – Daniel 7 :13-14, 9 :26 ; Psaume 89 :37 ; Psaume 72 :17 ; Psaume 21 :5)

Les prophéties de Jésus-Christ

Les prophéties venant de Jésus-Christ lui-même concernant sa propre résurrection étaient bien connues, même par ses ennemies :

Matthieu 27 :62-63 « Le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens allèrent ensemble auprès de Pilate, et dirent : Seigneur, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : Après trois jours je ressusciterai. »

Les prophéties venant de Jésus concernant sa résurrection ne sont pas obscures, ni peu.  On a au moins six proclamations prophétiques de la part de Jésus-Christ par rapport à sa résurrection.  Considérez deux de ces prophéties :

Matthieu 17:23 « …ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés. » (Marc 9 :31)

Matthieu 20:17-20 « Pendant que Jésus montait à Jérusalem, il prit à part les douze disciples, et il leur dit en chemin: Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient ; et le troisième jour il ressuscitera. Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande. » (Marc 10 :34 ; Luc 18 :33)

Est-il juste de dire que Jésus était prophète ?  Oui !  Voici, nous venons de considérer plusieurs textes où Jésus a prophétisé.  Qu’est-ce qu’il a prophétisé ?  Sa résurrection !

Les autres prophéties de Jésus par rapport à sa résurrection sont les suivantes : a.  Jean 2:19, 21-22 b. Matthieu 16:21 ; Marc 8 :31 ; Luc 9 :22 c. Matthieu 17:9, Marc 9 :9-10 d. Matthieu 26:32, Marc 14 :28

Les preuves

Lorsqu’on considère la Bible et l’histoire, il y a plusieurs preuves de la résurrection de Jésus-Christ.  Même, après sa résurrection, Jésus-Christ a voulu rassurer ses disciples qu’il avait été indubitablement ressuscité des morts. Actes 1:3 « Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. »

Pourquoi est-ce que Dieu a voulu présenter les preuves indisputables de la résurrection de Jésus ?  C’est pour nous convaincre que, en réalité, Jésus a été ressuscité le troisième jour après sa crucifixion.  Considérez les preuves suivantes de la résurrection de Jésus-Christ.

1.  Le sépulcre vide.
Si Jésus-Christ n’était pas ressuscité des morts, il serait seulement nécessaire pour ses ennemis de montrer à tout le monde son cadavre.  Pourtant, ils n’étaient pas capables de le faire parce que le sépulcre était vide, son cadavre n’était pas là, parce qu’il est ressuscité des morts.  Même, jusqu’à nos jours, ceux qui nient la résurrection de Jésus-Christ n’ont pas encore présenté son cadavre.

Matthieu 28 :6-7 « Il n’est point ici ; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché, et allez promptement dire à ses disciples qu’il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez. Voici, je vous l’ai dit. »

2.  Les vêtements de l’ensevelissement.
Lorsque les disciples sont allés examiner le sépulcre, au lieu de trouver le cadavre de Jésus-Christ, ils ont vu les vêtements de son ensevelissement.  Si le cadavre de Jésus a été volé, pourquoi lasser ces bandes ?  Même, en considérant le texte de Jean 20 :6-8, il est évident que le linge qui a couvert sa tête était à part et pliés.

Jean 20 :6-8 « Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre ; il vit les bandes qui étaient à terre, et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part. Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi ; et il vit, et il crut. »

3.  Les apparences de Jésus-Christ.
L’authenticité de la résurrection de Jésus-Christ n’est pas fondée sur le témoignage d’une ou deux personnes, ni d’une ou deux apparences.  La Bible cite environ dix apparences et une de ces apparences était « à plus de cinq cents frères à la foi » (1 Corinthiens 15 :6).

Pour mieux comprendre la chronologie de tous les événements après sa résurrection, regardez la section, « La chronologie. »

4.  La présentation du corps physique de Jésus-Christ.
Il est important de noter que Jésus-Christ est ressuscité corporellement, ç.v.d. dans son corps physique.  Lorsque les témoins l’ont vu, ils n’ont pas vu un fantôme, ni un esprit, ni une vision, mais ils ont vue Jésus-Christ dans son corps ressuscité.  Nous trouvons un exemple de cette vérité dans le texte suivant :

Luc 24 :37-43 « Saisis de frayeur et d’épouvante, ils croyaient voir un esprit. Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s’élèvent-elles dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ; touchez-moi et voyez : un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds. Comme, dans leur joie, ils ne croyaient point encore, et qu’ils étaient dans l’étonnement, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ? Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel. Il en prit, et il mangea devant eux. »

5.  Le changement chez les disciples.
Une des preuves la plus forte de la résurrection est le changement qui s’est passé chez les disciples.  Avant la résurrection, ils étaient bien troublés, découragés, et désespérés.  Mais, après la résurrection, ils sont devenus les grands témoins de Jésus-Christ.  L’histoire séculaire nous dit que plusieurs parmi eux ont perdu leurs vies pour ce témoignage que le salut de Dieu se trouve en Jésus-Christ, celui qui est mort à cause de nos péchés et ressuscité pour notre justification.  Considérez ce changement chez Thomas, un des disciples de Jésus.

Jean 20:24-29 « Thomas, appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint. Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous ! Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois. Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu !  Jésus lui dit : Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! »

Devant la persécution, Pierre et Jean, deux disciples de Jésus et témoins de la résurrection, ont dit : « car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu. » (Actes 4 :20)

6.  La conversion des ennemis de Jésus-Christ.
C’est une chose d’essayer d’expliquer pourquoi les disciples ont témoigné de la résurrection de Jésus, même jusqu’à la mort.  Mais, comment peut-on expliquer la conversion des ennemis de Jésus-Christ ?  Quelle était leur motivation si ce n’était pas que la résurrection de Jésus s’est effectivement passée ?  La conversion la plus bien connue est celle de Saul de Tarse, un grand persécuteur de l’Église.  Considérez le texte suivant :

Avant sa conversion : Actes 9 :1 « Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur… »

Sa conversion : Actes 9:4-6 « Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il répondit : Qui es-tu, Seigneur ? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons. Tremblant et saisi d’effroi, il dit : Seigneur, que veux-tu que je fasse ? Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire. »

Après sa conversion : Actes 9:20  « Et aussitôt il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu. »

7. Le commencement et la continuation de l’Église : Actes 2.
La date historique du commencement de l’Église montre que la doctrine et l’acceptation de la résurrection étaient connues depuis l’ascension de Jésus-Christ.

8.  Le manque de preuve historique contre la résurrection.
Nous trouvons dans l’Évangile selon Mattieu comment les ennemis de Jésus ont essayé de couvrir ou d’expliquer cet événement.  Ce texte s’est passé après la résurrection, lorsque les gardiens du sépulcre ont rapporté ce qui s’était passé.

Matthieu 28:11-15 « Pendant qu’elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé. Ceux-ci, après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent, en disant : Dites : Ses disciples sont venus de nuit le dérober, pendant que nous dormions. Et si le gouverneur l’apprend, nous l’apaiserons, et nous vous tirerons de peine. Les soldats prirent l’argent, et suivirent les instructions qui leur furent données. Et ce bruit s’est répandu parmi les Juifs, jusqu’à ce jour. »

Il est évident que pendant la vie de Jésus-Christ et après, il y avait beaucoup qui se sont opposé à Jésus, à son enseignement, et à ses disciples.  Mais, l’histoire de cette époque-là est vide de preuve contre la résurrection.  Pourquoi ?  Parce que le sépulcre était vide et les témoins de la résurrection étaient nombreux.  Jésus-Christ est ressuscité !

Le troisième jour

Quand est-ce que Jésus-Christ est ressuscité ?  Selon les prophéties de Jésus-Christ, il allait ressusciter le troisième jour.  Considérez une de ces prophéties :

Matthieu 17 :22-23 « Pendant qu’ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera.  Ils furent profondément attristés. »

Le « Tableau de la chronologie du jour de la résurrection » présente une chronologie des événements quelques jours avant la crucifixion de Jésus-Christ jusqu’à sa résurrection.  Pour bien interpréter cette chronologie, il faut comprendre deux choses :

1.  Le jour juif commençait avec le coucher du soleil.  Ça veut dire que le jour consistait du coucher du soleil au coucher du soleil.
Genèse 1 :5b « Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour. »

2.  La manière juive de compter les jours était de compter un jour partiel comme un jour complet.  Considérez l’exemple suivant :

Esther 4:16-5:1 « Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai… Le troisième jour, Esther mit ses vêtements royaux et se présenta dans la cour intérieure de la maison du roi, devant la maison du roi…» (2 Chroniques 10:5, 12)

C’est avec ces deux principes qu’il faut interpréter ce que Jésus-Christ a dit dans Matthieu 12 :40 – « Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. »

Dans plusieurs prophéties, Jésus-Christ a dit qu’il allait ressusciter le troisième jour.  Dans cette prophétie, il a dit qu’il serait dans le sein de la terre trois jours et trois nuits.  Est-ce que Jésus-Christ est en train de contredire Jésus-Christ ?  Non, pas de tout.  Il est simplement en train d’utiliser une autre manière de parler au sujet de la même chose.  Il n’y pas de contradiction si on comprend bien comment les juifs ont désigné et compté un jour.  Selon cette prophétie, Jésus serait « dans le sein de la terre » pendant trois jours, complets ou partiels.  Ceci c’est exactement ce qui s’est passé !

Screen Shot 2013-06-15 at 2.20.16 PM

Selon la Bible et les prophéties de Jésus-Christ, Jésus-Christ est ressuscité le troisième jour.  Tous les textes et toutes informations que nous avons par rapport à cette époque et le peuple juif concernant comment compter les jours soutiennent la résurrection de Jésus-Christ le troisième jour, le premier jour de la semaine, dimanche.

La chronologie

Il y a plusieurs biblicistes qui ont examiné les textes de la résurrection dans le Nouveau Testament et qui ont formulé les harmonies de ces événements.  Parmi ces harmonies, il y a des petites variantes.  Quoi qu’il en soit, ceci nous preuve qu’il est possible de mettre tous les textes ensemble et de voir comment ils sont complémentaires et pas contradictoires.  Cette harmonie a été tirée de la Bible d’Étude de Ryrie :

1.  La résurrection à l’aurore.

2.  Les femmes, avec les épices, trouvent le sépulcre ouvert et vide.  Marie de Magdela rentre pour informer Pierre et Jean.

3.  Les autres femmes, restantes, voyant deux anges, qui déclarent la résurrection du Seigneur.

4.  Marie de Magdela revient au sépulcre.  Jésus se révèle à elle.  Elle rapporte aux disciples – la première apparence.

5.  Jésus rencontre les autres femmes (Marie la mère de Jacques, Salome, et Joanna) en rentrant à la ville – la seconde apparence.

6.  Pierre et Jean trouvent le sépulcre vide.

7.  Rapport des gardiens aux souverains sacrificateurs, qui les soudoient.

8.  Jésus est vu par Pierre (Céphas, 1 Cor. 15 :5) – la troisième apparence.

9.  Vu par les deux disciples sur le chemin d’Emmaüs – la quatrième apparence.

10.  Jésus apparait aux dix, Thomas étant absent – la cinquième apparence.

11.  Le soir de dimanche après la pâque.  Jésus leur apparait encore, Thomas étant présent – la sixième apparence.

12.  Les onze vont en Galilée, à la montagne désignée.  Jésus apparait, et leur recommande d’enseigner toutes les nations – la septième apparence.

13.  Jésus se manifeste à la mer de Tibèrie – la huitième apparence.  Il charge Simon de paitre ses brebis.

14.  Vu par plus de cinq cents frères au même moment (1 Cor. 15 :6), probablement avec les onze – la neuvième apparence.

15.  Il est vu par Jacques, puis par tous les apôtres (Actes 1 :3-8 ; 1 Cor. 15 :7) – la dixième apparence.

Le témoignage apostolique

Luc 24:46-48 « Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses. »

Considérez quelques exemples du témoignage apostolique par rapport à la résurrection de Jésus-Christ :

Actes 2:31-32  « …c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. »

Actes 3:15 « Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts ; nous en sommes témoins. »

Actes 10:40-41 « Dieu l’a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’il apparût, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu’il fut ressuscité des morts. »
Aussi, considérez les textes suivants : Actes 1:22, Actes 4:33, Actes 5:30-32, Actes 13:30-31, Actes 17:2-3, Actes 26:15-16.

Les conséquences

1.  Jésus a été déclaré Seigneur et Christ : Actes 2:30-36 “… C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; … Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié.”

2.  Jésus-Christ a été déclaré Fils de Dieu : Romains 1:4 « …et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur… »

3.  Jésus-Christ a été déclaré victorieux sur la mort : Romains 6:9-10 « …sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. »

4.  Jésus-Christ a été déclaré juge du jugement avenir : Actes 17:31 « …parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts … »

5.  Jésus-Christ a été déclaré Sauveur — pour ceux qui se confient en lui, ils reçoivent le pardon de leurs péchés et ils sont justifiés : Actes 13:30-32, 37-39 « Mais Dieu l’a ressuscité des morts…Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption. Sachez donc, hommes frères, que c’est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé, et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse. » (Romains 4 :24-25)

6. Jésus-Christ est l’intercesseur de ceux qui se confient en lui : Romains 8:34 « Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! »

7. Ceux qui se confient en Jésus-Christ seront aussi ressuscités : Romains 8:11 « Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. »

L’importance de la résurrection

1 Corinthiens 15:12-23 « Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ? S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. »

Si Jésus-Christ n’est pas ressuscité des morts…

  1. La prédication des apôtres et tous chrétiens est vaine.
  2. La foi de ceux qui se confient en Jésus-Christ pour leur salut est vaine.
  3. Les apôtres et tous chrétiens sont les faux témoins de Dieu.
  4. Tous ceux qui se sont confiés en Jésus-Christ pour leur salut sont toujours dans leurs péchés.
  5. Ceux qui sont morts comme chrétiens sont perdus.
  6. Le chrétien est le plus malheureux de tous les hommes.

« Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts » – 1 Corinthiens 15 :20a

La nécessité pour vous

Face à la résurrection, la Parole de Dieu, et les preuves, vous êtes confronté par une décision !  Allez-vous accepté que la résurrection de Jésus-Christ s’est passée comme la Bible nous dit !  En plus, allez-vous vous confier en Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel ?  Considérez ce que Jésus a dit : Jean 11 :25-26a « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie,  Celui qui croit en moi vivra, même, s’il meurt ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. »

Comment pouvez-vous expérimenter ce salut en Jésus-Christ ?  Il faut comprendre que vous êtes pécheur.  Vous avez transgressé la loi de Dieu, vous êtes coupable devant Dieu, et vous méritez la punition pour vos péchés.  Dieu nous a déclaré la punition pour nos transgressions, lorsqu’il nous a dit :

Romains 6 :23 « Car le salaire du péché, c’est la mort… »

Cette mort n’est pas simplement notre mort physique, mais elle parle de la séparation éternelle de Dieu en enfer !  Si vous êtes convaincu que vous êtes pécheur et que vous méritez la mort éternelle, il faut aussi comprendre que le salut, le pardon de vos péchés, et la vie éternelle ne sont pas obtenus par vos propres efforts, par vos bonnes œuvres, ou par une cérémonie religieuse.  Encore, Dieu nous a dit, à travers le prophète Ésaïe que :

Ésaïe 64 :5 « Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé… »

Maintenant, si vous acceptez que vous êtes pécheur et que vous êtes incapable de vous sauver vous-même, il faut comprendre que Dieu a pourvu un moyen du salut !  Ce moyen se trouve en une personne et ce qu’il a fait à votre place.  Ce salut se trouve en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, lorsqu’il est mort sur la croix à cause de vos péchés !

Jésus a dit dans Matthieu 20 :28 « C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup. »

Voici, le salut que Dieu vous offre !  Mais, pour recevoir ce salut, il faut se confier en Jésus-Christ pour vous sauver, pour vous donner la vie éternelle, et pour le pardon de vos péchés.  La Bible dit :

Romains 10:9-10 « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut. »

Selon les prophètes

Dans toute l’histoire de l’humanité, il n’y a pas de question plus importante que celle-ci : « Qui est le Messie ? » Si vous trouvez le Messie, vous trouvez le Sauveur et le seul moyen d’avoir le plein pardon de vos péchés.

Le mot « Messie » est un titre qui vient de l’Ancien Testament de la Parole de Dieu, qui veut dire « l’Oint », et qui signifie le Sauveur de Dieu.  Nous trouvons ce personnage dans la prophétie de Daniel, au chapitre 9, le verset 26a :

« Après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, et il n’aura pas de successeur. »

Ce titre est traduit par le terme « Christ » dans le Nouveau Testament :

Jean 1 :41b « Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ) »

Dieu, qui vous aime, veut que vous sachiez qui est ce Sauveur.  Pour vous assurer et vous convaincre, Dieu vous donne plusieurs prophéties concernant cette personne. En regardant ces prophéties, vous pouvez discerner celui au sujet duquel Dieu a parlé par les prophètes et celui en qui il faut croire pour être sauvé.

Dans cette étude, en étudiant ces prophéties écrites concernant le Messie, essayez de discerner : Qui est le Messie ?

La naissance du Messie

Prophétie 1 : Le Messie sera né d’une vierge.

Le profil du prophète Ésaïe :
Son nom : « salut de l’Éternel »
Date de rédaction : 740 à 680 av. J.-C.
Lieu de son ministère : Juda

Esaïe 7 : 14 « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. »

D’abord, pour être capable de discerner qui est le Messie, il faut trouver quelqu’un qui est né d’une vierge. Quel est le sens de cette prophétie ?  Ça veut dire que le Messie sera né d’une femme qui n’a jamais eu de relation physique avec un homme avant la naissance du Messie.

Accomplissement :

Dans toute l’histoire de l’humanité, on trouve une seule personne qui a été née d’une vierge – Jésus de Nazareth.

Matthieu 1 : 18 « Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble. »

Matthieu 1 :25 « Mais il ne la connut point jusqu’à qu’elle ait enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus. »

Avant la conception du Messie, l’ange Gabriel est venu à une jeune fille, une vierge qui s’appelait Marie.  Il lui a dit qu’elle serait enceinte avant qu’elle ait connu un homme.  Considérez la question qu’elle lui a posée et la réponse de Gabriel.

Luc 1 :34 « Marie dit à l’ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ? »

Après lui avoir expliqué que cela se ferait par la puissance du Saint-Esprit, Gabriel lui a dit : Luc 1 :37 « Car rien n’est impossible à Dieu. »  Selon ces textes, il est indisputable que Jésus a accompli la prophétie de Esaïe 7 :14 en étant né d’une vierge.  Par ceci, nous pouvons avoir l’assurance qu’il était le Messie, le Sauveur de Dieu.

Notez bien ! Est-ce que Marie est restée vierge après la naissance de Jésus ?  Non.  Considérez le texte suivant :

Matthieu 13 :55-56 « N’est-ce pas le fils du charpentier ?  n’est-ce pas Marie qui est sa mère ?  Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ?  et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? »

Prophétie 2 : Le Messie sera né à Bethléhem.

Le profil du prophéte Michée :
Son nom: « Qui est semblable à l’Éternel ? »
Date de rédaction: 740 av. J.-C.
Lieu de son ministère: Samarie et Jérusalem

Michée 5:1 « Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont les activités remontent aux temps anciens, Aux jours de l’éternité. »

Cette prophétie nous présente la ville natale du Messie – Bethléhem.  Le texte souligne le fait que même en étant une petite ville parmi toutes les villes de Juda, le Messie y serait né.

Accomplissement :

Jésus de Nazareth fût né à Bethléhem :

Luc 2 :4-7 « Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem… avec Marie… Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. »

Mais, cet événement est beaucoup plus étonnant si on considère que Joseph et Marie ne vivaient pas à Bethléhem.  Pourquoi, alors, étaient-ils là ?  Nous trouvons la souveraineté de Dieu dans cette histoire lorsqu’on considère le texte suivant :

Luc 2 :1-3 « En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre.  Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.  Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. »

La nature du Messie

Prophétie 1 : Le Messie sera éternel.

Michée 5:1 « Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont les activités remontent aux temps anciens, Aux jours de l’éternité. »

Lorsqu’on lit cette prophétie de Michée, on est frappé par le fait que le Messie serait celui « dont les activités remontent aux temps anciens, Aux jours de l’éternité. »  Ceci nous enseigne que les activités du Messie sont depuis l’éternité, ça veut dire que le Messie est éternel.

Accomplissement :

Est-ce que Jésus s’est présenté comme celui dont ses activités remontent à l’éternité passée ?  Oui.  Considérez trois façons par lesquels Jésus s’est présenté dans cette manière :

Jésus s’est présenté comme étant descendu du ciel :

Jean 3:13 « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. »

Jean 6 :38 « car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jean 6 :33, 41-42, 50-51)

Jésus s’est présenté comme ayant vu Abraham, même comme celui qui est « je suis. »

Jean 8 : 56-59 : « Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour : il l’a vu, et il s’est réjoui. Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui ; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple. »

Notez bien : Pourtant que le nom « je suis » indique une nature éternelle, il est aussi le nom réservé uniquement pour Dieu, le Créateur.  Dans Exode 3 :14-15, Dieu s’est présenté comme « Je suis » —

« Dieu dit a Moïse : Je suis celui qui suis.  Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « Je suis » m’a envoyé vers vous.  Dieu dit encore a Moïse :…Voila mon nom pour l’éternité, voila mon nom de génération en génération. »

Dans ce texte, il est clair que Jésus s’est présenté pas seulement comme quelqu’un avec une nature éternelle, mais comme « Je suis », un nom réservé pour Dieu seul.

Jésus s’est présenté comme ayant partagé la gloire de Dieu avant que le monde fût.

Jean 17:5 « Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût. »

Selon ces textes, il est clair que Jésus s’est présenté avec une nature éternelle.  En le faisant, Jésus accomplit encore une prophétie par rapport au Messie : « Et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l’éternité. »

Mais, qui est éternel ?  Même les anges ne peuvent pas prétendent être éternel.  Il y a un seul qui est éternel dans tout l’univers !

Prophétie 2 : Le Messie sera Dieu.

Esaïe 9 : 5 « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

Dieu nous a dit par rapport au Messie, à travers le prophète Esaïe : « On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix ». Selon cette prophétie, cet enfant sera appelé par plusieurs noms.  Un parmi ces noms est frappant – « Dieu puissant. »  Cette prophétie nous indique que le Messie sera le seul Dieu Créateur !

Accomplissement :

Selon les prophètes, si Jésus n’était pas Dieu, il n’était pas « le Messie », parce qu’il faut que le Messie soit un homme qui est l’unique Dieu Créateur.  Est-ce que Jésus était Dieu ?

Jésus s’est présenté comme Dieu.

Selon Jean 5 :17-18, chaque fois que Jésus a déclaré que Dieu était son propre Père, ou qu’il était le « Fils de Dieu », il se faisait lui-même égal à Dieu.  Dans l’Évangile selon Jean, on trouve cette phrase « Mon Père » utilisée par Jésus au moins 29 fois !

Jean 5 : 17-18 : « Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis. A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui­-même égal à Dieu. »  (Jean 5 :25 ; 9 :35-38, 10 :36)

En plus de ces occasions, Jésus a dit les choses qu’un homme, ni un prophète, ni un ange ne peuvent pas dire.  Pour dire ce que Jésus a dit, il faut être Dieu !  Considérez quelques exemples :

Jean 10 :30 « Moi et le Père nous sommes un. »

Jean 14 :9 « Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe !  Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? »

Matthieu 13 :41 « Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité. »

Jésus a exercé les prérogatives de Dieu.

Considérez l’exemple suivant de comment Jésus a fait les œuvres de Dieu.  Dans ce texte, Jésus a pardonné les péchés d’un homme – un acte réservé uniquement à Dieu.

Luc 5 :20-21 « Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.  Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ?  Qui peut pardonner les péchés, se ce n’est Dieu seul ? »

Jésus avait les attributs de Dieu.

Selon la Bible, Jésus est éternel, omniprésent, omniscient, et omnipotent.  Ces attributs sont réservés uniquement à Dieu.  Considérez quelques exemples de comment Jésus a manifesté ces attributs divins :

Éternel : Jean 8 :58 « Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. »

Omniprésent : Matthieu 28 :20b « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Omniscient : Jean 1 :48 « D’où me connais-tu ? lui dit Nathanaël.  Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »

Jean 6 :64 « « Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. »  Car Jésus savait des le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait. »

Omnipotent : Jésus était plus puissant que les démons – Luc 4 :35 « Jésus le menaça, disant : Tais-toi, et sors de cet homme.  Et le démon le jeta au milieu de l’assemblée, et sortit de lui, sans lui faire aucun mal. »

Jésus était plus puissant que la nature – Marc 4 :39, 41 « S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit a la mer : Silence !  tais-toi !  Et le vent cessa, et il y eut un grand calme… Ils furent saisi d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? »

Jésus était plus puissant que la mort – Jean 5 :25 « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, ou les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront. »

Jésus est appelé Dieu dans les Saintes Écritures.

Psaume 45 :7-8 « Ton trône, ô Dieu, est a toujours…C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint… »

Jean 1 :1, 14a « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu…Et la Parole a été faite chair… »

Jean 20 :28-29 « Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu !  Jésus lui dit : Parce que tu m’as vu, tu as cru.  Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! »

Philippiens 2 :5-7 « Avez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ : existant en forme de Dieu, il n’a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et il a paru comme un vrai homme. »

La Bible est claire qu’il n’y a qu’un seul Dieu, pas deux, ni trois, mais un seul. Comment peut-on appeler un être humain « Dieu puissant » ?  Pour être capable d’accepter la réponse à cette question, il faut croire une vérité fondamentale : Dieu est tout-puissant. Rien n’est impossible à Dieu. La Bible dit dans le Psaume 115 : 3 – « Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut. » Le Psaume 135 : 6 déclare : « Tout ce que l’Éternel veut, il le fait, Dans les cieux et sur la terre, Dans les mers et dans tous les abîmes. »

Donc, ce n’est pas à nous de limiter le Dieu tout-puissant en disant qu’Il ne peut pas devenir un homme. Il le peut ! Bien plus, environ 700 ans avant la naissance de Jésus de Nazareth, il l’avait promis.

Le nom du Messie

Prophétie : Le Messie sera « Dieu avec nous. »

Esaïe 7 : 14 « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. »

Le nom « Emmanuel » veut dire « Dieu avec nous. »  Comment est-ce que le Messie serait « Dieu avec nous » ?

Accomplissement :

Selon Matthieu 1 :19-23, le nom que Jésus a reçu a été donné par Dieu lui-même, à travers un ange.  Mais, ce nom n’était pas « Emmanuel. »  Quoi qu’il en soit, dans un autre sens, Jésus de Nazareth a accompli cette prophétie par son propre nom « Jésus. »  Notez bien ce que ce texte nous enseigne :

Matthieu 1 :19-23 « Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela arriva afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. »

Le sens du nom « Jésus » : « Jésus » veut dire « Jéhovah sauve ».  Le nom « Jéhovah » est le nom personnel de Dieu que nous trouvons dans l’Ancien Testament (Exode 3 :14).

Mais, pourquoi a-t-il fallu donner à cet enfant le nom « Jésus » ?  Selon le texte, l’emphase est comme ceci : Tu lui donneras le nom Jésus, (Jéhovah sauve) ; parce que c’est lui-même qui sauvera son peuple de ses péchés.  Le message de l’ange était incroyable !  Ce message était que ce bébé était celui qui sauve, Jéhovah lui-même !

L’accomplissement de la prophétie : A la fin de ce texte, nous trouvons une explication pour laquelle tout cela est arrivé.  C’était pour accomplir la prophétie d’Ésaïe, dans Esaïe 7 :14.  Mais dans l’explication, nous trouvons que l’emphase de l’accomplissement de cette prophétie était sur le sens du nom Emmanuel et pas sur l’orthographe.  Emmanuel veut dire, Dieu avec nous.  Ce bébé, Jésus, Jéhovah sauve, est Dieu avec nous, le vrai Emmanuel !  Selon cette explication, il est clair que le message de cet ange a deux aspects :

La personne de ce bébé : Il est Jéhovah.

L’œuvre de ce bébé : Il va sauver son peuple de ses péchés.

La mort du Messie

Prophétie 1 : Le Messie subira des souffrances :

Le profil de David le Roi :
Son nom: « Bien-aimé »
Date de rédaction: Xe siècle av. J.-C.
Lieu de son ministère: Jérusalem

Psaume 22  « Mon Dieu, mon Dieu ! pourquoi m’as-tu abandonné…Tous ceux qui me voient se moquent de moi…tous mes os se séparent…ma langue s’attache a mon palais…Ils ont percé mes mains et mes pieds…Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique… »

Ce psaume prophétise beaucoup de détail par rapport aux souffrances du Messie.  Avant de surveiller les prophéties de Psaume 22, considérez comment Jésus lui-même a prophétisé par rapport à sa propre mort par crucifixion.

Matthieu 20:17-20 « Pendant que Jésus montait à Jérusalem, il prit à part les douze disciples, et il leur dit en chemin: Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient ; et le troisième jour il ressuscitera…» (Marc 10 :34 ; Luc 18 :33)

Screen Shot 2013-06-15 at 2.03.13 PM

 

Prophétie 2 : Le Messie mourra à cause de nos péchés.

Esaïe 53 : 5, 10 « Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris… Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché … »

Maintenant, nous arrivons à la question primordiale – pourquoi ?  Pourquoi est-ce que Dieu a planifié de devenir un homme ?

La Bible est claire, elle dit que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3 : 23). À cause de nos péchés, Dieu, qui est saint et juste, doit nous punir. Concernant cette punition, la Bible dit que « le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6 : 23a). Cette mort parle d’une séparation éternelle en enfer. Mais, Dieu nous aime et il a planifié depuis longtemps de devenir un homme pour subir notre punition lui-même.

Accomplissement :

Jésus-Christ est mort à cause de nos péchés.  Considérez ce que Jésus-Christ a dit par rapport à sa propre mort.  En étant prophète, ceci est la Parole de Dieu concernant ce sujet.

Matthieu 20 : 28 : « C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »

Jean 10 : 11 : « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. »

Ce que Jésus-Christ a fait pour nous est bien expliqué en Romains 5 :8.

Romains 5 : 8 « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

Résumé – Selon les prophétes…Qui est le Messie ?

Il y a une seule réponse : « Jésus de Nazareth ». Il est né d’une vierge. Il est né à Bethléhem.  Il est Dieu.  Il est le vrai Emmanuel.  Il est mort à cause nos péchés.

Comment pouvez-vous recevoir le salut qui se trouve en Jésus-Christ ?

Concernant Jésus-Christ, la Bible dit dans Actes 10 : 43, « Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. »

En qui repose votre confiance pour le pardon de vos péchés ? Si ce n’est pas uniquement en Jésus le Messie, repentez-vous et croyez en Lui pour être pardonné de vos péchés et sauvé éternellement.

Jean 3 : 16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

La résurrection de Jésus Christ

La résurrection de Jésus Christ

1Pierre 1:21 Par lui, vous croyez en Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné la gloire, afin que votre foi et votre espérance soient en Dieu.

Actes 3:13 Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate qui avait jugé bon de le relâcher.
la resurrection de Jésus-Christ

Introduction :

Est-il important que Jésus-Christ soit ressuscité d’entre le mort ?

1. « Si Christ n’était pas ressuscité d’entre les morts, il aurait été un menteur, car il avait annoncé qu’il ressusciterait. » (Ryrie, 304).

Matthieu 20:19 et le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le flagellent et le crucifient, et le troisième jour il ressuscitera.

Matthieu 28:6 Il n’est pas ici; en effet il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez l’endroit où il était couché,

Matthieu 12:38   Alors quelques-uns des scribes et des Pharisiens prirent la parole et dirent: Maître, nous voudrions voir un signe de ta part.  39 Il leur répondit: Une génération mauvaise et adultère recherche un signe, il ne lui sera donné d’autre signe que celui du prophète Jonas.  40 Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.

Jean 2:18   Les Juifs prirent la parole et lui dirent: Quel miracle nous montres-tu pour agir de la sorte?  19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.  20 Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours, tu le relèveras!  21 Mais il parlait du temple de son corps.  22 Quand il fut ressuscité d’entre les morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela et crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

C’est « un argument sur lequel Pierre s’appuie dans son sermon de la Pentecôte (Actes 2.36). Pour Paul, la résurrection prouve que Christ est le Fils de Dieu (Romains 1.4) » (Ryrie, 306).

2. « Si Christ n’était pas ressuscité, il n’aurait pas été vivant pour accomplir ses œuvres postérieures à la résurrection. Son ministère aurait pris fin avec sa mort. Nous n’aurions donc pas de souverain sacrificateur, d’intercesseur, d’avocat ou de tête de l’Église. De plus, il n’y aurait pas de personne vivante qui demeure en nous et nous revête de puissance. (Rom 6.1-10 ; Gal 2.20) (Ryrie, 304).

3. « Sans résurrection, pas d’Évangile » (Ryrie, 304). Voir la discussion en bas sur 1Cor 15.

4. « C’est la doctrine fondamentale du christianisme. » (Thiessen, 272).

« Dans tout le livre des Actes, la prédication apostolique a insisté sur la résurrection de Christ (2.24,32 ; 3.15,26 ; 4.10 ; 10.40 ; 13.30-37 ; 17.31). Nous remarquons également la même chose dans les Épîtres de Paul (Ro. 4.24s. ; 6.4,9 ; 7.4 ; 8.11 ; 10.9 ; 1Cor 6.14 ; 15.4 ; 2Cor 4.14 ; Gal 1.1 ; Eph 1.20 ; Col 2.12 ; 1Th 1.10 ; 2Ti 2.8) et dans d’autres Épîtres du Nouveau Testament (1Pi 1.21 ; 3.21 ; Ap 1.5 ; 2.8). (Thiessen, 272).

 

I. LES PREUVES DE LA RÉSURRECTION

 

1. LE SCEAU ROMAIN et les SOLDATS ROMAINS

Le Sceau, ou le cachet est un symbole de la puissance et l’autorité du Rome. Les conséquences d’avoir brisé ce sceau étaient sévères : crucifixion sens dessus dessous

2. LE TOMBEAU ÉTAIT VIDE

Les disciples ne sont pas allés à Rom ou à Athens, mais à Jérusalem. Si Jésus n’est pas ressuscité ; leur prédication ne peut pas avoir de la valeur aux yeux des citoyens de Jérusalem. Dans tout le livre des Actes, nous ne pouvons voir les officiaux juifs en train de dire qu’ils ont trouvé le corps de Christ.

Muhammad est mort le 8 juin 632, la poussière du fondateur d’Islam est toujours dans son tombeau. Buddha et Confucius sont tous morts.

3. LA PIERRE ÉTAIT ÔTÉE DU SÉPULCRE

Qui? Les Femmes? Jésus?

Les musulmans disent que Jésus n’était pas mort, mais un autre a pris sa place sur la croix.

4. LES BANDES

Jean 19.39 Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus, vint aussi, apportant P mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès. 40 Ils prirent donc le corps de Jésus, et l’enveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c’est la coutume d’ensevelir chez les Juifs.

Jean 20.4 Ils couraient tous deux ensemble. Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre; 5 s’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas. 6 Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre, 7 et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part. 8 Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi; et il vit, et il crut. 9 Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts.

5. LES TÉMOINS–500; SAUL

« Le nombre et la diversité des personnes qui ont vu le Seigneur après sa résurrection ainsi que la variété des circonstances de ses apparitions constituent des preuves solides et abondantes qu’il est vraiment ressuscité d’entre les morts. » (Ryrie, 304-5)

6. LES VIES DES DISCIPLES, changés complètement :

a. Pierre: nier le Seigneur. Actes 2:32 Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité; nous en sommes tous témoins.

b. Toutes les disciples ont pris fuite

7. LE JOUR DE CULTE A ETE CHANGÉ du 1er au lieu du 7e jour de la semaine.

« Les premiers chrétiens étaient d’origine juive, habitués à adorer Dieu le jour du sabbat. Soudain et de façon uniforme, ils se sont mis à célébrer Dieu le dimanche, qui était un jour ouvré (Actes 20.7). » (Ryrie, 305).

« Il est remarquable que les apôtres, qui étaient Juifs, se soient détournés de l’observance de leur sabbat consacré par l’usage, qui avait été donné dans le jardin d’Éden et qui était devenu un signe de l’alliance avec Dieu (Ex 31.13 ; Ez 20.12,20), pour choisir le dimanche comme jour pour adorer Dieu. On ne peut expliquer l’origine du jour du Seigneur que sur la base que les disciples sont passés du samedi au dimanche en honneur de la résurrection physique de Christ et avec son approbation. » (Thiessen, 276).

8. PARCE que l’Ancien TESTAMENT A PROPHÉTISÉ cet ÉVÉNEMENT.

9. Parce que JÉSUS A PRÉDIT SA RÉSURRECTION

Jésus a prédit sa mort et résurrection. Les gens ont demandé un miracle, Jésus a dit:

Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent: Maître, nous voudrions te voir faire un miracle. Il leur répondit: une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. (Matt 12.38-40; Voir aussi: Jn 2:18-21)

Dès lors, Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (Matt 16.21).

Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre: Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts. (Matt 17.9).

ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. Ils furent profondément attristés. (Matt 17.23).

et ils le livreront aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient; et le troisième jour il ressuscitera. (Matt 20.19).

Alors Jésus leur dit: Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute; car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées.  Mais, après que je serai ressuscité, je vous précèderai en Galilée. (Matt 26.31-32)

Puis il leur dit: C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures.Et il leur dit: Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses. (Luc 24.44-48)

10. Parce que le Salut est fondé sur un Sauveur, Un Seigneur ressuscité.

Rom 10.9-10

1 Cor 15

11. Maranatha ! (1cor 16.22)

« L’une des prières les plus simples, qui est aussi l’un des credo les plus anciens était ‘Maranatha !’, c’est-à-dire  « Seigneur, viens ! »

1 Corinthiens 15

I. (v. 1-11) Les Preuves de la Résurrection Clé — 11

 

 

II. (v. 12-34) La Nécessité de la Résurrection Verset Clé — 13

A. (v. 12) Un problème soulever :

« comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a pas de résurrection des morts »

B. (v. 13-34) Le problème résolu :

1. (v. 13)  En montrant les Implications négatives et les conséquences :

(v. 14-19) 7 conséquences si Christ n’est pas ressuscité

a. (v. 14-15) 1ère séries de conséquences

b. (v. 16-19) 2ème séries de conséquences

2. (v. 20)  En montrant les Implications positives et les conséquences :

(v. 21-28) Conséquences [Versét Clé = v. 28]

3. (29-34)  En montrant les Implications pratiques

 

III. (v. 35-58)  La Nature de la Résurrection

 

A. (v. 35)   Un problème soulever:

« Mais quelqu’un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils? »

 

B. (v. 36-49)  Le problème résolu :

1. (v. 36-38) Par une illustration d’une plante

2. (v. 39-41) Par une illustration de la variété

3. (v. 42-50) Par une application de deux illustrations de la plante et la variété

 

C. (v. 35) Un problème soulevé :

« Mais quelqu’un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils »

 

D. (v. 50-57) Le problème résolu :

1. La lutte contra la morte n’est pas une lutte physique. (v. 50)

2. Il faut connaître qu’il y aura une résurrection après la morte.

Job 19:25 Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu’il se lèvera le dernier sur la terre,  26 Après que ma peau aura été détruite; Moi-même en personne, je contemplerai Dieu.  27 C’est lui que moi je contemplerai, Que mes yeux verront, et non quelqu’un d’autre; Mon cœur languit au-dedans de moi.

3. Pour vaincre la morte, il faut un changement.

Après cette phrase il a ajouté « mais tous nous serons changés » (v.51). Dans son Épître aux Philippiens il a parlé de ce changement: « Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, 21 qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. » (Phil 3.20-21). Jean nous dit, « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. » (1 Jean 3.2). Cette vérité a beaucoup réconforté les chrétiens dans tous les siècles, jusqu’au temps présent. Nous serons semblables à lui, c’est-à-dire, nous allons être capable de traverser les objets solides, comme Jésus a traversé les murs en pierre dans son tombeau, et les murs dans la chambre haute (Jean 20.19).  Ce changement va permettre tous les croyants de traverser tous les obstacles qui sont entre eux leur Sauveur Qui les attend dans les airs.

4. Pour vaincre la mort, Il faut faire partie de l’enlèvement de l’Église.

La première fois que nous voyons clairement la doctrine de l’enlèvement de l’Épouse de Christ c’est dans Jean 14.2-3:

« Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. 3 Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » (Jean 14.2-3).

Jésus ne dit pas, je reviendrai sur la terre, mais plutôt sa promesse est « je reviendrai, et je vous prendrai avec moi. »

Paul a dit, « nous ne mourrons pas tous, «  (v.51) alors, il y aura une génération des croyants qui ne vont pas goutter la mort physique. Personne ici sur la terre ne connaît le moment ou Christ reviendra pour son Épouse. Mais cela ne doit pas nous empêcher d’attendre « la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, » (Tite 2.13).

« en un instant, en un clin d’oeil »

Quelqu’un a estimé que le clin d’oeil est à peu près un 11/100éme second.  Personne entre les non-croyants ne sera capable de voir cet événement. En un instant les voitures vont perdre leurs chauffeurs, les avions leur pilotes, les non-croyants leurs enfants, leurs maris, leur épouses.

« la dernière trompette »

Paul ajoute, « à la dernière trompette » (v.52), montrant que nous ne cherchons pas des signes, mais nous écoutons pour un bruit. Les signes du retour de Christ ne sont pas des événements avant l’enlèvement de l’Église, ils sont plutôt pour ceux qui vivent dans les jours de la tribulation avant son retour sur la terre. Alors le point focal ce n’est pas les signes, mais le bruit, et selon 1 Thess 4.16, il y en a trois:

« Car le Seigneur lui-même (1) à un signal donné (2) à la voix d’un archange, et (3) au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. » (1 Thess 4.16).

(1) Un signal donné, une commande, un ordre militaire, un cri

(2) La voix d’un archange: ce n’est pas une surprise que les anges seront présents, ils ont été là a la naissance de Christ, après sa tentation, pendant la crucifixion, après sa résurrection, et juste après son ascension.

(3) le son de la trompette de Dieu: un instrument utilisé souvent pour décrire les choses très importantes.

Paul continue en disant, et « les morts ressusciteront incorruptibles »(v.52). C’est essentiel de comprendre ou les morts en Christ sont actuellement avant de considérer leur lieu au moment de l’enlèvement de l’Église.

« nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. » (2 Cor 5.8).

Au point du mort physique, le croyant quitte son corps et il est à la même instant au ciel avec Christ.

Le Saint-Esprit continue dans le passage en disant, « et les morts ressusciteront incorruptibles, » (v.52).  Alors, comment est-ce que les croyants qui sont morts et qui sont au ciel avec leur Sauveur, peuvent être ressuscités de leur tombeau?

« Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance. 14 Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » (1 Th 4.13-14).

Alors, « Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » S’il faut qu’ils viennent avec Lui, cela indique qu’ils sont dans le même endroit. Nous ne voyons pas que Jésus vient pour eux, mais avec eux. Alors, Jésus va arriver au niveau des nuages, les croyants vont continuer jusqu’à la terre au ils vont rencontre leur corps physique.

 

5. Il faut enlever l’aiguillon de la morte.

L’aiguillon de la mort, c’est le péché;

L’aiguillon c’est un symbole de puissance et de peur :

L’aiguillon d’une guêpe, d’une abeille, d’un scorpion. Ça fait tellement mal.

Rom. 6:23 Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur.

D’où vient le pouvoir de la mort? C’est le péché.

Gen 2.16 L’Éternel Dieu donna ce commandement à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;  17 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

La mort est un jugement.

Rom. 5:12   C’est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé sur tous les hommes, parce que tous ont péché,…

« et la puissance du péché, c’est la loi. »

La loi nous montre que nous sommes de pécheurs.

Si vous êtes dans l’obscurité, vous ne pouvez pas voir combien vous êtes sale. Mais dans la lumière, vous voyez toutes les taches.

 

6. Il faut mettre la confiance, la foi en celui qui a vaincu la puissance la morte.

La source de la victoire (57) : notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ

Jésus a pardonné nos péchés et il nous déclare juste. Les exigences de la loi sont satisfaites.

1Cor. 15:45 C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint un être vivant. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

Adam été créé par Dieu, mais il n’avait pas eu le pouvoir de faire que les gens vivent. Mais Jésus Christ a le pouvoir de donner la vie:

Heb. 2:14   Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, lui aussi, d’une manière semblable y a participé, afin d’écraser par sa mort celui qui détenait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable,  15 et de délivrer tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans l’esclavage.

John 6:39 Or, voici la volonté de celui qui m’a envoyé: que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour.  40 Voici, en effet, la volonté de mon Père: que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

John 11:25 Jésus lui dit: Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;  26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

John 14:19 Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez parce que moi je vis, et que, vous aussi, vous vivrez.

« La résurrection garantit l’acceptation de l’œuvre de Christ.  Paul écrit que Christ ‘a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification’ (Rom 4.24). Nous pouvons avoir confiance que Dieu a accepté le sacrifice de Christ parce qu’il est ressuscité d’entre les morts. . . .  Sa résurrection est, de plus, la base de l’assurance du croyant d’avoir à sa disposition toute la puissance dont il a besoin pour vivre et servir (Ép. 1.18-20). Si Dieu a pu ressusciter Christ d’entre les morts, il peut pourvoir à tous les besoins du croyant (Phil 3.10). La résurrection de Christ est une garantie que nos corps aussi seront ressuscités d’entre les morts (Jn 5.28s. ; 6.40 ; Ac 4.2 ; Rom 8.11 ; 1Cor 15.20-23 ; 2Cor 4.14 ; 1Th 4.14)» (Thiessen, 277).

1Cor 15 58 : Dernière application

 

 

Bibliographie :

 

Josh McDowell, Article in Greenville News

Ryrie,

Thiessen

Les trois déclarations audibles de Dieu concernant Jésus-Christ

Pour un document pdf de cette étude cliquez le lien suivant: Mon Fils

Introduction :

La voix audible de Dieu indique un message très important. Nous devons étudier chaque mot pour savoir ce que Dieu désire nous communiquer. Trois fois la voix de Dieu se fait entendre pendant la vie terrestre de Jésus (Matthieu 3.17 ; Jean 12.28 ; Matthieu 17.5). Ce n’était pas la voix indirecte de Dieu à travers un ange ou à travers un prophète, c’était la voix directe de Dieu lui-même.

I. La voix de Dieu au temps du baptême de Jésus

« Et voici qu’une voix fit entendre des cieux ces paroles : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » (Matthieu 3.17).

A. « Mon Fils bien-aimé »

Pour que tout le monde puisse entendre, Dieu a appelé Jésus son Fils bien-aimé. Pourquoi ? Premièrement, pour montrer aux hommes que Jésus est le Fils prophétisé depuis le temps de l’Ancien Testament. Et deuxièmement, pour montrer au début du ministère public de Jésus son identité : Il est le Fils de Dieu.  Afin de comprendre le sens de « Fils de Dieu », il est très important de regarder comment la Bible utilise ce titre et de ne pas imposer un sens étranger.

1.  Le Fils dans les prophéties de l’Ancien Testament :

« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la souveraineté (reposera) sur son épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix » (Ésaïe 9:5).

Voici une prophétie écrite 700 années avant Jésus et qui parle d’un enfant qui est né et un fils qui est donné. Dieu identifie ce fils avec les noms et les attributs de Dieu. Le fils donné est appelé « Dieu puissant ».

« Je publierai le décret de l’Éternel; Il m’a dit : Tu es mon fils! C’est moi qui t’ai engendré aujourd’hui » (Psaume 2:7).

Mille ans avant la naissance de Jésus, David a écrit ce Psaume où le Fils parle d’un décret de Dieu. Notez bien que l’Éternel lui a dit « tu es mon fils. » Aussi, l’Éternel a parlé d’un jour, « aujourd’hui » où Il a engendré son Fils. Le Nouveau Testament (NT) précise que ce jour a été le jour de sa résurrection :

« Dieu l’a accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit au Psaume 2 : Tu es mon Fils, C’est moi qui t’ai engendré aujourd’hui » (Actes 13:33).

Une autre prophétie dans Esaïe 7 :14 montre que « Emmanuel » sera né d’une vierge. Matthieu nous dit que la naissance de Jésus a accompli cette prophétie (Matt 1.23). Parlant de cet enfant, l’ange Gabriel expliquait à Marie : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut » (Luc  1 :32). Gabriel a aussi expliqué à Marie ce qui lui arrivera : « Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre » (Luc 1 :35a). Gabriel ensuite a tiré une conclusion :

« C’est pourquoi, le saint (enfant) qui naîtra sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1:35b).

Il faut souligner que toute interprétation qui désigne Jésus comme un fils physiologique de Dieu est incorrecte. Le Coran attribue cette idée aux chrétiens (Surah 6 :102 ; 112 :1-4), mais la Bible ni les chrétiens n’affirment cette pensée. Nous, les êtres humains, nous avons une mère biologique, qui a pu être enceinte à travers des relations sexuelles avec notre père. Mais, cela n’est pas le cas avec Jésus. Comme le corps d’Adam est venu « de Dieu » (Luc 3.38) à travers la poussière, aussi le corps de l’homme Jésus est venu par une œuvre créatrice de Dieu à travers la vierge Marie. Dieu a soufflé dans le corps d’Adam et il est devenu un être vivant :

« L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière du sol; il insuffla dans ses narines un souffle vital, et l’homme devint un être vivant. » (Genèse 2:7)

Il faut poser la question, alors, l’homme Jésus a-t-il seulement un corps qui vient de Dieu ou son esprit vient-il aussi de Dieu? En regardant les Écritures et les paroles de Jésus, nous voyons que l’esprit de Jésus n’est pas seulement venu de Dieu, mais c’est Dieu lui-même. (Regardez l’étude sur la divinité de Christ.) Il faut aussi ajouter que le nom « Fils de Dieu » existait avant la naissance de Jésus. « Jésus n’est pas devenu le Fils de Dieu, mais le Fils de Dieu est devenu Jésus. »

Alors, au moment de son baptême, et au commencement de son ministère public, Dieu a voulu identifier Jésus comme celui qui a accompli les prophéties de l’Ancien Testament concernant un fils. Dieu a voulu aussi souligner la relation spéciale qu’Il avait avec Jésus. C’était son fils bien-aimé. Cette relation entre Jésus et Dieu exprimée par les mots « Père » et « Fils » est très importante dans la vie de Jésus. Dieu a voulu identifier Jésus comme son fils, c’est-à-dire le Fils de Dieu.

2. L’identité de Jésus : Il est le Fils de Dieu.

a. Jésus est appelé « Fils de Dieu » 47 fois dans le NT.

b. Jésus est appelé « Fils de l’homme » 87 fois dans le NT.

Jésus aimait aussi utiliser le titre « fils de l’homme. » Cela vient d’un verset dans le prophète Daniel qui souligne encore la nature exaltée de Christ :

« Je regardais pendant mes visions nocturnes, et voici que sur les nuées du ciel arriva comme un fils d’homme; Il s’avança vers l’Ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, l’honneur et la royauté; et tous les peuples, les nations et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle Qui ne passera pas, et sa royauté ne sera jamais détruite. » (Dan 7.13-14)

c. Jésus n’a pas refusé le nom « Fils de Dieu », il l’utilisait lui-même plusieurs fois :

« En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient — et c’est maintenant — où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l’auront entendue vivront. » (Jean 5:25)

« à celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous dites : Tu blasphèmes! parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu! » (Jean 10:36).

« Après avoir entendu cela, Jésus dit : Cette maladie n’est pas pour la mort, mais pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle » (Jean 11:4).

d. Jésus a loué Pierre quand il a fait une profession que Jésus était le Christ, le Fils de Dieu.

« Mais vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis?  Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus reprit la parole et lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. » (Matt 16 :15-17)

e. Les Disciples de Christ ont affirmé que Jésus était le Fils de Dieu

« Ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant Jésus et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu » (Matthieu 14:33).

« Commencement de l’Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu » (Marc 1:1).

« Nathanaël reprit : Rabbi, toi tu es le Fils de Dieu, toi tu es le roi d’Israël » (Jean 1:49).

« Elle lui dit : Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde » (Jean 11:27).

« Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom » (Jean 20:31).

N’oubliez pas aussi le témoignage de Jean Baptiste : « Et moi, j’ai vu et j’ai rendu témoignage que c’est lui le Fils de Dieu » (Jean 1:34).

f. Le blasphème de Jésus : l’égalité du Fils avec le Père

Jésus plusieurs fois parlait de Dieu comme son Père. À cette époque, parler de Dieu comme son propre Père c’était une façon de dire qu’on a la même nature avec Dieu.

« Mais Jésus leur répondit : Mon Père travaille jusqu’à présent. Moi aussi, je travaille. À cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant ainsi lui-même égal à Dieu. » (Jean 5:17-18)

La façon que Jésus parlait à Dieu comme Père indique que Jésus savait bien qu’il était égal à Dieu. Quand Jésus a parlé avec le Père, Jésus a montré qu’il existait avec le Père avant la fondation du monde :

« Et maintenant, toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi, avant que le monde fût » (Jean 17.5).

À cause de son identification avec le Père, les leaders religieux ont voulu tuer Jésus pour son blasphème.

g. Les Leaders religieux ont questionné Jésus pour savoir s’il était le Fils de Dieu :

« Jésus garda le silence. Et le souverain sacrificateur lui dit : Je t’adjure par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu » (Matthieu 26:63).

« en disant : Toi qui détruis le temple et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix! » (Matthieu 27:40).

« Il s’est confié en Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime. Car il a dit : Je suis Fils de Dieu » (Matthieu 27:43).

h. Devant un tribunal religieux, Jésus a accepté le titre « Fils de Dieu. »

« Jésus garda le silence et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du (Dieu) Béni?  62 Jésus répondit : Je le suis (Marc 14.61-62).

i. En acceptant le titre « Fils de Dieu » Jésus a écrit sa propre condamnation.

« Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi, et selon la loi, il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu » (Jean 19:7).

« Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins?  Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble? Tous le condamnèrent comme passible de mort » (Marc 14:61-64).

Les leaders étaient aveuglés à Jésus-Christ. Ils ne voyaient pas la splendeur de Christ. Pourtant la volonté de Dieu pour les hommes était de « voir » le Fils et « croire » en lui :

« Voici, en effet, la volonté de mon Père : que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6.40).

B. « en qui j’ai mis toute mon affection »

Avec la phrase, « en qui j’ai mis toute mon affection », Dieu a voulu aussi faire rappeler la prophétie d’Esaïe 42. 2. « Voici mon serviteur auquel je tiens fermement, Mon élu, en qui mon âme se complaît. »

L’affection de Dieu sur quelqu’un est un grand honneur. Mais imagine si Dieu a dit, « toute mon affection. » Dieu a voulu montrer avec certitude son entière approbation pour Jésus son Fils.   Cette approbation continuait à travers son ministère par les grands miracles qu’il faisait. Mais qu’est-ce qu’on peut dire par rapport à sa mort ? La mort de Christ est-elle dans le plan de Dieu ? Bien sûr. Dieu ne fait rien par hasard ou par accident. Regardons une autre fois où la voix audible de Dieu a été entendue.

II. La voix de Dieu avant la crucifixion et résurrection de Jésus

« Père, glorifie ton nom! Une voix vint alors du ciel : Je l’ai glorifié et je le glorifierai de nouveau » (Jean 12:28).

Jésus a prié que le nom de Père soit glorifié à travers sa mort. Jésus savait bien qu’il allait mourir. Les prophéties ont été claires (Esaïe 53, Ps 22, etc.), et Jésus lui-même était clair. Il a prédit sa mort plusieurs fois pendant sa vie terrestre.

« Il commença alors à leur apprendre qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il soit mis à mort et qu’il ressuscite trois jours après » (Marc 8:31).

« Car il enseignait ses disciples et leur disait : Le Fils de l’homme sera livré entre les mains des hommes; ils le feront mourir, et, trois jours après sa mort, il ressuscitera » (Marc 9:31).

« Voici : nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, le livreront aux païens,  34 se moqueront de lui, cracheront sur lui, le flagelleront et le feront mourir; et trois jours après, il ressuscitera » (Marc 10:33).

« Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup » (Marc 10:45).

Voici avant d’être crucifié, il a mentionné sa mort encore à ses disciples :

« Jésus leur répondit : L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. 24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit » (Jean 12:23).

Face à cette éventualité, Jésus communiquait l’état de son âme, mais aussi sa résolution d’aller accomplir le but de sa vie sur la terre : « Maintenant mon âme est troublée. Et que dirai-je?… Père, sauve-moi de cette heure?… Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure » (Jean 12.27). À ce moment Jésus a prié à Dieu le Père en disant : « Père, glorifie ton nom! » (Jean 12.28a). Voici la suite :

« Une voix vint alors du ciel : Je l’ai glorifié et je le glorifierai de nouveau. » Dieu a dit à haute voix que son nom était déjà glorifié et qu’il serait glorifié même à travers la mort de Christ. Sa mort serait le moyen pour réconcilier le monde à Lui-même. En ressuscitant Jésus, Dieu a confirmé qu’il a accepté le sacrifice de son Fils. Dans les siècles à l’avenir nous allons tous glorifier le nom de Dieu pour son amour et pour le fait qu’il a envoyé son Fils unique pour nous sauver. Jésus Lui-même sera élevé et exalté comme Dieu :

« il (Jésus) s’est humilié lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix. 9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,  10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,  11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2.8-11)

III. La voix de Dieu au temps de la transfiguration de Jésus

Et voici une voix sortit de la nuée qui disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Écoutez-le! » (Matthieu 17.5).

La transfiguration était un événement incroyable. Pierre, Jacques, Jean, Moïse, et Éli ont pu regarder Jésus resplendit comme le soleil. C’était une occasion pour eux de voir Jésus Christ dans toute sa gloire. C’est très intéressant que Dieu a encore utilisé le même nom pour Jésus qu’il avait utilisé à son baptême : « mon Fils bien-aimé ».

Pierre n’a jamais oublié cet évènement très important :

« car il a reçu honneur et gloire de Dieu le Père, quand la gloire pleine de majesté lui fit entendre cette voix : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection. 18 Nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne » (2Pierre 1:17-18).

Mais il y avait une autre phrase ajoutée à ce grand événement de la transfiguration de Jésus. Dieu a dit aussi : « Écoutez-le ! »

 

« Écoutez-le ! »

Cela nous fait rappeler de Deutéronome 18 et le Prophète que Dieu a prophétisé qui serait comme Moïse.

« L’Éternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez! »  (Deutéronome 18:15)

Dieu a ajouté encore : « Et si quelqu’un n’écoute pas mes paroles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte » (v.19)

Comment identifier le prophète comme Moïse ? Il y a un verset à la fin de Deutéronome qui nous montre comment Moïse était différent de tous les autres prophètes :

« Il ne s’est plus levé en Israël de prophète comme Moïse, que l’Éternel connaissait face à face; 11 Il est incomparable pour tous les signes et prodiges que l’Éternel l’envoya faire au pays d’Égypte contre le Pharaon, contre ses serviteurs et contre tout son pays,  12 et pour les actes très redoutables que Moïse accomplit à main forte sous les yeux de tout Israël. » (Deutéronome 34:10-12).

C’est intéressant que Jésus fût reconnu pour tous les miracles qu’il a faits. Après qu’il a donné du pain et du poisson aux 5000, la foule a pensé que Jésus était le prophète : « Ces gens, à la vue du miracle que Jésus avait fait, disaient : Vraiment c’est lui le prophète qui vient dans le monde » (Jean 6:14).

Conclusion

« Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs » (Hébreux 4.7).

C’est rare pour les hommes d’avoir une occasion d’entendre la voix de Dieu. Mais quand Dieu parle, soit dans sa Parole, ou à travers ses prophètes, et surtout quand Il parle Lui-même, il ne faut pas endurcir le cœur. Dieu a donné les preuves à toute humanité : Jésus Christ est le Fils de Dieu. Dieu aime son Fils et nous devons l’aimer aussi et l’acceptant comme notre Sauveur personnel.

« Le Père aime le Fils et a tout remis dans sa main. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3.35-36).

Le plan du salut de Dieu est clair. Notre salut se trouve en Celui que le Père aime : Son Fils.

Il y a la mauvaise nouvelle qui vient en deux vagues :

• Nous sommes des pécheurs et nous sommes privés de sa gloire :

« selon qu’il est écrit : Il n’y a pas de juste, pas même un seul » (Romains 3:10).

« Car il n’y a pas de distinction : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23).

• Tous nos œuvres de justice sont comme des vêtements souillés devant lui :

« Nous sommes tous devenus comme (un objet) impur, et tous nos actes de justice sont comme un vêtement pollué; nous sommes tous flétris comme une feuille, et nos fautes nous emportent comme le vent » (Ésaïe 64:5)

Mais la bonne nouvelle est que Dieu a pourvu un moyen pour que nos péchés soient pardonnés et que sa propre justice soit imputée à notre compte. Ce moyen c’est Jésus :

• Christ est mort à notre place

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur. » (Romains 6:23)

• La justice de Christ est mise sur le compte de ceux qui croient en Jésus-Christ

« et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi » (Philippiens 3:9)

« Et voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en son Fils.  12 Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.13   Cela, je vous l’ai écrit, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1Jean 5.11-13).

Pourquoi tardez-vous sur ce message venant de la voix de Dieu lui-même ? N’endurcissez pas votre cœur à la révélation que Dieu a voulu vous donner aujourd’hui.